Icon Sport

Grenoble poursuit sa belle remontée

Grenoble poursuit sa belle remontée

Le 07/03/2021 à 16:46Mis à jour Le 07/03/2021 à 17:18

PRO D2 - Grâce à sa victoire bonifiée (32-16) face à Colomiers, ce dimanche au Stade des Alpes, Grenoble signe un septième succès en neuf matchs et les six ; très bonne opération face à un concurrent direct.

Les Grenoblois sont transformés depuis maintenant plusieurs semaines, et semblent enfin tirer tout le potentiel de leur effectif après des mois compliqués en début de saison. À l’image d’un Deon Fourie énorme au centre de la troisième ligne et qui aura récupéré cinq ballons en 70 minutes de jeu, le FCG s’impose une fois de plus et participe plus que jamais à cette course à la qualification. Car cette victoire – bonifiée dans le final – lui permet de revenir à hauteur de Nevers à la 6ème place.

L’essai de Benito Masilevu dans les derniers instants (78’), profitant d’une remise de l’intenable Ange Capuozzo et après une belle course sur son aile, fait plus que jamais la différence et ce point en plus aura surement son importance au moment de faire les comptes. D’autant que Colomiers a eu son mot à dire, lorsque Jim Nagusa a été averti pour en-avant volontaire, sur l’action de l’essai de Sebastian Poet (54’, 18-13). Ce même Poet qui ramène même l’USCo à 2 points (64’, 18-16).

Sans mêlée, difficile d’exister

En revanche, avec cinq ballons perdus en mêlée, difficile pour les Haut-Garonnais de rivaliser sur la durée. Si le coaching devant a un temps fait du bien, il n’a pas permis de rivaliser sur la durée dans un secteur essentiel. Et alors que l’on assistait à du mieux chez les visiteurs, Ange Capuozzo est venu surgir pour intercepter une passe ambitieuse, et crucifier la défense tout en mettant un terme aux ambitions columérines (71’), la faute aussi à trop peu d’allant sur le plan offensif.

Il faut dire qu’avec la réalisation en force de Tanginoa Halaifonua (9’), et l’autre essai de Taleta Tupuola profitant d’un travail en fixation de Jim Nagusa (45’), Grenoble a rapidement fait la course en tête, malgré l’ouverture du score de Sebastian Poet sur pénalité (5’). Le succès des hommes de Stéphane Glas apparait donc comme logique au regard de la physionomie du match, tout comme leur présence désormais dans les six, au regard de cette montée en puissance fulgurante en 2021.

Contenus sponsorisés