Icon Sport

Grenoble renverse Oyonnax à Charles-Mathon

Grenoble renverse Oyonnax à Charles-Mathon

Le 07/01/2021 à 22:53Mis à jour Le 07/01/2021 à 23:31

Quel exploit grenoblois ! Alors que le FCG était mené à la pause (24-3), les joueurs isérois ont complètement renversé la tendance en deuxième période pour s'imposer sur la pelouse d'Oyonnax (27-35). Après quatre revers consécutifs, Grenoble termine la phase aller et démarre l'année 2021 de la meilleure des manières.

Presque un an après sa victoire à Béziers le 24 janvier 2020, Grenoble retrouve la victoire à l'extérieur au terme d'un scénario à rebondissements. Pourtant, le FCG est revenu de très loin ce jeudi soir. Tout avait même très mal commencé pour les joueurs de Stéphane Glas qui ont bu la tasse en première période. Bien plus agressifs notamment en défense, les Oyomen ont pris les rênes de la partie dès les premiers instants avec un essai de Taylor Paris après seulement 1 minute 30 de jeu. Ultra-dominateurs dans le combat et très réalistes en zone de marque, ils marquaient deux nouveaux essais signés Bilel Taieb (18e) et Thomas Laclayat (23e) pour s"adjuger le bonus offensif. Malgré leur volonté de mettre du rythme et de déplacer le ballon, les Isérois ont montré énormément de fébrilité en attaque avec de nombreuses fautes de main. Ils n'ont finalement réussi à se défendre qu'en mêlée fermée. On n'était franchement loin de se douter de ce qui allait se passer en deuxième période.

Des Grenoblois retrouvés ?

Dingue, incroyable, impressionnant, chacun trouvera le superlatif qui lui convient mais ce que Grenoble a réussi dans l'antre d'Oyonnax est un authentique exploit. Comme si tout s'était inversé, c'est Karim Qadiri qui plantait le premier essai des siens, et son premier chez les pros, après 30 secondes de jeu. Ensuite tout s'est enchaîné avec les essais de Jean-Charles Orioli (47e) et de Julien Ruaud (64e) ainsi qu'une pénalité d'Enzo Selponi soit un 22-0 en 24 minutes. Et ce n'est pas terminé...

L'indiscipline a dicté la fin de match avec le carton jaune pour Loïc Credoz (63e) qui a bien aidé le FCG a passé devant (24-25). Mais c'était sans compter sur le chassé-croisé des buteurs avec d'abord Yohan Le Bourhis pour conclure son 100% (5/5) puis Enzo Selponi (auteur d'un solide 6/7). 27-28 aux portes du money time. Finalement, les Isérois ont réussi à pousser leurs adversaires à la faute dont celle de trop pour Josh Strauss. Coupable d'un plaquage à l'épaule et au visage de Clément Ancely, le troisième ligne écossais écopait d'un carton rouge (77e) pour son premier match en Pro D2... Oyonnax ne s'en relevait pas et encaissait un quatrième essai dans la foulée (Selponi 77e).

Avec ce 32-3 infligé à leurs hôtes en deuxième période, les Grenoblois ont signé une victoire retentissante (27-35) pour conclure cette phase aller et mettre fin à leur série de quatre défaites consécutives. Quatre précieux points pour regarder vers le haut du classement et surtout un grand shoot de confiance pour un groupe qui a peut-être retrouvé son jeu après ces quarante minutes prolifiques. En revanche, les Oyomen s'inclinent pour la troisième fois à domicile cette saison, la deuxième défaite de suite après celle contre Biarritz avant les fêtes. Un revers sans point ce soir qui éloigne un peu plus les joueurs de l'Ain du duo de tête.

Contenus sponsorisés