Eurosport

Grenoble reprend les commandes

Grenoble reprend les commandes

Le 13/02/2020 à 22:56Mis à jour Le 14/02/2020 à 00:06

PRO D2 – Grâce à son succès face à Perpignan (20-10), ce jeudi, au Stade des Alpes en ouverture de la 20ème journée, Grenoble fait la bonne affaire face à un concurrent direct et ce au terme d’une rude bataille.

No scrum, no win, et pourtant… Les Grenoblois parviennent à décrocher une victoire importante dans le haut de tableau, alors qu’ils se sont pourtant "emmêlés" les pinceaux - pourrait-on dire - dans ce secteur. Jusqu’à ce que ne l’on simule les mêlées à partir de la 52e minute, suite à la blessure des deux piliers droits catalans, les Isérois ont pris le bouillon dans ce secteur, se faisant même pénaliser 8 fois ! Monsieur Nuchy s’est ainsi employé, sortant plusieurs cartons, d’abord seulement contre le FCG et Jacquot (18’), puis des deux côtés avec Rey (24’) et Brown (24’).

Cette très large domination de l’USAP en mêlée est d’ailleurs récompensée par un essai de pénalité venant conclure presque 10 minutes d’efforts près de l’en-but (21’). Mais de ce duel intense, pas forcément spectaculaire en termes de jeu durant le premier acte, on retient surtout une rude bataille dans les zones de contact avec finalement peu d’actions construites. L’engagement fut néanmoins total. Et la faille fut trouvée en force par Leva Fifita, suite à une percée d’Alaska Taufa et ce dans la foulée d’un solide travail défensif ayant permis de jouer une pénaltouche (34’).

Deon Fourie, l’homme à tout faire

Un homme résume parfaitement cet engagement défensif des Isérois, c’est Deon Fourie. Présent dans les duels, capables de venir gratter de précieux ballons pour soulager les siens, le troisième ligne a aussi été à la conclusion d’une série de pick and go de presque 2 minutes pour venir faire une différence décisive (65’). Enzo Selponi s’est également montré décisif face aux poteaux malgré un fort vent (4 sur 5) tandis que Jonathan Bousquet n’aura eu qu’à une seule reprise l’occasion de se distinguer, pour permettre à Perpignan d’égaliser peu après la pause (53’, 10-10).

Les Catalans concèdent ainsi une deuxième défaite à l’extérieur de rang, ce qui leur fait perdre leur place de leader – au profit de leur adversaire du jour - et leur avantage face aux Isérois en cas d’égalité entre les deux équipes en fin de saison (les deux équipes ayant gagné à domicile sans bonus défensif pour l’adversaire, ce sont les points terrains qui sont pris en compte). Grenoble a pour cela réussi à davantage maitriser le ballon en seconde période, s’efforçant à occuper au maximum pour optimiser une grandissante indiscipline adverse qui s’est avérée fatale.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés