Icon Sport

Aucagne : "Je suis fier de mes joueurs"

Aucagne : "Je suis fier de mes joueurs"
Par Emilien Vicens via Midi Olympique

Le 15/11/2020 à 08:54Mis à jour Le 15/11/2020 à 10:03

PRO D2 - Après trois occasions manquées de peu à l’extérieur, l’ASBH tient enfin sa première victoire en déplacement. Les Biterrois ont été impressionnants de caractère, ce samedi à Aimé-Giral pour battre l’Usap (10-16).

David, quel est le premier sentiment qui vous vient après cette victoire sur la pelouse de Perpignan ?

Je suis fier de mes joueurs, car c’est une année particulière. On a eu beaucoup de turn-over à l’intersaison, et aujourd’hui on a un groupe super, qui travaille bien. On n’a pas trop été récompensé sur ce début de saison, donc je suis très fier d’eux, et content pour eux car il y a du travail derrière cette victoire. Ça nous récompense un peu. Il faudra valider la semaine prochaine, mais pour l’instant, on va profiter.

Votre équipe a dégagé beaucoup de caractère pendant quatre-vingts minutes. Comment l’expliquez-vous ?

On a été constants dans l’effort, après ça s’est joué à pas grand-chose aujourd’hui. On aurait pu passer à côté par rapport à cette première mi-temps où on a des occasions de marquer, au moins au pied, et on ne marque pas (4 pénalités et 1 drop manqués, NDLR). Mais on a été constants dans l’effort, on ne s’est pas découragés, et pour le groupe, c’est mérité. On était passé pas loin à Vannes et à Biarritz, et franchement on l’attendait avec beaucoup d’envie. L’envie, c’est ce qu’on a retrouvé ce soir.

Après plusieurs défaites très frustrantes, on a senti un supplément d’âme chez les Biterrois ce samedi…

Aujourd’hui, il y a peut-être un supplément d’âme oui, dans des conditions particulières, qui font qu’on n’a pas l’impression de jouer à l’extérieur. On a mis beaucoup d’énergie de l’intérieur car on a subi la même chose contre Oyonnax chez nous et ça nous a surpris. Donc aujourd’hui, on s’était dit : « mettons beaucoup d’énergie de l’intérieur pour aider nos joueurs ». C’est compliqué le rugby aujourd’hui, mais on est contents de pouvoir jouer. Il y a un super groupe qui est capable de bonnes choses, donc il faut encore travailler pour que le jeu soit encore plus huilé mais on a vu quelque chose de bien au niveau de l’engagement et de la production du jeu. On peut s’appuyer sur ça pour l’avenir.

" J’espère que ça sera le point de départ de grandes choses "

Avec le contexte défavorable qui plane autour de l’Usap ces dernières semaines, sentiez-vous une ouverture pour venir gagner à Aimé-Giral ?

Je pense que tout le monde joue là-dessus en ce moment, on joue dans des stades vides donc on ne joue pas à l’extérieur. Les valeurs sont un peu plus nivelées. Comme en Pro D2, les équipes ne sont pas très loin les unes des autres, même si leur effectif était amoindri, il y avait un coup à faire.

À quel moment vous êtes-vous dit que vos joueurs étaient en mesure de s’imposer à Aimé-Giral ?

Quand on a marqué l’essai de pénalité puis quand l’Usap prend les deux cartons jaunes. On a senti que ça les a de suite déstabilisés. Et puis, nos remplaçants font une très bonne entrée, je suis fier d’eux et ça non plus, ce n’était pas toujours le cas par le passé. Aujourd’hui, ça s’est bien passé.

Avons-nous retrouvé la grosse défense de Béziers, disciplinée et solidaire…

La défense était bonne aussi aujourd’hui, on a bien résisté malgré cet essai pris en fin de match. On a su jouer en supériorité, ce qu’on n’avait pas trop su faire les dernières fois. Nous progressons, cette équipe progresse. J’espère que ça sera le point de départ de grandes choses.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés