• Pro D2 - Jean-baptiste Dimartino - Massy
    Pro D2 - Jean-baptiste Dimartino - Massy

Dimartino (Massy) : "On a envie que nos joueurs montrent une réaction de fierté"

Le

PRO D2 - Frustré par cette dernière défaite face à Béziers (10-16), Jean-Baptiste Dimartino, entraîneur de Massy, attend de ses joueurs une vraie réaction lors du déplacement à Vannes. Il revient également sur un début de saison plutôt satisfaisant marqué par l’adaptation des siens au sein de ce nouveau championnat.

Comment jugez-vous votre début de saison ?

On a clairement eu un retard à l’allumage avec une première réception de Rouen où on s’est fait surprendre par l’intensité, le jeu au sol… Pleins de secteurs finalement. Nous avons eu un temps d’adaptation pour s’adapter aux exigences de la Pro D2.

Votre début de saison est également marqué par une infirmerie bien remplie…

Il y a eu beaucoup de casse c’est vrai. Nous avons eu entre cinq et sept blessés sur la première ligne avec un gros souci au poste de talonneur donc c’est vrai que cela a rendu notre premier bloc d’autant plus compliqué. Par rapport à tout cela, les joueurs ont bien répondu aux attentes avec un super état d’esprit. Ils travaillent bien et ils s’investissent c’est ce qui nous a permis de progresser. Face à Nevers on perd d’un point seulement. À Aurillac on mène en début de match. On a réussi à proposer de belles choses malgré les inconstances.

Cette première victoire face à Provence vous a ensuite fait du bien ?

Cela a été un petit bol d’air ce qui nous a permis d’entamer le deuxième bloc plus sereinement. Nous sommes allés gagner à Carcassonne, là où ce n’est jamais facile de gagner donc c’était un peu une victoire référence en plus dans des conditions difficiles. C’est un match fondateur et nous avons eu l’occasion face à Béziers d’enchaîner une troisième victoire qui nous aurait permis de nous installer dans le milieu du classement, d’un point de vue symbolique cela nous aurait vraiment fait du bien et puis cela aurait été l’occasion de valider une certaine crédibilité du club de Massy en Pro D2 en montrant que nous avons bien notre place dans ce championnat et que nous ne sommes pas seulement le petit club qui a fait un exploit la saison dernière. On a loupé cette belle occasion et mine de rien c’est une troisième défaite à la maison en quatre matchs…

Vous êtes dans la zone rouge mais pour autant pas décroché au classement, c’est encourageant ?

Oui, mais il nous reste trois matchs pour finir le bloc il va falloir prendre des points. On perd les matchs de peu, nous ne sommes pas loin et surtout au niveau. Il faut arrêter de regarder les autres d’en bas. Nous ne serons pas en mesure de gagner tous les matchs donc la moindre occasion devra être saisie. Face à Béziers nous n’avons pas été tueur, il faut retenir la leçon et ne pas faire de calcul et gagner un maximum de match.

En tant que promu, il y a toujours un complexe d’infériorité, comment réussissez-vous à "rassurer" vos joueurs ?

Nous avons trois-quart de notre effectif qui a été reconduit. La saison dernière, ils ne l’ont pas vécu comme des "petits" parce qu’ils ont fait une vraie belle saison. Je pense qu’ils savent de quoi ils sont capables. Nous avons pris un gros coup sur la tête lors des deux premiers matchs. Mais globalement depuis que nous avons compris les exigences de ce championnat, je n’ai pas l’impression que les joueurs ont ce complexe d’infériorité. Ce qui a été dur ce n’est pas de retrouver un état d’esprit mais plutôt de conserver un groupe qui garde l’envie dans un contexte ou tu sais que parfois tu vas enchaîner les défaites, ce qui est une chose à laquelle ils n’ont pas été habitués l’an dernier.

Vous enchaînez avec un gros déplacement, comment préparez-vous ce match ?

Nous avons besoin d’une réaction. On sort quand même d’une grosse déception avec cette défaite contre Béziers. C’est un gros coup de massue donc on a envie que nos joueurs montrent une réaction de fierté et que nous ne partions pas là-bas en position de victime. On a eu beaucoup de blessés à nouveau donc nous allons mettre au repos certains joueurs ce qui permettra aux autres d’avoir leur chance. On va aller à Vannes pour monter une belle image et si l’opportunité se présente de ramer quelque chose il ne faudra pas qu’on s’en prive car c’est comme ça qu’on pourra se maintenir.