Icon Sport

Et Labouteley a contré pour offrir le nul de l’Usap à Aurillac

Et Labouteley a contré pour offrir le nul de l’Usap à Aurillac

Le 01/04/2021 à 20:28Mis à jour Le 01/04/2021 à 20:35

PRO D2 - Ce jeudi, la rencontre de la 25e journée a vu le match nul 27-27 au stade Jean-Alric entre les Cantaliens et Perpignan. Après une première mi-temps ultra offensive, c’est le deuxième-ligne catalan Labouteley qui a offert l’essai du partage des points lors du money time.

Les fans du jeu offensif ont apprécié le début de match, voire les 40 premières minutes. Les coaches des défenses, un peu moins. Avec cinq essais lors des 20 minutes initiales ou presque, ce match est parti sous les meilleurs hospices. Maituku et Novidze en force au près, ont juste vu Eru en faire de même, suite à une belle percée d’Acebes. Ce dernier a aussi contribué à ce fol scénario en marquant en coin un essai inspiré par les arrières et quelques passes debout. Mais la ribambelle d’essais a continué avec Walcker en force et au près, permettant aux Sang et Or de mener pour la première fois de la partie (17-14 à la 23e).

Mais la réaction cantalienne a été double. Tison a vu un essai lui être refusé par la vidéo après une maladresse au préalable. Qu’importe, les joueurs de Gontineac ont confirmé leur domination outrageuse en mêlée fermée pour concasser le huit usapiste par deux fois à 5m de sa ligne, provoquant un essai de pénalité (21-17 à la 30e). Le remplacement de Kubriashvili par Jintcharadze n’y a rien fait non plus. Ce premier acte s’est donc achevé avec 7 essais (dont un refusé) et un 21-17 à la pause en faveur des Aurillacois.

Une deuxième période plus classique

Durant la deuxième période, les bases rugbystiques plus classiques ont été mises en avant avec des défenses régénérées, du jeu au pied de sortie et… quelques maladresses. Les buteurs Vincent et Ecochard ont, tour à tour, permis de prendre leurs aises ou de revenir à la marque, jusqu’à un 27-20 en fonction des Rouge et Bleu à vingt minutes du terme.

Dans le money time, le deuxième du classement a hérité d’une longue possession dans les 22m pour aller peut-être marquer l’essai du match nul mais la défense du SACA a été héroïque. Mais un ultime fait de jeu a changé la donne. Après touche dans leurs 22 mètres, les Aurillacois ont fait dérouler le chrono avant un dégagement derrière un ruck du demi de mêlée qui a été contré par Labouteley ! Le deuxième-ligne s'est penché pour ramasser et aplatir, le tout étant validé par la vidéo.

En bord de touche droite, Ecochard a transformé pour un match nul final 27-27, même si dans les arrêts de jeu, Fernandez n’a pas trouvé une dernière pénal’touche. Les Cantaliens prennent deux points importants pour leur maintien quand les Perpignanais ont sauvé le match in extremis et demeurent invaincus depuis le 30 janvier. Lors des prochains matches de championnat, les Catalans recevront Biarritz quand le Stade Aurillacois se rendra à Nevers.

Contenus sponsorisés