Icon Sport

Pro D2 - Thomas Laranjeira (Brive) : "Ça ne pardonne pas d’être trop pénalisés"

Laranjeira : "Ça ne pardonne pas d’être trop pénalisés"
Par Rugbyrama

Le 18/02/2019 à 12:06Mis à jour Le 18/02/2019 à 14:18

Pro D2 - Après la défaite du CAB à Sapiac contre Montauban (28-26) dimanche après-midi, Thomas Laranjeira revient sur le manque de discipline de son équipe. Pour le capitaine corrézien, c'est un problème récurrent depuis le début de saison.

Rugbyrama : Ça se joue à peu encore une fois… Quel est votre sentiment après ce match ?

Je suis dégoûté parce qu'on tenait cette victoire. Cela fait un petit moment qu’on la voulait celle-là à l’extérieur. Mais voilà, on échappe ce ballon à deux minutes de la fin. En revanche, je pense que l’on ne perd pas le match là-dessus. On a fait des fautes durant tout le match. Moi le premier. Mais après, tout le monde en fait des petites erreurs. Ce qui est rageant encore une fois, c’est l’indiscipline. On leur a donné beaucoup de pénalités alors qu'en Pro D2 il y a des grands buteurs. À Montauban, il y a un buteur qui enquille tout depuis des années. Ça ne pardonne pas d’être trop pénalisés. C’est là le problème à mon sens.

Jérôme Bosviel (Montauban), auteur d'un 8 sur 8 ce dimanche.

Jérôme Bosviel (Montauban), auteur d'un 8 sur 8 ce dimanche.Icon Sport

Sur ce match, on sent que vous auriez même dû être devant au score…

Oui, mais quand tu fais des fautes au rugby, ça ne pardonne pas. Les fautes ça te met la tête à l’envers et eux, ça les booste un peu plus. Aujourd’hui c’est clair, on perd sur notre indiscipline. On fait deux, trois petites erreurs. Mais même les plus grands ils en font, ce sont des choses qui arrivent. Mais les plus grands ils ne se font pas pénaliser autant que nous. 10 pénalités c’est beaucoup trop aujourd’hui. Encore une fois, on se répète, mais il faut qu’on corrige cela pour gagner des matchs. Après, pour garder du positif de cette défaite, on a eu une bonne mêlée, une bonne conquête et une bonne défense. Après, quand tu as une bonne défense généralement, tu ne passes pas loin de la victoire. C’est rageant, mais il n’y a que cette discipline à corriger.

" À Montauban, il y a un buteur qui enquille tout depuis des années"

Peut-on justifier cela par un manque de concentration ?

Je ne sais pas. On n’a pas fait des fautes grossières mais elles sont quand même là et elles nous coûtent des points. Ils marquent un essai dessus. Après, sept pénalités c’est beaucoup à ce niveau. Cela veut dire qu’on lui a donné sept fois l’opportunité de marquer des points dans notre camp. C’est trop. Moi le premier, je loupe cette pénaltouche à la fin qui nous aurait permis de rester dans leur camp et de les mettre un peu plus sous pression. Il faut qu’on apprenne à gérer les fins de match. On va essayer de rester positifs et d’y croire.

Contrairement à certains matches, à l’extérieur notamment, vous avez été plutôt pragmatiques…

On apprend de nos erreurs. Lors des précédents matches, il y avait l’indiscipline mais aussi une stratégie de jeu qui n’était peut-être pas forcément adaptée pour un match à l’extérieur. Sur ce match-là, je pense que c’est un point positif, un point à garder. Pour gagner à l’extérieur, c’est cette stratégie-là à mettre en place. Mais une nouvelle fois, je le répète, l’indiscipline a permis à Montauban de rester dans le match et d’avoir cette victoire à la fin.

C’est encore plus rageant d’autant que que vous arrivez à réagir à 13-3 après avoir encaissé le premier essai…

A part cet essai en contre en début de match, on arrive à bien réagir. C’est pour ça qu’il ne faut pas baisser les bras. Il faut croire aux deux premières places parce qu’on a quand même des arguments. Il reste neuf matches. Nevers et Oyonnax en ont pris 40 ce week-end, alors pourquoi il ne pourrait pas y avoir d’autres surprises avant la fin de la saison ? On serait idiots de laisser tomber et de se dire qu’on n’aura pas cette demi-finale à la maison. Il faut continuer à travailler, gommer nos erreurs et j’espère qu’elle arrivera.

" On serait idiots de laisser tomber"

Vous n’avez jamais profité de votre supériorité numérique ? Ne ratez-vous pas le côche sur le carton jaune adressé à Montauban (à Pierre Klur)?

On n’a pas réussi à mettre l’essai qui aurait pu leur faire mal à la tête. On a préféré être pragmatiques, on a pris les points à chaque fois qu’ils se présentaient. Le match était un peu stressant, tendu, et à la fin, ils ont gagné. À nous d’apprendre de ce match, encore une fois. Mais il en reste encore beaucoup à jouer donc on peut encore corriger certaines choses.

Quel-est votre analyse sur la dernière pénalité sifflée contre votre équipe, est-elle justifiée ?

Ce que j’en pense c’est qu’on ne peut pas revenir en arrière. Même quand tu es capitaine, quand tu vas voir l’arbitre, c’est que généralement il a déjà sifflé et qu’il ne peut pas revenir en arrière. On ne peut pas changer sa décision. C’est à nous aussi de nous adapter à cet arbitrage-là. Mais le match il est passé de toute façon, ça ne sert à rien de parler et de commenter. Il faut se concentrer sur nous. Je pense qu’on a l’équipe pour gagner ce type de match.

Propos recueillis par Lény-Huayna Tible

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0