Icon Sport

Rouen remporte le match des promus, Carcassonne le derby... Les résultats de cette soirée

Rouen remporte le match des promus, Carcassonne le derby... Les résultats de cette soirée
Par Rugbyrama

Le 13/09/2019 à 22:29Mis à jour Le 13/09/2019 à 23:53

PRO D2 - Pour cette soirée du vendredi 13 septembre 2019, comptant pour la 4ème journée, Rouen remporte son premier match contre l'autre promu Valence Romans, Béziers ne fait qu'une bouchée de Provence Rugby, Soyaux-Angoulême prend les rênes du championnat, Carcassonne remporte le derby... Découvrez tous les résultats de cette soirée de Pro D2.

Béziers - Provence Rugby : 22-0

C'est un troisième succès en quatre journées pour les Biterrois ! Après une première mi-temps où ils ont ultra-dominé, les joueurs de l'ASBH ouvraient la marque par l'intermédiaire de Francisco Fernandes Moreira (17e). Pourtant réduits à quatorze -suite au carton rouge d'Uwanakoro Tawalo (31e), pour un plaquage dangereux sur Adrien Bau- les Bitterois inscrivaient le deuxième essai de la rencontre, par Karl Wilkins (33e). 14-0 pour les joueurs de David Aucagne à la mi-temps.

La deuxième période sera moins disputée et seul Adrien Latorre inscrira trois points à la 69e minute de jeu (17-0). Du moins, c'est ce qu'on croyait jusqu'à la 82e minute, moment choisi par Thibault Dufault pour inscrire le troisième essai biterrois et offrir le bonus offensif à son équipe ! Béziers s'impose logiquement 22-0 sur sa pelouse et repasse devant une équipe de Provence Rugby complètement amorphe ce vendredi soir.

Vidéo - Troisième succès en quatre journées pour les Biterrois !

02:12

Colomiers - Soyaux Angoulême : 22-26

Invaincu après trois journées, Soyaux-Angoulême avait à cœur de confirmer son excellente entame de saison en restant invaincu à l'issue de ce bloc. Mais en face, les Columérins également hauteur d'un bon début d'exercice voulaient enchaîner sur leur pelouse de Michel Bendichou. D'entrée c'est à un round d'observation auquel les spectateurs Columérins assistent. Les Charentais dictent leur jeu, Colomiers a du mal à lâcher les coups.

Dans un style typiquement taillé pour exister à l'extérieur, Soyaux-Angoulême est pragmatique et fait la course en tête grâce à son buteur Dorian Jones, impeccable pour sa première apparition cette saison après des pépins physiques. L'ouvreur Gallois signent un trois sur trois au pied tandis que Thomas Girard, le buteur de Colomiers se contente d'un 3/4. Un duel de buteur c'est le bilan comptable du premier acte, même si dans le jeu c'est le SA XV qui a eu les meilleures intentions.

En seconde période, Thomas Girard d'un nouveau coup de pied redonne l'avantage aux locaux (12-9, 42) avant que les Charentais n'écopent d'un carton jaune. Youness El Jaï laisse les siens à quatorze, Colomiers en profite pour aller à l'essai par l'intermédiaire de Fabien Perrin, réalisation transformée par Thomas Girard (19-9). Colomiers a fait le break, mais se voit à son tour réduit à quatorze après le carton jaune de Josua Vici (58). Soyaux-Angoulême en profite pour recoller grâce à l'essai transformé de Dorian Jones, au four et au moulin (22-16, 66).

À 15 contre 15, les Charentais restent dominateurs et filent une nouvelle fois à l'essai. Après un énorme temps fort c'est Matthieu Ugalde qui va aplatir, Dorian Jones transforme (22-23, 70). Colomiers n'aura plus les ressources pour inverser la tendance. C'est même Dorian Jones qui inscrit les derniers points de la rencontre sur une nouvelle pénalité (22-26, 80). Soyaux-Angoulême, malgré trois déplacements sur ce premier bloc reste invaincu. Et prend provisoirement les rênes de Pro D2. Une sacrée performance lorsque l'on regarde le calendrier.

Vidéo - Soyaux-Angoulême termine fort

03:02

Grenoble - Aurillac : 35-13

Victoire bonifiée des Isérois (35-13) face à Aurillac. Les Grenoblois ont assuré l'essentiel lors de la première période. Face à des visiteurs maladroits dans leurs possessions, la différence s'est effectuée notamment sur l'organisation globale et les séquences à proximité de la ligne. Taufa (7-3, 10 ème) et Bouchet (15-6, 33 ème) ont validé le travail du FCG, en s'appuyant sur l'usure et la concrétisation. Les Cantaliens, bénéficiant pourtant de nombreuses situations sur la camp des locaux, se montreront improductifs sur leurs occasions. (15-6) à la pause pour le FCG qui gère son avance.

