Icon Sport

Goutta bloqué, Dourthe en stand-by, qui sera le nouveau manager d'Agen ?

Goutta bloqué, Dourthe en stand-by, qui sera le nouveau manager d'Agen ?
Par Pierre-Laurent Gou via Midi Olympique

Le 21/10/2021 à 15:37Mis à jour Le 21/10/2021 à 16:26

PRO D2 - Les choses n’ont pas avancé d’un centimètre, en ce début de semaine, sur l’élaboration d’un nouveau staff. Bernard Goutta, favori pour le poste de manager, est bloqué par Clermont tandis que Richard Dourthe, candidat déclaré, ne fait pas l’unanimité au sein du club.

Tout semblait ficelé. Mardi dernier, le président agenais, Jean-François Fonteneau avait rencontré à Mont-de-Marsan pendant près de trois heures (et en compagnie de Pepito Elhorga) l’ancien centre du XV de France Richard Dourthe, candidat déclaré au poste de manager du SUALG depuis le week-end dernier. La veille, Fonteneau avait aussi rencontré Bernard Goutta, cette fois à Casteljaloux. Mercredi dernier, le conseil d’administration était censé décider de l’identité du successeur de Régis Sonnes au poste de manager. Ce dernier aurait dû prendre les commandes après le match de ce vendredi soir face à Aurillac, où le duo Mirande-Ortiz est encore chargé de gérer les affaires courantes.

Des bruits de couloir d’Armandie faisaient alors état d’une préférence collégiale pour l’ancien troisième ligne de l’Usap au détriment de l’ex-centre dacquois. Pour plusieurs raisons. D’abord parce que la candidature de Goutta comprenait aussi l’engagement de Conrad Stoltz au poste d’adjoint chargé des trois-quarts, alors que Richard Dourthe débarquerait seul à Agen, et ce même si le nom d’Olivier Magne a circulé ces derniers jours.

Clermont et le président Guillon refusent de libérer Goutta

De plus le maire de la ville, Jean Dionis du Séjour, partenaire incontournable du club, avait fait savoir que sa préférence allait au duo Goutta-Stoltz. C’est à ce moment, où le choix semblait acté, que l’affaire s’est corsée. Et voici pourquoi : pour le moment, Bernard Goutta est toujours salarié de l’ASMCA, et ce jusqu’au 30 juin 2022. Et son actuel employeur lui demande de suivre des cours d’anglais afin d’effectuer une mission à partir du 1er janvier prochain à la Nouvelle-Orléans. Informé tardivement des velléités de départ de son technicien, le président de Clermont Jean-Michel Guillon entend faire valoir les droits de son club et oppose pour le moment un refus poli mais ferme. Une posture possiblement destinée à obtenir des indemnités compensatoires, sachant que Clermont est toujours en procédure contre Franck Azéma depuis le départ de ce dernier et donc de son staff, en fin de saison dernière.

Top 14 2010-2011 - Conrad Stoltz (Pau)

Top 14 2010-2011 - Conrad Stoltz (Pau)Icon Sport

La position de Clermont a surpris le président Jean-François Fonteneau qui, mercredi soir, en a pris acte. Contacté ce jeudi matin, il indiquait être toujours en phase de réflexion et " travailler sur au moins trois pistes dont une étrangère ". Richard Dourthe est lui en stand-by. Il travaille sur l’élaboration d’un staff, voudrait venir avec au moins un préparateur physique de son choix. D’ailleurs, Laurent Arbo, qui officiait à ce poste jusque-là, a quitté Agen en fin de semaine dernière, par solidarité avec Regis Sonnes. L’imbroglio du staff technique agenais qui a pris naissance avec l’arrivée puis la volte-face de Christophe Deylaud et la suspension de Régis Sonnes se poursuit mais doit prendre fin au plus vite. Les joueurs, déjà mal au point psychologiquement, veulent enfin connaître leur horizon.

Contenus sponsorisés