Icon Sport

L’Aviron en quête de rachat à Grenoble

L’Aviron en quête de rachat à Grenoble
Par Pablo Ordas via Midi Olympique

Le 21/09/2021 à 08:59Mis à jour

PRO D2 - Après avoir concédé le nul contre Nevers vendredi soir sur sa pelouse, l’Aviron se doit de réaliser une meilleure performance à Grenoble, ce week-end, afin de bien terminer le bloc.

“Des décisions qui deviennent insupportables, intolérables, inacceptables.” Yannick Bru n’a pas mâché ses mots vendredi, après la rencontre face à Nevers, pour faire part de son mécontentement au sujet de la prestation de ses joueurs et de leurs choix de jeu. Pour cause, après avoir gagné ses trois premiers matchs de la saison (Agen, Aurillac et Vannes) en se montrant irrégulier dans le contenu, Bayonne a, cette fois, concédé le match nul face à Nevers, aux termes d’une prestation insipide. “Nous avons été très pauvres dans tous les secteurs de jeu. Ce nul est comme une défaite” avoue le capitaine Mariano Galarza.

Au cours de son analyse, le manager bayonnais a pointé du doigt les carences dont a fait preuve son équipe. Il a souligné une “inconstance au niveau de l’humilité et de l’état d’esprit qui pose problème.” De fait, l’ancien entraîneur du XV de France attache une grande importance au visage affiché par ses joueurs à chaque sortie et face à Nevers, il a trouvé son équipe “désinvolte.”

Lafage : un mal pour un bien

S’il n’y a pas le feu à l’Aviron (toujours invaincu et 4e du classement), les coéquipiers de Peyo Muscarditz se doivent néanmoins de rapidement rectifier le tir et de se montrer beaucoup plus constants dans le jeu qu’ils proposent. Ce faux-pas face à l’USON sera-t-il salutaire ? “C’est un mal pour un bien, car ça va entraîner une grosse remise en question. Ce n’est pas parce qu’on descend de Top 14 qu’on va gagner tous les matchs facilement à la maison. Je pense que ça va nous faire du bien pour ce déplacement à Grenoble”, explique le demi d’ouverture Maxime Lafage.

Pro D2 - Mariano Galarza (Bayonne) face à Nevers

Pro D2 - Mariano Galarza (Bayonne) face à NeversIcon Sport

“J’espère que c’est une piqûre de rappel salutaire, qu’elle ne se reproduira pas et qu’elle va nous permettre de retomber les pieds bien sur terre. Il faut qu’on comprenne que le Pro D2 est difficile, exigeant, demande de la constance et une remise en question permanente”, complète Yannick Bru. Ainsi, dès vendredi, l’Aviron voudra se racheter et montrer un comportement irréprochable face à un concurrent aux phases finales. Mais ce ne sera pas le seul défi des bleu et blanc.

La touche dans le viseur

Au stade des Alpes de Grenoble, ils auront aussi à cœur de régler la mire en touche. Ce secteur, qui était une de leurs forces les années précédentes, est apparu en difficulté ces dernières semaines. S’il ne faut pas oublier que les Bayonnais s’étaient rendus en terre bretonne avec un seul deuxième ligne de métier (Mikautadze), le club basque avait des armes pour rivaliser dans ce domaine contre Nevers. Mais il a failli. “La qualité d’exécution n’était pas bonne, regrette Mariano Galarza. Le rythme non plus. Nous étions toujours lents. Nevers a un très bon contre. Nous avions un bon plan, mais nous ne l’avons pas bien exécuté.”

Interrogé sur les raisons permettant d’expliquer ces difficultés dans les airs, Yannick Bru répond : “On a besoin de se poser et de vraiment traiter ce problème. Il faut peut-être qu’on passe plus de temps sur le travail de notre touche, car c’est un secteur qu’on doit améliorer et qui, vraiment, manque de solidité depuis le début de la saison.”

Ainsi, la contre-performance du week-end dernier aura au moins eu le mérite d’empêcher le club basque de s'asseoir sur ses lauriers, avant le dernier match de ce premier bloc. Le capitaine Galarza conclut : “C’est bien que ça nous arrive maintenant. J’espère que ça va nous servir afin d’être vraiment présents à Grenoble. Les avants, on se doit de faire un bon match. Nous devrons être costauds dans la conquête, ce qui nous apportera de la confiance et de la sécurité.” Deux ingrédients nécessaires si Bayonne veut l’emporter.

Contenus sponsorisés