Le second acte démarrera avec conviction pour les hommes de Stéphane Glas, Guillemin viendra conclure une relance admirable (22-6, 42 ème). Si Reggiardo pour les visiteurs priva l'obtention du bonus offensif sur l'heure de jeu (25-13), Valençot rendra la pareille à son vis-à-vis à quelques minutes de la fin, pour offrir ce succès à cinq points pour le plus grand bonheur du Stade des Alpes. Les Isérois, grâce à ce troisième succès consécutif, montent sur le podium de la ProD2 avec quatorze unités tandis que les Cantaliens glissent dans le ventre mou du classement après ce premier bloc.

Vidéo - Grenoble bonifie sa victoire contre Aurillac

03:26

Montauban - Nevers : 26-29

Nevers tient sa victoire référence de ce début de saison. Dans le sillage d’un Zack Henry inspiré et décisif face aux perches, l’USON a jeté un sacré coup de froid à Sapiac (26-29). L’ouvreur nivernais, auteur d’un 7 sur 7 dans ses tentatives de tirs au but, s’est aussi et surtout illustré à merveille sur le second essai des siens, qui a fait un mal fou à Montauban (46e). Le 16-0 encaissé au retour des vestiaires, l’USM n’a pas réussi à le remonter, malgré une belle réaction après l’heure de jeu.

Les coéquipiers de Jérôme Bosviel menaient pourtant 10-0 dans cette partie, puis 16-10 à la pause. Et ont profité comme il le fallait des deux périodes d’infériorité numérique de leur adversaire. Pas suffisant toutefois pour rattraper les deux points perdus contre Soyaux, ici-même, deux semaines plus tôt. Montauban clôture ce premier bloc avec un amer point de bonus défensif. Nevers, de son côté, lance sa saison avec ce succès aussi précieux qu’historique. Jamais l’USON ne s’était imposée à Sapiac.

Vidéo - Nevers tient sa victoire référence

03:06

Rouen - Valence Romans : 21-17

Ce choc des promus a tenu ses promesses de combat car l’affrontement a été très rude. Les défenses ont même globalement pris l’ascendant sur les offensives, ce qui a donné un rythme très saccadé à cette partie. Les buteurs ont donc eu l’occasion de s’illustrer avec un avantage à Lucas Chouvet en première période. 6-9 à la pause pour Valence-Romans qui a notamment profité des soucis en mêlée du Rouen Normandie Rugby (carton jaune pour Guion).

Le VRDR a confirmé sa grosse présence jusqu’à l’heure de jeu avec un essai en force de Larrieu (47e) et le bon jeu au pied de Chouvet (12 points). Malheureusement, les Drômois n’ont pas réussi à tenir face à la montée en puissance rouennaise, patiente et pragmatique. L’indiscipline du VRDR a même permis à Michallet d’enquiller les pénalités pour réussir à donner l’avantage à son équipe après plus d’une heure de jeu (18-17).

Ce même ouvreur normand qui confirmait son énorme match en marquant une septième et dernière banderille avant la sirène soit un sans faute au pied (7/7) et tous les points de son équipe à son actif. Rouen décroche donc son premier succès de la saison (21-17) mais a beaucoup bataillé face à Valence-Romans qui doit se contenter du bonus défensif. Un premier point en Pro D2 certainement teinté de regrets car le VRDR avait la place de faire mieux ce vendredi soir.

Vidéo - Un choc des promus qui a tenu toutes ses promesses

02:16

Carcassonne - Perpignan : 24-22

Très belle victoire de Gilles Bosch face à Perpignan, serait-on presque tenté d’écrire tant le deuxième succès de l’USC cette saison porte la griffe de son ouvreur ! Avec un impérial huit sur huit au but, à courte comme à longue distance, le Perpignanais de naissance a marqué tous les points de son équipe, la maintenant à flot à lui tout seul tandis que cette dernière, dominée et indisciplinée une majeure partie de la rencontre, aurait pu lâcher prise.

Sa huitième pénalité, dans les dix dernières minutes (73e), a permis à Carcassonne de passer devant pour la première fois de la partie. L’USAP, qui a inscrit le seul essai du match sur une interception de Taumoepeau (9e), peut avoir des regrets mais a tout de même sauvé son bonus défensif dans une fin de rencontre chaude où elle a terminé à quatorze.

Vidéo - Carcasonne remporte le derby face à Perpignan

03:31
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0