Icon Sport

Aucagne : "Les objectifs ne sont pas tous atteints mais nous sommes dans le vrai"

Aucagne : "Les objectifs ne sont pas tous atteints mais nous sommes dans le vrai"

Le 25/09/2020 à 09:05

PRO D2 - Visiblement abattu après le revers concédé à Biarritz la semaine dernière, David Aucagne, le manager de l'ASBH, a apprécié le premier succès de la saison face à Grenoble hier soir (22-12). Rassuré sur l'état d'esprit, il décèle des motifs de satisfaction pour la suite.

David, on imagine votre satisfaction après ce premier succès de la saison ?

Je suis très content pour le groupe, ça fait vraiment du bien. La semaine s'était très bien déroulée, on travaille pour ce genre de résultat donc on mérite cette victoire avec l'investissement que j'ai vu. Maintenant, on respire un peu mieux, on ne va pas se le cacher, cela va nous permettre de mieux organiser les prochaines échéances. Des objectifs avaient été fixés entre nous, ils ne sont pas tous atteints, je le concède, mais l'essentiel est là et on va s'appuyer sur certaines bases pour continuer d'avancer.

L'impression que votre formation n'a jamais paniqué face aux Isérois ?

Déjà sur l'indiscipline, on fait moins de fautes que sur les trois premières journées. Notamment à Biarritz, où l'on aurait pu en éviter et qui nous coûtent sûrement la victoire. Idem face à Soyaux-Angoulême, avec le plus grand des respects que j'ai, nous avions pris quasiment que des points au pied et on encaisse un essai sur l'un de leurs rares ballons sur nos 22 mètres. Puis, j'ai remarqué une donnée importante, je constate que l'équipe est moins agressive envers l'arbitre, plus respectueuse quand elle encaisse les sanctions. Je vois moins de joueurs qui pourraient lever les bras, ce genre d'attitude me conforte sur le fait qu'ils comprennent leurs erreurs et que nous sommes sur le bon chemin.

Le jeu au pied fut prépondérant durant la rencontre, dans l'utilisation comme dans l'occupation ?

Disons que Grenoble était dans la même situation que nous, plutôt dans le doute après les dernières prestations. On s'était dit d'insister sur leur faiblesse du moment sans être méchant. Avec un temps pareil et le déluge qu'il y avait, c'était pertinent. Devant aussi, notre mêlée fut convaincante à plusieurs reprises, on l'avait déjà observé à Biarritz samedi dernier. Le jeu était restreint par la force des choses, alors oui le jeu au pied fut efficace, mais c'est parce qu'on a jamais tergiversé non plus. L'équipe grandit, une marche a été franchie peut-être. Il n'est pas évident de relever ce club, j'ai une pensée pour le groupe, mon staff et les présidents, donc on va profiter.

C'est une caractéristique nouvelle pour l'ASBH, le jeu au pied avec Tristan Tedder est révélateur ?

On étudie tout un tas de choses à la vidéo, en amont et dans la concertation.Grenoble était très présent sur le premier rideau et sur le fond de terrain on avait analysé certaines opportunités. Tristan a une capacité d'observation évidente, mais globalement il me semble que l'équipe est en place. Je sens l'envie de jouer ensemble, d'être ensemble tout simplement. Si nous respectons cet aspect primordial, nous pourrons construire quelque chose, c'est ce qui m'intéresse le plus dans le rugby.

L'effectif s'est considérablement rajeuni, le temps de jeu s'accumule également pour certains ?

Oui c'est vrai, on fait jouer des jeunes et ils nous le rendent bien. Je suis content de leur apport, des garçons comme Maxence Lemardelet ou William Van Bost et bien d'autres. On voit une progression au fur et à mesure des rencontres, et ils ne se posent surtout pas trop de questions. Quand je vois le boulot qui est effectué à l'entraînement, je ne suis pas étonné. Et si l'attitude est meilleure qu'un ancien, ils joueront, la concurrence n'en sera que meilleure.

Puis des recrues comme Morgan Eames et d'autres qui commencent à s'affirmer ?

Morgan, c'est un profil de haut niveau, par sa taille, ses qualités et sa grande capacité de déplacement. Il a cette polyvalence des joueurs hybrides en tant que seconde ligne et troisième ligne très utile. En fait, c'est David Gerard qui nous l'avait proposé, il souhaitait le récupérer à Lyon, mais l'opération n'est pas allée à son terme, donc on le remercie pour cette trouvaille et Morgan démarre plutôt bien avec nous effectivement.

Thibaut Bisman endosse également le rôle de capitaine à son avantage ?

C'est un garçon du club avec un très bon état d'esprit. C'est un véritable leader, qui veut toujours avancer et il apporte dans ce registre. J'apprécie de voir des mecs comme lui prendre les choses en main, c'est ce que j'attends de la part de certains joueurs cadres dans l'équipe. On sent que ça lui donne de la confiance, ses prestations furent de bonne facture, son jeu est propre encore une fois. Il reste important par son profil et sa capacité d'adaptation dans des conditions climatiques comme hier soir.

Quels enseignements peuvent être tirés à l'issue de ce premier bloc avec six unités au compteur ?

Globalement d'un point de vue tactique on s'en tire pas mal. On fait une bonne première période à Mont-de-Marsan avant de lâcher par exemple , ailleurs on fait aussi de belles séquences. Au quotidien, je vois une évolution au sein du groupe. On travaille à nouveau collectivement, bien sûr on note des paramètres à améliorer puisqu'on reste en bas de classement. Ce que je retiens de ces premières semaines, c'est que ça reste encourageant et que les efforts finiront par payer, j'en suis persuadé. On a battu Grenoble, l'un des gros calibres de la compétition, on ne ramène pas de blessés supplémentaires, donc que du positif en quelque sorte avec une marge de progression évidente.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés