Icon Sport

Laranjeira : "On joue au rugby pour vivre ça, cette région pue le rugby"

Laranjeira : "On joue au rugby pour vivre ça, cette région pue le rugby"
Par Rugbyrama

Le 19/05/2019 à 17:42Mis à jour Le 19/05/2019 à 17:56

TOP 14 - Très heureux à l’issue de la victoire de son équipe face au RC Vannes (40-20) en demi-finale de Pro D2, l’ouvreur corrézien Thomas Laranjeira est revenu sur la belle prestation du CAB, la ferveur du public et s’est projeté sur la finale face à l’Aviron Bayonnais.

Rugbyrama : Vous êtes qualifié pour la grande finale, mission accomplie.

Thomas Laranjeira : Objectif validé. Très content ce soir, très heureux. Il reste encore un match pour espérer gagner un titre. Dans tous les cas il restera le barrage mais si on peut remporter la finale c’est mieux. A nous de bien profiter ce soir et vite se remettre au travail dans une ambiance un peu moins décontractée.

Vous avez beaucoup souffert en première période. Avez-vous manqué de rythme ?

T.L. : On a souffert les vingt-cinq premières minutes. C’est compréhensible car nous n’avons pas joué la semaine dernière. Vannes était dans le rythme, nous un peu moins et ils ont lâché leur venin. Même s’ils étaient devant au score, ils n’ont pas pris le large. Nous sommes restés juste derrière au score en passant devant juste avant la mi-temps.

Avez-vous fait la différence grâce à votre puissance ?

T.L. : Le banc nous a fait du bien. On fait une super entame de deuxième mi-temps, on marque rapidement et quand tu commences à faire l’écart au score tu joues plus relâché et tu es moins crispé. Tu commences à dérouler et tu fais les meilleurs choix possibles. C’est ce qui s’est passé, on fait une très belle partie, on réagit bien. C’est un match assez complet mais il reste encore un match la semaine prochaine, à nous de redescendre sur Terre dès lundi et de se remettre au boulot. Il faut profiter de ces moments-là. Bayonne sera quasi à domicile pour cette finale à Pau même si je ne me fais pas de souci pour les supporters corréziens qui vont venir en nombre parce qu’ils aiment ce club. Cette région pue le rugby et on sait qu’elle sera derrière nous. On sera toute une région pour valider cet objectif-là.

Vous avez également bénéficié de l’apport du banc de touche.

T.L. : C’est la victoire de tout un groupe, les remplaçants nous ont fait beaucoup de bien. Les mecs qui n’ont pas joué ont joué le jeu à fond. L’objectif est rempli mais il reste cette victoire. Quand on voit le match des Bayonnais hier, on sait qu’il va falloir s’accrocher.

L’ambiance des grands rendez-vous au Stadium vous a-t-elle poussés ?

T.L. : Malgré la descente en deuxième division, il y avait presque 8.000 personnes de moyenne toute la saison, depuis Bayonne on passe le cap des 10.000 et c’est magnifique. Forcément il y a une ambiance différente par rapport à la saison régulière puis ce sont des matches couperets. On joue au rugby pour vivre ça, il y a du potentiel au CAB et nous sommes capables de faire quelque chose dans le rugby de haut niveau.

Un mot sur votre futur adversaire, Bayonne ?

T.L. : C’est une équipe que nous avons rencontré lors de la première journée et il y a quinze jours, elle nous a posé pas mal de problèmes même si je pense que la dernière fois nous étions dans un état d’esprit différent avec un pied en demi-finale. Nous ne nous sommes peut-être pas préparés au mieux. Mais quand on voit le match qu’ils sont capables de faire à Oyonnax en renversant la situation, ce n’est vraiment pas évident. On va jouer face à une grosse équipe et un gros public. A nous de nous resserrer, de préparer le match au mieux mais on s’attend à rude combat.

Propos recueillis par Thomas Saint-Antonin

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0