Icon Sport

Pro D2 - Bayonne fait encore forte impression

Bayonne fait encore forte impression

Le 04/11/2018 à 15:59Mis à jour Le 07/11/2018 à 11:13

PRO D2 - Une semaine après sa démonstration de force contre Soyaux-Angoulême (60-9), Bayonne récidive sur la pelouse de Sapiac. Réaliste et très solide en défense, l'Aviron a écœuré Montauban (7-25) en clôture de la 10e journée de PRO D2, ce dimanche. L'USM reste sous la menace de la zone rouge de relégation.

"J'aurai du mal à me regarder dans une glace. Nous sommes une petite équipe. On passe pour des cons. C'est désespérant..." La réaction sans concession de Jérôme Bosviel, au micro d'Eurosport dès le coup de sifflet final, en dit long sur le calvaire vécu par Montauban dans sa cuvette de Sapiac. L'USM, leader incontestable et incontesté de la PRO D2 la saison dernière à la même époque, sombre encore un peu plus avec une sixième défaite concédée en 10 matches. Ce deuxième revers à domicile, Montauban le doit notamment au réalisme de Bayonne, vainqueur 14-25. L'Aviron, qui menait 25-0 après l'heure de jeu et aurait même pu décrocher un bonus offensif, signe sa première victoire à Sapiac depuis novembre...2006 !

Montauban trahi par une touche défaillante

Le premier face à face entre Yannick Bru et Jeff Dubois, près d'un an après le départ des deux techniciens du staff du XV de France, a donc tourné en faveur du premier nommé. Le manager de Bayonne a même joué un bien vilain tour à son ancien comparse. Imperméable en défense pendant plus d'une heure, Bayonne s'en est remis principalement à quelques fulgurances pour prendre le dessus au score sur son adversaire. A l'image de cet essai en contre de 80m, signé Julien Tisseron, dès la 7e minute de jeu.

Montauban, qui a perdu quatre munitions en touche dans le premier acte, a donné des idées à l'arrière bayonnais au retour des vestiaires. Auteur d'un gros coup de pompe pour mettre l'alignement lot et garonnais sous pression à quelques mètres de sa ligne, Tisseron a eu tout bon. La suite ? Touche défensive, une nouvelle fois, mal négociée par l'USM. En-avant. Mêlée, introduction Bayonne. Essai Bayonne (46e) après un superbe mouvement basque conclu par Tedder. Tedder qui, sur le renvoi, juste avant de céder sa place à Du Plessis, a passé en revue le premier rideau montalbanais avant d'adresser un caviar pour Maxime Marty (48e).

Deux de suite pour l'Aviron, une première cette saison

Montauban peut remercier son banc. Les six changements effectués par le staff vert et noir, dans la foulée du 3e essai basque, ont évité aux coéquipiers de Pierrick Esclauze de terminer cette rencontre "fanny". L'USM, qui s'est longtemps heurtée à une défense parfois héroïque et n'a jamais scorée dans ses temps forts avant l'heure de jeu, a finalement trouvé la faille par deux fois, en fin de match (64e, 78e). Haddon, auteur d'une bonne entrée, fait partie de ceux qui ont sonné la révolte. Et Montauban, à trois points du premier relégable, devra s'appuyer sur cette fin de match pour se relever.

Même si l'Aviron laisse donc échapper un bonus offensif acquis en route, les hommes de Yannick Bru marchent sur l'eau, pour l'instant, depuis le début du troisième bloc. Les voilà 4e du championnat, à un point du podium. Avec une bonne dynamique entre les mains. C'est la première fois de la saison que Bayonne enchaîne deux victoires de rang.

Contenus sponsorisés
0
0