Icon Sport

Pro D2 - Vannes peut-il aller chercher les phases finales ?

Vannes peut-il aller chercher les phases finales ?
Par Rugbyrama

Le 08/02/2019 à 09:12

PRO D2 - Pour sa troisième saison de Pro D2, le RC Vannes titille déjà les playoffs. Le petit breton peut-il sérieusement y prétendre ? Oui, "mais ça ne dépendra pas que de nous", souligne son manager, Jean-Noël Spitzer.

Dimanche 27 janvier. Vannes. Stade de La Rabine. "Les gars ! On s'est dit avant la rencontre : "Veut-on jouer le top 6 ou jouer le maintien ?" Après un gros match comme ça, on peut juste savourer ! C'était une grosse équipe en face, on prend 5 points. Que voulez-vous de mieux ?" Anthony Bouthier, capitaine de l'équipe bretonne, n'a pas à en dire plus pour que le vestiaire breton exulte.

Pour le compte de la 19e journée, Vannes vient de battre Angoulême (24-16), bonus offensif en prime. Résultat : le RCV est septième au classement (45 points), à quatre points de Béziers et Mont-de-Marsan (respectivement 6e et 5e). Même si la copie n'a pas été parfaite, le manager Jean-Noël Spitzer a vu "un match de caractère. Finir à 13, sans deuxième ligne et, malgré tout, conserver le bonus offensif, là c'est une perf. Bravo les mecs, chapeau. Vous pouvez être fiers de vous."

Un résultat d'autant plus notable que des tauliers comme les troisièmes lignes Chalmers et Vosawaï ou encore le pilier Fry ne sont pas là. Soit ménagés, soit blessé longue durée. Grâce à "cette victoire assez épatante", ajoutera-t-il, les Bretons progressent et comptent une victoire et un nul de plus que la saison dernière après 19 journées (8 victoires et 11 défaites l'an passée). Derrière ces chiffres, des prestations plus constantes, plus régulières (1).

" On va faire chi... tout le monde pour espérer y rentrer." Anthony Bouthier"

La question du maintien ne se pose donc plus, même si Spitzer en appelait "aux 55 points le plus vite possible", à l'issue du succès vannetais (43-29) sur Aix (17e journée). Cette barre franchie (2), le manager morbihannais reconnaît qu'il sera alors temps "de souffler et de se projeter sur autre chose", car aujourd'hui, "Vannes est encore dans ce ventre mou parmi d'autres équipes à pouvoir à la fois regarder en haut et être menacées par le bas."

Mais le petit breton s'autorise tous les rêves. "On va jouer notre carte à fond. Je ne sais pas si on nous attend trop. Mais nous, on va faire chi... tout le monde pour espérer y rentrer (dans ce top 6). Si on y rentre, ça ne sera que du plus", annonce Bouthier.

Anthony Bouthier à la relance

Anthony Bouthier à la relanceIcon Sport

Arrivé en Pro D2 après 10 ans de Fédérale 1, le RCV a très vite déclaré sous la forme d'une boutade, qu'il lui en faudrait dix autres pour accéder au Top 14. L'ambition est donc bien là. Le RC Vannes prépare donc le terrain, mais bien conscient que pour l'heure, "la place de 8e est accessible. Après ça ne dépendra pas que de nous. Les équipes qui sont déjà dans les 6 sont très performantes. On ne les voit pas chuter."

Par Laurent Vilboux

Contenus sponsorisés
0
0