Icon Sport

Béziers veut continuer de rêver aux phases finales

Béziers veut continuer de rêver aux phases finales

Le 06/04/2022 à 15:02Mis à jour Le 06/04/2022 à 15:17

PRO D2 - L’ASBH n’est plus qu’à trois points de la fameuse 6e place, synonyme de qualification pour la phase finale en fin de saison. Les cinq derniers matches qui restent sont importants pour atteindre l’objectif de se qualifier. Et ça commence dès ce jeudi 7 avril au stade Raoul-Barrière face à Oyonnax.

Douzième avec seulement cinq points d’avance sur le premier relégable et treize de retard sur la dernière place qualificative pour les phases finales, au soir de la 20ème journée, Béziers était loin, très loin de ses objectifs en début de saison, à savoir jouer les phases finales. Depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. Les Rouge et Bleu ont enchaîné les bonnes prestations et les victoires. Et aujourd’hui, alors qu’il ne reste plus que cinq matches à jouer, les hommes de Pierre Caillet sont complètement revenus dans la course au top 6 grâce à leur succès dans le chaud derby face à Narbonne le week-end dernier au Parc des sports et de l’amitié (14-46). Béziers n’est plus qu’à trois points des places qualificatives. "On va rester humble après le succès face à Narbonne. On va savourer, mais il va falloir vite repartir au boulot parce qu’on joue le gros match face à Oyonnax jeudi", assurait le capitaine des Biterrois Jean-Baptiste Barrère à la sortie du duel face aux Narbonnais.

Et c’est chose faite. Dès dimanche, les Rouge et Bleu étaient de nouveau au travail pour préparer cette affiche face aux Oyomen. Une rencontre primordiale pour continuer d’espérer en cette fin de saison. Mais le troisième ligne biterrois ne veut pas s’enflammer après la troisième victoire d’affilée face au RCN, une première cette saison. "Comme je l’ai dit, on va rester très humble car on est encore très loin du top 6. Les équipes devant gagnent comme Carcassonne. On reçoit encore trois fois dont Oyo et c’est ce qui se fait de mieux en Pro D2, assure-t-il. Le chemin est encore très long. On va bien travailler et récupérer après ce match face à Narbonne car il y a eu pas mal d’engagement et on a joué à 14 pendant plus de 40 minutes. Il faut que l’on reste humble sinon on va se faire cueillir par Oyo et on n’aura plus de rêves."

Pro D2 - Jean-Baptiste Barrère, capitaine de l'ASBH.

Pro D2 - Jean-Baptiste Barrère, capitaine de l'ASBH.Icon Sport

"Une contre-performance contre Oyonnax nous ferait finir la saison un peu en roue libre."

Parce que Béziers, au vu du calendrier, peut croire à ce fameux Top 6. Mais pour ça, la victoire face à Oyonnax est nécessaire. En suivant, les hommes de Pierre Caillet se déplaceront à Mont-de-Marsan, leader incontesté cette saison, puis joueront des équipes de bas de tableau, Bourg-en-Bresse à domicile (22/04), Rouen à l’extérieur (06/05) et termineront leur saison à domicile face à Carcassonne. Une affiche qui pourrait être la finale pour se qualifier. Un barrage avant l’heure. Mais pour le moment, les Biterrois n’en sont pas là et ne veulent pas mettre les charrues avant les bœufs. Comme le dit Pierre Caillet : "Est-ce que la victoire face à Narbonne nous donne faim pour la fin de saison ? Oui et non. On sait qu’on a un match très important qui arrive jeudi contre Oyo. Comme on a dit, on prend les matches les uns après les autres. À l’issue du match face à Oyonnax, on verra si nous sommes vraiment des chasseurs pour la fin de saison, insiste-t-il. On a plusieurs fois parlé qu’on était à la croisée des chemins, cette expression prend tout son sens aujourd’hui. S’il y a la victoire, on commencera à pouvoir se positionner vers une fin de saison plus ambitieuse. Une contre-performance contre Oyonnax nous ferait finir la saison un peu en roue libre."

En résumé, une victoire face au deuxième et c’est une nouvelle saison qui démarre pour les Biterrois. Un succès et la 6e place serait à portée de fusil des hommes de Pierre Caillet qui devra aussi gérer un effectif. "Jusqu’à maintenant, pour la gestion des mecs, je ne regarde pas les matches qui viennent. J’essaye de gérer l’effectif plutôt au niveau de la sensation avec des gars qui méritent de jouer car ils sont un peu plus en forme, et mettre d’autres au repos car ils ont beaucoup joué et sont plus fatigués. Pour le moment, je fais semaine par semaine sans anticiper un plan sur la fin de saison, assure celui qui connaît sa première saison à la tête de l’ASBH comme entraîneur principal. Après, si on arrive à avoir cette victoire, qui sera difficile contre Oyonnax, peut-être qu’il va falloir rentrer dans la stratégie et dans la gestion humaine pour cette fin de saison. Peut-être que l’on ne ciblera que trois matches peut-être tous… Mais pour le moment, je ne me suis pas penché sur ça car on est vraiment concentré sur ce match d’Oyonnax qui va nous dire la suite de notre compétition."

Rendez-vous jeudi soir à 20h45 au stade Raoul Barrière pour voir si oui ou non Béziers peut retrouver le goût des phases finales et faire la même fin de saison qu’en 2018. Dernière année où Béziers a participé à des barrages.

Contenus sponsorisés