Icon Sport

Pépite de Pro D2 : Jaminet, tout en confiance

Pépite de Pro D2 : Jaminet, tout en confiance
Par Rugbyrama

Le 08/10/2020 à 19:07Mis à jour Le 09/10/2020 à 09:21

PRO D2 - Arrivé au centre de formation de Perpignan il y a trois ans, Melvyn Jaminet vit une belle année 2020 sur le plan rugbystique. En février dernier, il a connu son premier match professionnel, il a aussi marqué son premier essai et depuis le début de la saison l’arrière performe avec l’USAP et enchaîne les matchs de championnat.

A 21 ans, Melvyn Jaminet connaît un excellent début de saison avec son club de Perpignan. Pourtant, il y a de ça cinq ou six ans, l’arrière de l’USAP a hésité à arrêter le rugby. Alors au centre de formation de Toulon et en manque de plaisir, il pense à arrêter avant de finalement partir dans un plus petit club de la région varoise et retrouver de l’ambition. En 2017, il rejoint le centre de formation de Perpignan et c’est à partir de là que sa carrière prend une nouvelle dimension.

Un premier match de rêve

Après une saison d’acclimatation dans les Pyrénées-Orientales, Melvyn Jaminet est appelé par Clermont pour jouer le Supersevens avec les Jaunards. Grâce à ce tournoi à sept et ses très bonnes prestations, le jeune arrière est appelé par Patrick Arlettaz pour disputer son premier match professionnel avec les Catalans. Un match dont il garde forcément des bons souvenirs : "C’était une énorme fierté de jouer ce match. J’ai été mis à l’aise par les coéquipiers et les entraîneurs durant toute la semaine aux entraînements. Juste avant mon entrée en jeu, Patrick Arlettaz m’a dit comme je savais le faire, de me donner à 100%. C’est ce que j’ai réussi à faire et le fait de mettre mon premier essai ce soir-là, c’est quelque chose de magique".

A la suite de ce match, Melvyn Jaminet espérait être appelé de nouvelles fois en équipe première. Mais la pandémie de la Covid-19 a freiné son enthousiasme. "J’ai essayé de me maintenir le plus en forme possible même si ce n’était pas toujours facile de faire tous les jours les mêmes choses", explique l’arrière Usapiste.

Le plaisir de jouer… et de buter

Depuis le début de cette saison 2020/2021, Melvyn Jaminet a laissé dernière lui les espoirs et fait désormais partie de l’effectif professionnel de Perpignan. Revenu en forme à l’intersaison, le jeune arrière de 21 ans, grappille de plus en plus de temps de jeu. Une situation qu’il apprécie : "Je pense que le staff me fait confiance en me mettant sur les quatre premières feuilles de matchs de la saison. C’est quelque chose qui me met personnellement en confiance aussi".

En effet, Melvyn Jaminet a disputé les quatre premières rencontres de son équipe cette saison. Contre Mont-de-Marsan la semaine dernière, le jeune arrière était même titulaire. Lors de ces rencontres, il est parfois amené à buter et cela ne lui fait pas peur. Il avait l’habitude de buter en espoirs avec beaucoup de réussite et se retrouver face aux perches en professionnel ne le déstabilise pas plus que ça, comme il le confie : "J’aime beaucoup travailler ce secteur de jeu, je me garde toujours 15-20 minutes pour buter à la fin de l’entraînement. En match, j’arrive à faire un maximum abstraction à la pression pour rester décontracté quand on me demande de prendre le but".

Un duel d’arrière entre frères

Ce week-end, Melvyn Jaminet et ses coéquipiers reçoivent Grenoble pour un match au sommet de la Pro D2. Une rencontre qu’il aborde assez sereinement mais avec beaucoup d’ambition : "Grâce au bon match de la semaine dernière, on a beaucoup de confiance en nous-même. Face à Grenoble, ça va se jouer dans le combat, ça sera la clé de cette partie".

A la suite de cette rencontre contre Grenoble, Melvyn Jaminet va vivre un moment particulier dans une carrière, un événement qui n’arrive pas à de nombreux joueurs. En effet, contre Nevers, l’arrière de l’USAP va avoir en face de lui un joueur qu’il connaît très bien puisqu’il va affronter son grand frère Kylian Jaminet. Un duel qu’il attend évidemment : "C’est un match particulier pour nous. On en a beaucoup parlé pendant le confinement avec notre famille. Le fait de pouvoirs jouer contre, ça serait quelque chose d’exceptionnel".

En plus de jouer l’un contre l’autre, les deux frères Jaminet ont la particularité de jouer au même poste. Toutefois, l’arrière catalan précise qu’ils ne disposent pas des mêmes caractéristiques sur le terrain : "On est deux physiques totalement différent, on a deux styles de jeu différent, mais ça va être un duel de frère arrière très sympa".

En confiance au sein de l’USAP, Melvyn Jaminet espère pouvoir faire le maximum de feuilles de matchs possible cette saison et pourquoi pas obtenir le bouclier de Pro D2 avec Perpignan en fin de saison. De réelles ambitions pour ce compétiteur de 21 ans qui espère pouvoir s’installer durablement à l’arrière de l’USAP et pourquoi connaître le plus rapidement les joutes du Top 14 avec les Sang et Or.

Par Damien Souillé.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés