Rugbyrama

Grenoble maintient le cap et prépare l’avenir

Grenoble maintient le cap et prépare l’avenir

Le 04/02/2021 à 15:37

Pro D2 - Actuel neuvième de Pro D2, le FC Grenoble a toujours l’ambition de décrocher le titre de la division d’ici trois ans. La saison prochaine, Arnaud Héguy, ancien talonneur du club, prendra en charge les avants. Il fera partie d’un trio avec Fabien Gengenbacher, manager sportif, et un entraîneur des trois-quarts dont le FCG ne souhaite pas communiquer le nom pour l’instant.

Fin novembre, Stéphane Glas annonçait son départ du FC Grenoble rugby, au terme de son contrat, en juin 2021. En décembre, le club isérois avait révélé le nom de son successeur en la personne de Fabien Gengenbacher, ancien arrière du FCG, qui occupera la fonction de manager sportif. Restait à connaître la composition des autres membres du staff. Début janvier, RMC Sports indiquait que les futurs entraîneurs grenoblois seraient Arnaud Héguy, ancien talonneur du club et coach à Mauléon (Fédérale 1), pour les avants, et Nicolas Nadau, actuellement en poste à Biarritz, pour les arrières. Ce jeudi, lors d’une conférence de presse au stade Lesdiguières qui réunissait le directeur général du FCG David Dussert, le président Nicolas Cuynat et Fabien Gengenbacher, la future arrivée d’Héguy a été confirmée mais pas celle de Nadau. Par respect envers le prochain coach et ses dirigeants actuels, le club isérois s’est engagé à ne pas révéler son identité dans l’immédiat.

" Aller chercher chez les autres ce que je n’ai pas"

"Je me suis basé sur quatre critères pour construire le futur staff, a précisé Fabien Gengenbacher : l’expérience du haut niveau, arriver à avoir un maximum de compétences techniques, avoir une complémentarité entre les personnes et les comportements des gens qui vont composer le staff et être dans une démarche d’innovation. On va mettre en place de nouvelles méthodes de travail."

Le futur manager isérois est revenu sur le choix d’Héguy : "Arnaud est attaché au club. Il a une expérience du haut niveau. Je vais aussi chercher sa force de caractère parce que j’ai pris le parti d’aller chercher chez les autres ce que je n’ai pas. Et pour le coup, je pense bien me connaître et savoir ce que j’ai besoin pour que nos messages passent auprès d’un maximum de nos joueurs. Dans un effectif, on a des gens de multiples générations et nationalités qui ont tous des facteurs de motivation individuels et l’enjeu c’est de les ramener à un projet commun. Pour maximiser nos chances, je pense qu’il faut qu’on ait plusieurs regards, plusieurs personnalités."

"Le duo d’entraîneurs sera en charge avec moi du plan offensif et défensif de l’équipe, a ajouté Fabien Gengenbacher, et seront assistés par des acteurs de la formation parce qu’on veut vraiment consolider la connexion avec les U21 et le centre de formation. On est en train de finaliser l’organisation." D’ores et déjà, il a été annoncé que Steven Setephano, ancien troisième ligne centre du FCG, interviendra sur les ‘skills’ dans la zone de contact et Danie de Beer, ex-ouvreur du club, sur le jeu au pied.

Mulipola et Fortunel s’engagent, Rey et Orioli prolongent

Au niveau de l’effectif de la saison prochaine, après l’annonce de la signature de l’ouvreur ou centre bayonnais Romain Barthélémy (contrat de 3 ans) en fin de semaine dernière, Grenoble a officialisé le recrutement du pilier droit de Newcastle, passé par Leicester, Logovi’i Mulipola (2 ans), révélé par Midi Olympique lundi, et l’arrivée de l’ouvreur de Castres, ancien de Montauban, Thomas Fortunel (2 ans).

Au niveau des prolongations, après le deuxième ligne José Madeira, le pilier gauche Jérôme Rey s’est engagé pour deux saisons supplémentaires, tout comme le talonneur Jean-Charles Orioli, arrivé cet automne en tant que joker médical du pilier Dylan Jacquot. Autres bonnes nouvelles pour le FCG et ses supporters : les signatures d’un premier contrat Espoir pro pour le pilier Zack Gauthier et le demi de mêlée Florian Zupan.

" Essayer de toucher les étoiles"

Le président Nicolas Cuynat a indiqué que les objectifs sportifs n’avaient pas changé depuis un an et sa précédente conférence de presse à ce sujet. "Notre projet est toujours le même : aller chercher un titre de Pro D2 sur le cycle qui est en cours (3 ans, N.D.L.R.). Plus on gagnera du temps cette année à consolider nos bases, notre effectif, plus on sera forts pour l’atteindre. Et on n’exclut pas d’accrocher des phases finales, de faire en sorte d’aller ferrailler cette année et essayer de toucher les étoiles."

Après un début de saison raté, "complexe" dixit le président, le FCG redresse la barre depuis quelques semaines. Il est aujourd’hui neuvième, à 10 points de Colomiers, sixième, avec un match en retard qu’il rattrapera samedi (19 heures) contre Provence Rugby. "Depuis le début de l’année 2021, les efforts commencent à payer. On n’est pas non plus dans une euphorie. On continue à rester sur nos valeurs de travail, d’humilité mais aussi de faire en sorte qu’on puisse s’appuyer sur toutes nos forces." Notamment les jeunes avec l’exemple de l’ouvreur ou centre Romain Trouilloud, auteur de l’essai du bonus contre Béziers vendredi dernier après son entrée en jeu. "Plus que jamais il faut s’appuyer sur la diversité entre les expérimentés, les futurs talents et faire en sorte que jusqu’à la fin de la saison, on puisse à continuer à construire les bases de la maison."

Contenus sponsorisés