Icon Sport

Le choc entre Colomiers et Bayonne présenté par Fajardo

Le choc entre Colomiers et Bayonne présenté par Fajardo

Le 13/10/2021 à 11:52Mis à jour Le 13/10/2021 à 15:57

PRO D2 - Jeudi, Colomiers (2e de Pro D2), reçoit Bayonne (3e) pour ce qui sera un des gros chocs de ce début de saison. L’USC sera-t-elle la première équipe à battre l’Aviron cette saison ? Cette semaine, nous avons appelé Brandon Fajardo, un ancien des deux maisons, pour en parler.

C’est au mois de juin dernier que Brandon Fajardo (27 ans) a officiellement raccroché les crampons. En train de préparer son DES et en pleine reconversion pour devenir entraîneur, l’ancien ouvreur a cependant gardé un œil avisé sur les performances de Colomiers et Bayonne, où il a passé respectivement un et deux ans. "J’ai toujours des contacts dans les deux clubs, précise le jeune retraité du rugby professionnel. Je regarde tous leurs matchs."

Leur début de saison : "de très grande qualité"

Après six journées, Colomiers et l’Aviron sont installés dans le haut de tableau de Pro D2. Les deux clubs, habitués à jouer les premiers rôles dans la division, n’ont pas manqué leur entame. Bayonnais et Columérins ont, à ce jour, le même nombre de points (23), mais le club basque est la seule équipe encore invaincue dans la division. "Ces deux équipes font un début de saison de très grande qualité, juge l’ancien international U20. Même si les Bayonnais pestent un peu pour le jeu produit, car ils n’arrivent pas à se trouver ou que ce n’est pas toujours beau à voir, c’est diablement efficace. L’Aviron possède une énorme force de frappe avec de grosses individualités et des joueurs capables de faire des différences. Maxime Lafage est très précis face aux perches, Uzair Cassiem amène de l’impact devant, Rémy Baget est un peu le monsieur plus. À Colomiers, ça joue plutôt bien. Ils sont un peu moins pénalisés, dominants sur les contacts, entreprenants. Il y a beaucoup plus de calme. C’est très intéressant, on les sent sereins."

" Colomiers, la meilleure équipe de ce début de saison"

Prêté par Pau à Colomiers à l’été 2018, Brandon Fajardo a défendu les couleurs de la Colombe pendant une saison. Il y a joué 26 matchs (10 titularisations) et a marqué 53 points. D’une manière générale, il explique : "La force, c’est l’état d’esprit du club. C’est très famille. Il y a beaucoup de joueurs qui sont là depuis plusieurs années. Julien Sarraute est un excellent manager. Il a une énorme vision du rugby pour son club. Le recrutement, avec Yann Kergourlay, est de grande qualité. Il arrive à recruter malin, selon les besoins de l’effectif."

Vidéo - Colomiers se prépare au choc face à Bayonne

01:36

Après six journées, l’USC possède la seconde meilleure défense de Pro D2 avec 92 points encaissés et la deuxième attaque la plus prolifique (166 points inscrits). À ce sujet, le vainqueur du Tournoi des Six Nations U20 (2014) poursuit : "Il y a énormément de solidarité, c’est très bon défensivement. Ils ont une bonne conquête, devant, ça gratte. Ils jouent très bien, marquent de loin et pour moi, c’est la meilleure équipe de ce début de saison. Je les place au-dessus de Mont-de-Marsan (leader), car c’est régulier depuis deux ou trois saisons, et cette année ils ont une force de frappe supplémentaire. Ils ont une bonne charnière avec Romuald Séguy, qui fait un bon début de saison. Leur milieu de terrain est costaud."

" Bayonne, une énorme équipe défensive"

De son côté, le club basque gagne sans forcément convaincre depuis le début du championnat. Comptablement, néanmoins, il est dans les clous par rapport aux objectifs fixés, même si sa marge de progression est encore immense. Fajardo, qui a porté les couleurs de Bayonne entre 2019 et 2021, affirme : "L’Aviron, c’est une énorme équipe défensive, très compacte. Avec une grosse profondeur de banc, ils peuvent se permettre de faire des changements à la soixantième et d’avoir de la qualité sur 80 minutes. Bayonne joue sur ses individualités. Ils essayent de se trouver un peu dans le jeu. On voit que c’est compliqué. Jeff Dubois vient d’arriver. Il est en train de mettre en place sa patte et ça va prendre petit à petit. Ils ont une grosse assise défensive et une capacité à se projeter, récupérer les ballons et à les exploiter."

Jeff Dubois et Yannick Bru avec l'Aviron bayonnais

Jeff Dubois et Yannick Bru avec l'Aviron bayonnaisOther Agency

Au sujet des ambitions affichées par Bayonne (la remontée immédiate), l’ancien joueur de la Section paloise continue ainsi : "Je pense que l’Aviron a plus que les armes pour remonter. Ils ont gardé un staff quasiment inchangé. Le public, là-bas, est énormissime, le stade est magnifique. La profondeur de banc leur permet d’assumer les cadences infernales de Pro D2. Là où c’est difficile, c’est qu’ils sont dans la peau du numéro un, de l’équipe à abattre. Il faut batailler chaque week-end, parce que tu dois à la fois gagner et bien jouer. Aujourd’hui, les gens disent que Bayonne gagne, mais ne joue pas bien. Mais ce qu’on demande, pour monter, c’est juste de gagner des matchs. Il faut trouver le juste milieu entre assumer son statut de favori et bien jouer. C’est le plus difficile."

Alors jeudi, ce duel entre Columérins et Basques sera un véritable choc de la septième journée. Brandon Fajardo termine : "C’est très compliqué à pronostiquer, je ne m’engage pas là-dessus. Mais je pense que ça va être une rencontre très intense, où la conquête et le jeu au pied seront déterminants. Les défenses seront de qualité, je m’attends donc à un match assez fermé."

Contenus sponsorisés