Icon Sport

En disposant de Colomiers, Soyaux-Angoulême peut encore espérer

En disposant de Colomiers, Soyaux-Angoulême peut encore espérer

Le 22/04/2021 à 18:15Mis à jour Le 22/04/2021 à 20:34

PRO D2 - Ce jeudi, la rencontre ouvrant la 28e journée a vu le succès des Charentais 24-15 contre les Haut-Garonnais (bonus offensif en prime). Les Violets se donnent encore un infime espoir pour leur maintien. Mauvaise opération en vue de la qualification des Columérins.

17-3 à la pause en faveur des Charentais luttant encore pour un maintien certes très complexe contre des Haut-Garonnais en quête de qualification, cela a pu surprendre. Pourtant, les joueurs d’Etcheto ont été très entreprenants et réalistes (avec des essais de Raivono 11e et Talebula 21e). Au contraire des Columérins qui ont été maladroits, sanctionnés au sol, perdant des munitions et ne marquant sur quelques pénal’touche. Ce 17-3 a donc été des plus logiques après les 40 premières minutes.

Après la pause, les Marine et Blanc ont dominé dans l’ensemble les mêlées mais ont été très en difficulté en touches. Mais ils se sont réajustés tactiquement. Plutôt que de perdre leurs pénal’touches, ils ont décidé de prendre tous les points. Ainsi, avec la botte de Soulan mais aussi de Poet, les hommes du président Carré sont revenus à la marque jusqu’à un 17-15 plein de suspense à un quart d’heure du terme. Le scénario s’est alors inversé quand les Angoumoisins, plutôt que de tenter cette pénalité des 45m face, ont préféré partir en pénal’touche où ils se sont fait voler la munition.

Nouvel exploit contre Biarritz ?

Sauf qu’une charge à l’épaule de Tartas devenue carton jaune a ensuite changé la donne. Les Haut-Garonnais à 14, les Violets ont encore préféré une pénal’touche à des points. Et cette fois, en supériorité numérique, ils ont su marquer par Copeland à l’issue de cette action pour un essai (70e) synonyme de victoire et même de bonus offensif, même si une dernière relance d’Etchevery plutôt que de dégager en touche a fait craindre le pire dans les longs arrêts de jeu.

Avec ce succès bonifié 24-15, les Aquitains sont encore en vie pour peut-être réaliser un miracle et demeurer en Pro D2. En revanche, c’est une mauvaise opération pour la Colombe en vue de la conservation de la 4e place. Soyaux-Angoulême recevra Biarritz lors de la prochaine journée en espérant un nouvel exploit quand Colomiers devra se reprendre contre Aurillac.

Contenus sponsorisés