Icon Sport

Aurillac résiste au retour de Biarritz

Aurillac résiste au retour de Biarritz

Le 25/08/2019 à 16:14Mis à jour Le 25/08/2019 à 16:57

PRO D2 - Jean-Alric a tremblé ! Le Stade Aurillacois s'est imposé de justesse face au Biarritz Olympique, ce dimanche après-midi en clôture de la première journée de Pro D2.

Auteurs d'une excellente entame de match, auréolée de quatre essais inscrits par Jimmy Yobo (8e), Aj Coertzen (18e, 38e) et Shaun Adendorff (34e), les Cantaliens ont marqué le pas au retour des vestiaires. Trop indiscipliné et pas assez agressif en défense, le BOPB a lui montré un tout autre visage en seconde période. Trouvant l'en-but à trois reprises par Nick Smith (28e), Gauthier Doubrère (46e) et Alexandre Nicoué (54e). Mais les Basques ne sont finalement jamais parvenus à passer en tête au tableau d'affichage, et doivent se consoler avec le point du bonus défensif. En face, Aurillac a eu chaud, mais Aurillac enregistre là sa première victoire de la saison.

Cette saison 2019-2020 part décidément sur des bases exceptionnelles. Après les surprises enregistrées vendredi soir sur les terrains de Pro D2, la première journée de l'antichambre de l'élite du rugby français s'est achevée par une rencontre à rebondissements, ce dimanche. Sept essais inscrits, du suspense jusqu'au coup de sifflet final, et une victoire de justesse pour Aurillac.

Biarritz peut regretter sa première période manquée

Portés par une mêlée dominatrice et une grosse agressivité, les Cantaliens ont très rapidement et largement pris les devants dans cette rencontre. Mais malgré quatre réalisations inscrites en l'espace de trente minutes, la maladresse au pied des buteurs Anderson Neisen puis Thomas Salles ont permis au BO de rester au contact. Absents des débats au cours du premier acte, les coéquipiers de Yohann Artru n'ont pas réuni les ingrédients nécessaires pour prétendre l'emporter à l'extérieur. Remobilisés après leur passage aux vestiaires, les Basques ont fini par faire craquer leurs adversaires. Sous la chaleur du Cantal, les locaux ont peiné physiquement en seconde période, n'inscrivant que trois unités supplémentaires.

En face, Biarritz a pris l'ascendant mais n'est pas parvenu à donner un dernier coup de collier après l'heure de jeu. Si la saison passée, le BO était parvenu à s'imposer dans les toutes dernières minutes sur la pelouse de Jean-Alric (16-17), le retard pris par les visiteurs était cette fois-ci trop important. Les joueurs du duo Sowerby-Nadau devront se contenter du bonus défensif et à l'avenir se montrer beaucoup moins irréguliers pour espérer performer en déplacement. Du côté d'Aurillac, cette première victoire dans la douleur reste une solide performance. Le Stade a montré un visage combatif et réaliste, encourageant pour la suite.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0