Icon Sport

L’Aviron veut plus de constance dans son jeu

L’Aviron veut plus de constance dans son jeu

Le 15/09/2021 à 12:59Mis à jour

PRO D2 - Vainqueur de ses trois matchs depuis la reprise, l’Aviron réalise un bon début de saison d’un point de vue comptable. Mais le club basque, qui veut monter en puissance, souhaite se montrer plus régulier dans le contenu qu’il propose.

Avec treize points pris et trois victoires consécutives, Bayonne a bel et bien digéré le traumatisme de la descente et réalise, comptablement, un début de saison parfait. Mais ? Dans le contenu, l’Aviron n’est pas encore parvenu à réaliser une partie pleine et a effectué, jusque-là, seulement des bouts de matchs aboutis. Les raisons permettant d’expliquer ce constat sont multiples, selon Jeff Dubois. Il détaille : “Nous avons eu très peu de temps pour nous préparer, car nous avons repris relativement tard. La défense, c’est plus facile à mettre en place, mais sur le jeu offensif, ça met plus de temps et nous sommes toujours un peu dans l’apprentissage.

L’autre raison évoquée par le technicien est la grosse rotation effectuée par le club basque depuis le début de la saison. En effet, trente joueurs ont été utilisés par l’encadrement technique bayonnais et, par exemple, seul Uzair Cassiem a démarré les trois rencontres en tant que titulaire. “À Vannes, nous n’étions partis qu’avec un deuxième ligne de métier. Ça peut expliquer certaines tergiversations dans la conquête, poursuit-il. Je pense qu’il faudra encore un peu de temps pour qu’on arrive à faire un match plein. Au fur et à mesure que les rencontres vont s’enchaîner, quand tout le monde connaîtra mieux son coéquipier, j’espère qu’on arrivera à faire un match abouti de la première à la 80ème.”

Dubois : À chaque match, il y a une référence dans un domaine précis

Arrivé avec l’étiquette du cador de la division, l’Aviron assume, pour l’instant, ce statut. Et il bat ses adversaires sans rendre une copie parfaite. Mais Jeff Dubois l’assure, ses joueurs ne font pas preuve de suffisance : "Les matchs, on les joue tous à fond. L’Aviron ne fait pas preuve de suffisance et on respecte tout le monde. N'oublions pas la qualité des équipes qu’on rencontre. Aurillac était agressif et ne voulait pas perdre à domicile. À Vannes, nous avons fait un bon début de partie. Notre grosse défense nous a permis de scorer, mais en seconde période, nous avons eu peu de ballons, donc nous avons subi leurs assauts.” Cependant, au vu des trois victoires en trois journées, malgré un contenu pas toujours flamboyant, on est en droit de penser que ce Bayonne-là, une fois rodé, sera sacrément difficile à manœuvrer.

L’avantage, avec tout ça, c’est que les bleu et blanc connaissent, aujourd’hui, leur principal axe de progression. “À chaque match, il y a une référence dans un domaine précis, affirme l’ancien entraîneur du XV de France. Désormais, on souhaiterait avoir une référence commune pour pouvoir avancer un peu plus vite. Il nous manque des petits réglages pour faire une rencontre pleine." Ce match référence aura-t-il lieu vendredi face à Nevers, un concurrent aux phases finales ? Jeff Dubois conclut : “Ils ont fait un bon début de saison, donc ça va être un bon test grandeur nature. Ce sera aussi le retour à domicile après deux déplacements, donc les joueurs auront à cœur de faire le match le plus plein possible devant le public.”

Contenus sponsorisés