Icon Sport

Un Brive en mode diesel l’emporte face à de jeunes Carcassonnais

Un Brive en mode diesel l’emporte face à de jeunes Carcassonnais
Par Rugbyrama

Le 12/04/2019 à 22:46Mis à jour Le 12/04/2019 à 22:47

PRO D2 - Pour cette 28e journée de Pro D2, le CA Brive a remporté cette rencontre face à l’US Carcassonne (54-17) qui n’affichait pas moins de 22 JIFF sur le papier. Le groupe très rajeunit de Mathieu Cidre n’a fait que résister dans un match hors de portée de ses joueurs.

La rencontre se jouait dans un contexte particulier, trois jours après le décès du directeur marketing François Graffouillère. Une minute d’applaudissement aura été respectée par tout le stade avant de débuter la rencontre. Avec une moyenne d’âge de 23 ans, Carcassonne s’est rendu sur la pelouse de Brive avec comme objectif de ne pas rentrer les valises pleines. Pour augmenter son quota de JIFF cette saison, le club Carcassonnais a décidé de lancer 22 joueurs issus de la formation française, dont une dizaine n’avaient pas joué plus d’un match avec le groupe de la première. Alors qu’on leur promettait l’enfer, Carcassonne a fait plus que rivaliser, du moins les 20 premières minutes.

Pro D2 - Axel Muller (Brive) contre Carcassonne

Pro D2 - Axel Muller (Brive) contre CarcassonneIcon Sport

Ils ont même dominé une équipe de Brive apathique, brouillonne et sans inspiration. Les joueurs de Mathieu Cidre iront même jusqu’à déchirer le rideau défensif briviste à plusieurs reprises. Malheureusement, à l’image de cette net percée du talonneur Maxime Castant (26e), le dernier geste, la dernière passe ou le dernier soutient faisait toujours défaut. Seule récompense à cette domination, les trois points inscrit par Damien Anon à la 13e minute. Très en colère de ce début de match, le banc briviste commencait à hurler depuis sa case "Devisme il faut se réveiller". Il faudra attendre la 28e et cet essai d’Axel Muller Aranda pour que la situation se décante.

Pour le reste…ce fut un une très longue soirée pour Carcassonne. Les assauts brivistes se faisaient de plus en plus précis et percutants. Le deuxième ligne Victor Lebas ira inscrire un doublé. Vaillants, les jaunes et noirs tentent quelques offensives sans vraiment créer de danger dans cette fin de première mi-temps qui s’achève sur le score de 21-3. Le deuxième acte sera à sens unique. Brive l’emporte logiquement 54 à 17.

Le tournant

La question est de savoir, est ce qu’un tournant a vraiment eu lieu. L’issu du match ne laissait pas planer un grand doute dans les tribunes du Stade avec tous ces JIFF dans les rangs de Carcassonne. S’il l’on devait souligner quelque chose c’est la capacité, du côté de Brive, à pouvoir compter sur ses leaders de jeu tel que Dominiko Waqaniburotu, Victor Le Bas ou encore l’ailier Axel Muller Aranda pour se remettre dans le sens de la marche quand ça devient compliquer. Plus largement les avants brivistes ont très nettement dominé la partie. Dans le camp de Carcassonne le match a montré une réelle volonté de ses jeunes à ne pas venir à Brive en victime.

À l’image de Maxime Castant ou encore Mathieu Basque, les joueurs de Mathieu Cidre ont donné du cœur à l’ouvrage dans chaque impact et chaque prise de décision. Ils n’auront pas à rougir de ce score logique tant l’écart de niveau était important. Avec cette moyenne d’âge de 23 ans, Carcassonne a manqué d’expérience dans ses moments forts, de patience et peut être un peu de chance pour concrétiser des actions toutes faites. Le tournant a donc eu lieu avant le match lors de la composition d’équipe.

Les meilleurs

Du côté de Brive la deuxième ligne a été impressionnante. Dominko Waqaniburotu a été précieux sur les phases de rucks et son soutient offensif. Tandis que Victor Lebas a été intraitable dans ce fameux travail de l’ombre, avant de passer dans la lumière par deux fois. Même dans ce début de match très tendu avec cette domination Carcassonnaise, le paquet d’avant en général a su faire le dos rond pour tenir la baraque afin de laisser passer la foudre. On pourra noter aussi la bonne performance de Stuart Olding au centre avec un essai et la prise des points au pied (62e, 67e) suite à la sortie de Thomas Laranjeira. Très rapide dans ses prises d’intervalles il a été l’un des principaux dangers pour la défense adverse. Il a gagné la ligne davantage sur ses ballons.

Pro D2 - Stuart Olding (Brive) contre Carcassonne

Pro D2 - Stuart Olding (Brive) contre CarcassonneIcon Sport

Du côté de Carcassonne, Mathieu Basque a été très en vue en début de match, montrant la marche à suivre pour ses coéquipiers. Ce n’était que son second match avec l’équipe première cette année (après Oyonnax) pourtant il a montré qu’il était de taille pour ce niveau de Pro D2 à seulement 22 ans. Autre satisfaction, Maxime Castant. Le talonneur aura fait souffrir la défense briviste en début de partie. Très solide à l’impact il aura tenu une mêlée en difficulté pendant la rencontre.

Par Dylan Munoz

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0