Icon Sport

Rouen sort de la zone rouge, Mont-de-Marsan s'impose à Provence Rugby... Les résultats de la soirée

Rouen sort de la zone rouge, Mont-de-Marsan s'impose à Provence Rugby... Les résultats de la soirée
Par Rugbyrama

Le 17/01/2020 à 22:33Mis à jour Le 17/01/2020 à 22:42

PRO D2 - Pour cette 17ème journée de Pro D2, ce sont les Normands de Rouen qui se sont imposés dans le match de la peur chez leur concurrent direct Valence Romans. Qu'en a t-il été des autres matchs ? Voici les résultats de la soirée de Pro D2 en ce vendredi 17 janvier 2020.

Provence Rugby - Mont-de-Marsan : 15-20

Surpris à domicile au match aller, lors de la 1ère journée de championnat, Mont-de-Marsan a pris sa revanche ce soir dans la boue du stade Maurice-David. Vainqueurs 20-15, les Landais remportent leur 2ème victoire à l'extérieur de la saison au terme d'un match haletant malgré des conditions de jeu difficiles suite aux fortes pluies tombées 2 heures avant le coup d'envoi.

Mal engagé, avec beaucoup de fautes et deux cartons jaunes de chaque côté après seulement un ¼ d'heure de jeu ( Muzzio-6e et Annetta-12e ), le match s'emballe avec un premier essai inscrit sur interception par Talès ( 16e ) qui permet à un stade montois très opportuniste de mener 10-0 face à une équipe provençale joueuse et vite récompensée par un essai splendide inscrit par Burotu ( 32e ) concluant une action lancée depuis les 22 mètres. Les deux équipes retrouvent les vestiaires à la mi-temps avec un avantage de 13 à 8 à la pause pour Mont-de-Marsan. La seconde mi-temps sera beaucoup plus animée avec des Landais qui attaquent dès l'entame.

Après 15 minutes de domination Natuivi inscrit le 2ème essai de son équipe entre les poteaux ( 45e ). Menant 20 à 8, le Stade Montois tiendra bon face aux nombreuses attaques de Provence Rugby. Malgré un essai de Delage ( 72e ), Provence Rugby s'incline pour la 3ème fois de la saison sur sa pelouse mais empoche un bonus défensif.

Colomiers - Béziers : 25-0

Un score sans appel, un bonus offensif, une sixième victoire de rang et, en prime, une entrée fracassante sur le podium de la Pro D2 ! Colomiers a fait carton plein ce vendredi soir sur sa pelouse de Michel Bendichou, face à Béziers. Il n'a fallu que 28 minutes aux hommes de Julien Sarraute pour décrocher les 5 points de la victoire. Grâce à trois essais signés Costa Repetto (12e), Gori (23e) et Barlot (28e). Le premier est intervenu quelques secondes après ce que les supporters biterrois considèreront peut-être comme le tournant du match. A savoir la blessure d'Adrien Latorre sur sa première tentative de pénalité de la partie, qui aurait pu (dû ?) permettre à l'ASBH d'ouvrir le score (9e).

Mais l'ouvreur héraultais, à 45m plein axe, a à peine réussi à faire décoller le ballon. Et s'est fait mal. Dreuille, repositionné à l'ouverture, n'a alors cessé de rendre des ballons au pied. Colomiers, en pleine confiance, s'est régalé. Mené 22-0 après 40 minutes, Béziers n'a pas non plus réussi à inscrire le moindre point en seconde période. Aucun esprit de révolte, malgré une défense bien en place et efficace dans les phases de jeu au sol. Offensivement, c'était le néant. Troisième défaite de rangs pour les hommes de David Aucagne.

Perpignan - Aurillac : 38-15

Succès bonifié en deux temps pour le leader Catalan (38-15) avec six essais à la clé. Face à des Aurillacois très entreprenants dans la première demi-heure de jeu, notamment grâce à un essai de Latuka Maituku après plusieurs séquences près de la ligne (5-10, 16 ème), l'USAP devait s'employer pour forcer une décision tardive dans cette première période face à des Cantaliens sans complexes. Genesis Mamea Lemalu fera parler sa puissance sur un départ après mêlée pour permettre aux siens de virer en tête à la pause (12-10, 36 ème) face à des visiteurs généreux mais trop indisciplinés avec des cartons jaunes attribués à Bernard Reggiardo (33 ème) et Marius Vialle (40 ème). De quoi libérer un leader encore timoré dans ce premier acte ?

