Icon Sport

Le Bourhis : "Tout donner pour récupérer cette 1ère place"

Le Bourhis : "Tout donner pour récupérer cette 1ère place"

Le 24/12/2019 à 13:55Mis à jour Le 26/12/2019 à 18:18

PRO D2 - Rencontré à l’issue de la défaite des siens à Grenoble, l’ouvreur d’Oyonnax revient sur ce revers et plus généralement sur la première partie de saison de son équipe, qui termine la phase aller à la 3e place. Yohan Le Bourhis revient aussi sur ses débuts avec sa nouvelle équipe, lui qui a pris part à 14 des 15 rencontres, dont 13 comme titulaire.

Rugbyrama : Votre équipe s’est donc inclinée à Grenoble (28-13), un score lourd au final alors que vous aviez réussi à revenir dans cette rencontre.

Yohan Le Bourhis : Je pense que c’est un score qui ne reflète pas notre seconde période. On s’est dit qu’il fallait que l’on mette un peu plus de rythme, que l’on joue et que l’on pourrait les mettre en difficulté. Ce sont des choses que l’on a sues faire en milieu de seconde période, mais on les remet dans le match. Je fais une erreur avec un en-avant... puis ça les relance. On s’est quand même dit que l’on avait pris du plaisir. À nous d’en tirer des choses positives pour les prochains matchs.

Car votre défense a montré de belles choses malgré l’ampleur du score ?

Y.LB. : On s’est battu. On s’est dit que l’on a le droit, dans la vie, de faire des erreurs. Un en-avant, ça peut arriver à tout le monde. Comme un jeu au pied raté. Mais on s’est dit que dans l’envie, on n’avait pas le droit de s’échapper. C’est ce que l’on a montré. Alors oui, c’est vrai, quatre essais, cela coute cher et c’est dur mais il faut garder la tête bien haute et repartir au travail après les vacances.

Pro D2 - Yohan Le Bourhis (Oyonnax), face à Grenoble.

Pro D2 - Yohan Le Bourhis (Oyonnax), face à Grenoble.Icon Sport

Il s’agit d’une défaite face à un concurrent, quelles en sont les conséquences ?

Y.LB. : On jouait contre une grosse équipe de Grenoble ! Il faut dire ce qu’il en est. On n’a pas joué contre une petite équipe. C’est très dur de venir gagner ici. Ils reprennent la 1ère place, et ce sera à nous de tout donner pour récupérer cette 1ère place. Je pense que l’on va partir en vacances pour bien récupérer.

Après sept victoires consécutives, vous venez d’enchainer deux défaites en déplacement, à Aurillac et Grenoble. Cela représente un petit coup d’arrêt ?

Y.LB. : On ne le prend pas mal. On s’était préparé à ça. C’est bien d’avoir plusieurs victoires mais on s’est dit que s’il y avait une défaite un jour, il n’y avait pas mort d’homme. Si on s’arrête là-dessus, on ne fait plus rien dès que l’on perd. Justement, Joe (El Abd) a eu un super discours dans le vestiaire, il a dit que le score était dur mais que l’on pouvait être fier de ce que l’on avait fait et qu’il fallait que l’on continue à travailler. Et que si on continuait à mettre cet état d’esprit, ça allait payer.

Du coup, vous êtes fier de votre première moitié de championnat ?

Y.LB. : Oui ! On est content parce qu’on a su mettre en place des choses. C’est vrai que les deux ou trois derniers matchs, même quand on a gagné, on avait du mal à mettre en place notre jeu, ce sont de petits détails qu’il va falloir corriger, mais on a su montrer que dès que l’on mettait un peu de jeu, un peu de rythme et que l’on écartait les ballons au large, on pouvait avancer. À nous maintenant de bien trouver cette harmonie entre bon jeu au pied et bon jeu à la main.

Dans les objectifs que l’on peut se fixer dans une saison, est-ce qu’à ce stade vous êtes dans les temps de passage que ce que vous espériez ?

Y.LB. : On vise la 1ère place et on veut être Champion donc on va dire que l’on n’y est pas dans l’objectif, si on parle ainsi. Mais on n’est qu’à la mi-saison, on a quand même su montrer de belles choses, notamment sur les sept victoires enchainées avec beaucoup de maitrise dans certains matchs. Mais aussi un manque de maitrise dans d’autres. C’est là que l’on devra travailler pour les matchs importants.

Pro D2 - Yohan Le Bourhis (Oyonnax), face à Genoble.

Pro D2 - Yohan Le Bourhis (Oyonnax), face à Genoble.Icon Sport

À titre individuel, vous avez enchainé les matchs. Et vous avez disputé davantage de rencontres depuis votre arrivée à Oyonnax que lors des deux dernières saisons avec Castres !

Y.LB. : C’était un peu drôle. Soit je joue beaucoup comme à Biarritz, soit je ne joue plus comme à Castres. Je préfère jouer… donc je suis content. J’essaie d’apporter un maximum à l’équipe même s’il y a encore beaucoup à travailler individuellement. C’est ce que j’étais venu chercher. Le groupe est super. L’ambiance est très bonne. L’esprit d’équipe est très très bon. Il faut continuer. C’est super d’avoir du temps de jeu. C’est le meilleur moyen pour progresser. Si je peux servir d’exemple et montrer que c’est beaucoup plus intéressant de venir jouer dans une équipe, peut-être de Pro D2 mais avec de grosses ambitions comme avec Oyonnax, plutôt que de chercher de grosses équipes de Top 14 et ne pas jouer ! Peut-être que je n’avais pas le niveau pour jouer dans cette équipe (Castres, ndlr), mais c’est dur de ne pas jouer. Si je peux servir d’exemple, c’est bien plus intéressant et mieux pour progresser quand on joue tous les week-ends.

Dans vos performances, vous êtes aussi satisfait ?

Y.LB. : (Il hésite) Il y a des matchs où l’on est satisfait parce que ça se passe comme prévu mais il y a certains matchs avec des erreurs. Surtout que le demi d’ouverture est celui qui gère le match, avec le demi de mêlée, donc quand il y a des erreurs ou des matchs perdus, on se sent un peu visé car c’est à nous de gérer ça. Je prends encore l’exemple de mon en-avant contre Grenoble qui les remet dans le match. Ce sont des erreurs bêtes. Oui, je suis content de certains matchs mais il y en a d’autres qui m’ont montré qu’il y avait encore beaucoup à travailler et qu’il ne fallait surtout pas que je me repose sur mes lauriers.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0