Icon Sport

Toeava a fluidifié le système offensif bayonnais

Toeava a fluidifié le système offensif bayonnais

Le 27/05/2022 à 08:50Mis à jour Le 29/05/2022 à 14:11

PRO D2 - Longtemps blessé, le trois-quarts néo-zélandais Isaia Toeava s’est imposé, à son retour, comme le titulaire indiscutable au poste de premier centre. Il sera logiquement un des hommes à suivre en demi-finale de Pro D2, dimanche, contre Oyonnax.

On appelle ça un retour en forme. Absent pendant les trois-quarts de la saison, Isaia Toeava n’a eu besoin que de quelques matchs pour montrer que l’Aviron ne s’était pas trompé en l’enrôlant à l’été 2021 et, par la même occasion, faire taire les critiques au sujet de son état physique.

Retour plusieurs mois en arrière. Arrivé blessé au genou sur la Côte basque, l’ancien clermontois (2016-2020) n’avait pas participé aux matchs amicaux de l’intersaison et avait, aussi, manqué le début du championnat. Il s’était ensuite rompu le ligament latéral interne du genou gauche face à Béziers (8 octobre), pour sa première sous ses nouvelles couleurs et n’avait disputé qu’une rencontre sur la phase aller. Annoncé absent pour trois mois, il avait finalement retrouvé les terrains en avril, face à Bourg-en-Bresse, pour la vingt-sixième journée.

Dubois : "Il sait faire la passe quand il faut"

Depuis son retour, Toeava a mis tout le monde d’accord. Pour cause, il n’a plus quitté le quinze titulaire, a remporté cinq des six matchs qu’il a disputés et a amené une certaine sérénité au sein de la ligne de trois-quarts bayonnaise. "Oui, Isaia a fluidifié notre système offensif, car il communique beaucoup, que ce soit en français ou en anglais, explique Jeff Dubois, consultant du jeu d’attaque bleu et blanc. Ça aide les autres autour. Outre ses qualités rugbystiques indéniables, il sent le jeu. Sa technique individuelle est, quand même, relativement propre. Sa lecture des décisions aussi."

Accélérateur de mouvement, le champion du monde 2011, bien qu’âgé de 36 ans, a de beaux restes. On ne totalise pas 36 sélections chez les Blacks par hasard. "Techniquement, il est très propre, apprécie l’ancien entraîneur du XV de France. C’est un gars puissant, costaud, qui sait avancer dans les défenses, mais qui sait aussi faire la passe quand il faut. Il aide beaucoup la ligne de trois-quarts, mais aussi le numéro dix. Ça donne des solutions supplémentaires."

Une association avec Maqala qui marche

Cinq fois titulaire au poste de premier centre cette saison, ce "bon gars apprécié dans le groupe" (Dubois) a formé, à deux reprises, la paire de centres avec Yann David et a joué trois fois aux côtés de Sireli Maqala. D’ailleurs, Toeava et Maqala sont pressentis pour démarrer la rencontre, dimanche, face à Oyonnax. Il faut dire que la complémentarité entre le premier, porteur de ballon, qui distribue bien autour de lui et le second, qui aime jouer dans les intervalles, a porté ses fruits sur cette fin de saison. "Isaia communique beaucoup alors que Sireli est un joueur qui ne parle pas trop, décrit le technicien. Toeava est un joueur qui fait mettre les autres dans les intervalles et avec les qualités de Maqala, c’est intéressant."

La polyvalence de l’ancien toulonnais l’est aussi. Capable de jouer à l’arrière, à l’ouverture ou au centre, il peut permettre au staff bayonnais d’opter pour un banc avec six avants et deux trois-quarts. C’était notamment le cas lors de la dernière journée, face à Rouen. Ce choix sera-t-il renouvelé ce week-end ? Affaire à suivre. "C’est toujours bien d’avoir un ou deux joueurs polyvalents dans une équipe, rappelle Dubois. Ça te permet d'interchanger, de trouver des solutions. Nous avons aussi Rémy Baget qui est dans ce rôle-là."

Ces deux-là, qui figurent parmi les hommes en forme de cette fin de saison dans les rangs basques, devraient être titulaires, dimanche après-midi, pour cette demi-finale face à Oyonnax. Un premier moment important, avec l’Aviron, pour le natif de Moto'otua (Samoa), qui possède l’expérience des grands rendez-vous et qui a connu de nombreux matchs à enjeux, plus tôt dans sa carrière.

Contenus sponsorisés