Effectivement sous l'impulsion d'un George Tilsley inspiré, auteur d'un doublé en cinq minutes (54 ème et 59 ème), qui fera vaciller irrémédiablement les débats en faveur des Sang et Or. Meilleurs dans l'utilisation, plus organisés dans leurs offensives, les Catalans s'évertuaient à bonifier leurs possessions par leur supériorité physique face à des Cantaliens irréprochables dans l'esprit mais usés par le rythme infligé. Seilala Lam (65 ème) et Nicolas Lemaire (73 ème) donneront de l'ampleur au tableau d'affichage avant que Giorgi Tsutskiridze ne réduise l'écart en fin de rencontre.

Perpignan consolide sa place de leader, tandis qu'Aurillac, qui s'est séparé de Thierry Pleuchestrade dans la semaine, est relégable avec le succès de Rouen à Valence-Romans ce soir, qu'il recevra... la semaine prochaine à Jean-Alric.

Valence-Romans - Rouen : 10-24

Excellente opération pour Rouen, catastrophique pour Valence-Romans. Voilà la conclusion de ce match de la peur. Les Normands se sont imposés 24-10 sur le terrain des Drômois. Avant-derniers avant la rencontre, les Rouennais doublent ainsi Aurillac, battu dans le même temps sur le terrain de l’USAP. Le VRDR, qui n’a même pas pris le point de bonus défensif, est plus que jamais lanterne rouge de Pro D2 avec six points de retard sur Aurillac. Ce choc a été marqué par la sortie sur civière de Léandre Cotte à la 75eme. Le deuxième ligne de Valence-Romans a été malheureusement touché au cou en s’élançant dans les jambes d’un Ollie Atkins lancé.

Clay Uyen, jeune ailier australien de 22 ans, avait pourtant marqué le premier essai de Valence-Romans après une minute de jeu, concluant une magnifique action collective avec Maxime Javaux à la baguette. Les Damiers se sont ensuite totalement endormis offensivement. A force de subir dans tous les domaines et notamment en mêlée fermée, ils ont pris un essai par l’ailier David Lemi (20eme). L’écart a été creusé au pied par Jordan Michallet (14 points). En fin de rencontre, le deuxième ligne Jonathan Giraud (73eme) a marqué en force avec l'aide de ses équipiers un deuxième essai pour Rouen pour assurer la belle affaire.

Vannes - Nevers : 31-16

Les Bretons ont bien négocié leur première de l’année à La Rabine face à Nevers. Les joueurs du duo Spitzer-Fraser ont rapidement pris les rênes de la partie avec deux essais de Leafa (9e) puis Curtis (21e). Très maladroits, leurs homologues de la Nièvre n’ont pas réussi à profiter de leur supériorité numérique après le carton jaune pour Kite (27e). Malgré deux pénalités de Zack Henry, c’est le RCV qui basculait tranquillement en tête à la pause (17-6).

Mais au retour des vestiaires, un tout autre match s’est joué en deuxième période. Si Popelin a vite marqué un troisième essai (41e), après un jeu au pied rasant récupéré dans l’en-but, le bonus offensif breton n’a été qu’éphémère. Dix minutes plus tard, Francis Bradshaw profitait d’un bon duel offensif de Cazenave, le demi de mêlée qui ouvrait l’intervalle à son deuxième ligne pour le premier essai de Nevers (52e). Un réveil des Nivernais bien plus présents dans le défi physique mais qui n’a finalement rien changé à l’issue de la rencontre. Dans une ultime offensive dans les 22m de l’USON, Matthys Gratien plantait le quatrième essai breton (73e) et scellait cette victoire bonifiée des Vannetais (31-16).

Les Morbihanais enchaînent donc un troisième succès consécutif en Pro D2 et intègrent le top 6. En revanche, les Neversois mettent fin à leur série de trois victoires de suite à l’extérieur.

Biarritz - Montauban : 30-27

Le Biarritz Olympique s’est imposé 30-27 ce vendredi contre Montauban dans un match plutôt ouvert. Trop indisciplinés, les Tarn-et-Garonnais ont laissé les munitions à leurs adversaires et aussi subi les attaques des Basques qui ont marqué un totale de trois essais (Perreaux, Ruffenach et Barry). Les Sapiacais ont surtout réagi dans le deuxième acte en étant plus incisifs. Leurs essais ont été marqués par Sitauti, Sayerse et Chaput avant que Bosviel n’intercepte une dernière possession biarrote à 5m de sa ligne. L’ouvreur a traversé tout le terrain pour aller marquer et transformer l’essai du bonus défensif ! Une bonne opération pour le maintien de l’USM qui compte aussi un match en moins.

Avec ce deuxième succès de suite à domicile, le BOPB poursuit son invincibilité à domicile cette saison et se donne le moyens de s’installer durablement dans les places qualificatives en creusant un écart sur Nevers au classement et en espérant participer aux phases finales.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés