Midi Olympique

Oyonnax se défait péniblement de Béziers

Oyonnax se défait péniblement de Béziers

Le 23/02/2020 à 16:17Mis à jour Le 23/02/2020 à 17:21

PRO D2 - Dans ce dernier match, comptant pour la 21e journée de PRO D2, ce sont les Oyomens qui ont réussi à se reprendre à domicile face à de valeureux Biterrois. C'est Tony Ensor qui a inscrit le seul essai des locaux. Les joueurs rouge et bleu se consoleront avec un bonus défensif.

Sans marge ! Oyonnax s’offre le succès 25-21 devant Béziers. Les Haut-Bugistes espéraient renouer avec la victoire face aux Héraultais après la déconvenue survenue devant Rouen il y a une semaine dans leur stade Mathon. S’ils s’imposent grâce à une excellente entame, les joueurs de Joe El Abd n’ont pas réussi à maîtriser complètement leur copie. Et Béziers repart avec un bonus défensif mérité.

Oyonnax prend un bon départ

Les Haut-Bugistes voulaient vite effacer des têtes leur faux-pas à Mathon de la semaine précédente face aux promus Rouennais. Alors les Oyonnaxiens démarrent tambour battant leur rencontre face aux Héraultais. Avec de l’intensité et de la vivacité, les joueurs de Joe El Abd malmènent la défense adverse et concrétisent avec des points au pied de Lionel Beauxis puis un essai d'Ensor (13-0, 16e). Mais après 20 minutes largement dominées par les Haut-Bugistes, les Héraultais sortent de l’ombre. Ils réagissent sur un essai de Saldadze qui troue à lui tout seul - ou presque - la défense oyonnaxienne.

Sur cette action, Oyo perd Ensor sur carton jaune pour placage haut. En confiance, les Héraultais capitalisent ensuite par le pied de Latorre. Et ils reviennent donc à deux longueurs d'Oyo à la pause (13-11). En face, les Oyonnaxiens sont alors sortis du cadre qu’ils veulent appliquer. Leur jeu au pied de pression est imprécis et ils n’arrivent pas à assurer des libérations propres à cause de la guerre au sol que leur mènent les Héraultais.

Indiscipline et peu d’essais…

Le deuxième acte est accroché. L’équipe de l’Ain s’appuie sur le pied de Lionel Beauxis pour agrémenter le tableau d’affichage (6/7 pour l’ouvreur). Mais concède un essai de pénalité (et un carton jaune pour Zegueur) sur une belle inspiration de Thibaut Bisman dans un jeu au pied à suivre après départ derrière sa mêlée (16-18, 45e). Les Oyonnaxiens n’arrivent pas à imposer leur patte sur cette partie, la touche est déréglée et les petites erreurs s’enchaînent dans le jeu courant. Peu à peu, les Haut-Bugistes prennent tout de même le dessus physiquement et Beauxis puis Le Bourhis de loin permettent d’agrémenter l’écart au score.

Mais les deux équipes sont indisciplinées. Après le jaune de Best pour Béziers, Ensor écope à son tour d’un deuxième jaune synonyme de rouge côté Oyonnax. Et cela offre l’occasion à Latorre de ramener son équipe dans le bonus défensif (25-21, 77e). Le public de Mathon tremble encore sur une diagonale au pied de l’ouvreur Latorre vers Espeut mais le rebond n’est pas favorable au Biterrois (79e). Oyonnax s’impose donc 25-21 au bout d’un sacré bras de fer. Soulagé.

Oyonnax se rapproche du podium

Avec son point de bonus défensif, Béziers reste à la 11e place du classement et tentera de renouer avec le succès devant Mont-de-Marsan vendredi. De son côté, Oyonnax profite de son succès pour recoller un peu aux basques du trio de tête, à 6 unités du leader columérin et à 3 longueurs de la 3e marche du podium. Les joueurs de Joe El Abd n’ont pas forcément fait le plein de confiance avant d’aborder un triptyque qui sent la poudre. Puisqu’Oyonnax se déplacera à Colomiers dès jeudi puis à Perpignan, déplacements entrecoupés de l’accueil de Grenoble. Que des matchs au sommet. Où les Oyonnaxiens devront se montrer encore plus performants s’ils veulent enchaîner les succès.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés