Icon Sport

Biarritz évite de justesse le piège cantalien

Biarritz évite de justesse le piège cantalien

Le 23/04/2021 à 23:12Mis à jour

PRO D2 - Match de haut-vol à Aguilera pour clôturer la 28ème journée de PRO D2 avec pas moins de six essais inscrits. Mené pendant une grosse heure, le Biarritz Olympique est finalement venu à bout d'Aurillac (29-26) qui grappille un précieux bonus défensif pour le maintien. Les Biarrots se sont fait peur mais retrouvent la victoire après deux défaites consécutives.

Confortablement installé dans le top 6 avec un barrage à domicile tout de même à assurer, les joueurs basques se sont fait surprendre par une solide équipe cantalienne lancée dans la bataille pour la survie en Pro D2. Ultra-dominateurs dès l'entame avec une monopolisation du ballon, les joueurs de Roméo Gontineac ont vite marqué les premiers points avec un essai de Jimmy Yobo (5e). Le BO récoltait sa première pénalité à la 11ème minute de jeu et à la 13ème, la première séquence basque dans le camp adverse se soldait par un essai de Yohann Artru bien servi au pied par Ilian Perraux.

En grande forme au pied en l'absence de Thomas Vincent, c'est Thomas Salles qui enquillait pour garder son équipe en tête (3/3, 5-13). Dominés en mêlée et indisciplinés, les Biarrots s'en remettaient aux fondamentaux avec un deuxième essai sur maul accordé à Romain Ruffenach (39e). L'écart était infime à la pause (12-13) et la deuxième période s'annonçait très ouverte.

Aurillac a craqué physiquement

Et elle l'a été avec une grosse entame aurillacoise comme dans le premier acte. Les coéquipiers de Pierre Roussel faisaient encore le break grâce à une pénalité et un essai de Salles (47e, 12-23). Mais cela doit être pénible de jouer le BO cette saison car les joueurs basques répondaient du tac au tac avec un jeu au pied rasant qui trompait Minguillon et profitait à Jalagonia pour la troisième réalisation biarrote (51e).

C'était le tournant de ce deuxième acte qui voyait les joueurs du trio Nadau-Sowerby-Clarkin vraiment accélérer le rythme pendant quasiment vingt minutes grâce notamment à l'apport du banc. Si les Aurillacois repoussaient quelques occasions de marque, ils souffraient physiquement et Lonca allait pour la quatrième fois de son équipe dans l'en-but (64e). Perraux plantait aussi une nouvelle pénalité soit un 17-0 qui permettait à Biarritz de mener pour la première fois (29-23). Courageux et vaillants jusqu'au bout, les Cantaliens allaient finalement chercher la pénalité du bonus défensif réussie par Salles (74e), auteur d'une grosse prestation ce soir (6/7, 21 points).

Malgré une ultime touche dans les 22m adverses, Aurillac n'a pas réussi à arracher un succès à Biarritz près de six ans ans après sa dernière victoire à Aguilera. C'est le BO qui se sort bien du piège cantalien et s'impose sur le fil (29-26). Les joueurs basques assurent quasiment leur troisième place à deux journées de la fin et donc le barrage à domicile. En revanche, les Aurillacois doivent se contenter d'un bonus défensif aussi mérité qu'amer car la zone rouge reste à quatre petits points avant un nouveau déplacement périlleux à Colomiers.

Contenus sponsorisés