Midi Olympique

Perpignan prend sa revanche mais pas le bonus

Perpignan prend sa revanche mais pas le bonus

Le 21/01/2021 à 22:47Mis à jour Le 21/01/2021 à 23:03

PRO D2 – Un mois après avoir perdu au stade Michel-Bendichou, l’USAP a pris sa revanche ce jeudi à Aimé-Giral, dominant Colomiers (28-12) mais laissant échapper le point de bonus offensif dans les derniers instants.

Les Catalans seront-ils totalement satisfaits de leur soirée ? La question se pose car s’ils remportent un choc du haut de tableau de Pro D2 et prennent leur revanche face à l’une des trois équipes ayant réussi à faire tomber l’USAP cette saison, ils laissent échapper le bonus après la sirène d’un match qu’ils ont pourtant dominé presque d’un bout à l’autre. L’indiscipline leur a coûté ce point, avec un total de 12 fautes dans le match alors que leur total n’était que de 3 pénalités concédées à la pause… Et ajouté à cela l’essai du capitaine columérin Mihai Macovei derrière une solide mêlée (82e).

Autres résultats de cette indiscipline, les trois cartons contre George Tilsley (62e), Alan Brazo (73e) et Sacha Lotrian (78e), obligeant l’USAP à défendre à 13 lors des ultimes offensives d’une équipe de Colomiers qui aura donc fonctionné à l’orgueil. Longtemps bousculés, les Columérins s’étaient déjà offerts un essai de pénalité durant cette période de supériorité (75e) qui aura au moins eu le mérite de venir récompenser un état d’esprit, celui de ne pas avoir lâché, malgré un match mal embarqué.

Perpignan menait 28-0 à 5 minutes de la fin !

On peut donc déjà répondre en partie à la question de départ, et affirmer que les Perpignanais seront déçus de ne pas s’être bonifiés. Car ils avaient – avant ces cinq dernières minutes – quasiment fait tout ce qu’il fallait. En prenant d’abord l’avantage grâce à George Tilsley d’une feinte de passe et prise d’intervalle (21e), et en se mettant à l’abri par Afusipa Taumoepeau d’un contre assassin (25e). Au retour des vestiaires, c’est Seilala Lam qui fait basculer les siens dans le bonus offensif, à la réception d’une transversale au pied de Quentin Etienne relâchée par Thomas Larregain (47’). Lucas Velarte pensait ensuite mettre les siens à l’abri à la conclusion d’un ballon porté (57e), mais la suite on la connait désormais. Ce succès conforte malgré tout la place de leader des Catalans, qui enchainent un troisième succès.

Contenus sponsorisés