Midi Olympique

L'antisèche : Perpignan était (vraiment) trop fort pour Biarritz

L'antisèche : Perpignan était (vraiment) trop fort pour Biarritz

Le 05/06/2021 à 20:10Mis à jour Le 05/06/2021 à 20:12

PRO D2 - Leader de la saison régulière et favori de cette finale, Perpignan a surclassé Biarritz au GGL Stadium de Montpellier (33-14). Dominateurs dans tous les secteurs de jeu, ils n'ont jamais semblé en danger.

Le match : L'Usap deux crans au-dessus

Une litanie de chiffres pourrait résumer l'équilibre des forces, ou plutôt le déséquilibre, qui régnait sur la pelouse montpelliéraine ce samedi. Neuf en-avant côté biarrot, 11 franchissements en faveur de Perpignan. Une occupation largement à l'avantage des Catalans, une vitesse d'exécution également. Autant d'arguments en leur faveur qui se sont accentués après la pause. Finalement, pas besoin de rentrer dans tant de détails : l'écart net au score (33-14) et le nombre des essais (3 à 1) disent tout.

Perpignan était plus fort, dans trop de compartiments du jeu. Rien à redire. Et l'Usap, qui a soulevé pour la deuxième fois le bouclier de Pro D2 dans son histoire, retrouvera le Top 14 la saison prochaine.

Ce n'est que justice, au terme d'une saison superbe qui les a vus terminer la phase régulière en tête du classement, avec 107 points et seulement 5 défaites au compteur, pour 26 victoires. Net et sans bavure.

Le tournant : Un contre-ruck qui éteint les derniers espoirs biarrots

Il y avait 26-9 au tableau d'affichage, lorsqu'on jouait la 60e minute et que le BOPB tirait (déjà) des cartouches décisives. Tout juste de retour à 15, après le retour de carton jaune de Francis Saili, le BOPB sortait enfin de son camp pour s'offrir un temps fort dans le camp catalan. Après un maul bien structuré par son paquet d'avants, le BO insistait dans l'axe, avec une série de départs au ras. Une fois, deux fois, trois fois pour arriver à quelques mètres de l'en-but perpignanais. Pour un essai de l'espoir ? Raté. Surpris sur un contre-ruck diablement bien orchestré, le BO perdait la possession du ballon et, dans la foulée, se mettait à la faute. La chance des Basques de revenir dans ce match était passée. Dès lors, Perpignan allait maîtriser sa fin de match.

Le joueur : Melvyn Jaminet, comme une évidence

Meilleur joueur de Pro D2 cette saison, Melvyn Jaminet a été à l'heure de cette finale. Relanceur expert et doté d'un excellent jeu au pied, il a pesé de tout son poids sur le scénario de cette finale. D'abord par ses 23 points inscrits grâce à quatre pénalités et trois transformations (7 sur 8 face aux perches) mais aussi un essai.

Proche de la ligne d'en-but biarrote, Volavola déposait une merveille de jeu au pied rasant dans le dos de la défense basque. A la course, Jaminet devançait Barnabé Couilloud, surpris par le rebond et aplatissait dans l'en-but l'essai qui scellait le sort de ce match (74e, 33-9 pour l'Usap).

Melvyn Jaminet (Usap).

Melvyn Jaminet (Usap).Icon Sport

La question : Perpignan est-il armé pour le Top 14 ?

En même temps qu'ils soulevaient le bouclier de Pro D2 2021, les Perpignanais actaient le retour de l'Usap en Top 14. Un aboutissement, bien sûr, pour un club et un peuple qui attendaient cela depuis deux ans. Et une question, désormais : le club catalan est-il armé pour rivaliser à l'étage supérieur ?

Le souvenir de 2018-2019 plane sur Aimé-Giral quand l'Usap, qui venait déjà de remonter en Top 14, avait attendu la 16e journée pour décrocher sa première victoire (sur la pelouse de Montpellier). Perpignan avait terminé la saison avec deux victoires seulement au compteur.

Un tel cauchemar les guette-t-il à nouveau ? Tout porte à croire que non. Déjà, l'effectif de l'Usap semble autrement armé, déjà en Pro D2 avec des joueurs (nombreux) qui ont connu le Top 14. Ensuite, Perpignan est prévenu. Le sort de Brive et Bayonne, les deux derniers à être passés de Pro D2 à Top 14, prouve enfin que la marche est haute, mais pas insurmontable.

Perpignan est-il armé pour le Top 14 ?

Sondage
4879 vote(s)
Oui
Non
Contenus sponsorisés