AFP

Saga Biarritz : un recrutement ambitieux pour retrouver le haut de l'affiche

Saga Biarritz : un recrutement ambitieux pour retrouver le haut de l'affiche
Par Pablo Ordas via Midi Olympique

Le 08/07/2020 à 18:00

PRO D2 - Entre anciennes stars sudistes et pointures expérimentées du championnat, le BO a tenté de mettre toutes les chances de son côté pour atteindre à nouveau les hauteurs du Pro D2. Revue d'effectif.

Arrières

Dans le fond du terrain, du haut de ses 30 ans, Ximun Lucu apparaît comme un des patrons du vestiaire. Son expérience et sa bonne gestion seront précieuses pour les Basques. Après une saison blanche, Darly Domvo voudra retrouver le goût des terrains pour amener sa fougue. Derrière, le transfuge d’Agen Rémi Brosset (20 ans) ou le Sud-Africain Joe Jonas (19 ans) chercheront à gratter du temps de jeu pour faire bouger la hiérarchie.

Ailiers

Tête d’affiche du recrutement, le Wallaby Henry Speight doit faire vibrer Aguilera sur son aile. Son standing lui permet de partir avec une longueur d’avance mais la concurrence promet d’être rude à ce poste. Bien que peu utilisé l’an dernier, Benoît Lazzarotto reste un des finisseurs les plus dangereux du championnat. Puncheur dans l’âme, débordant d’énergie et rarement décevant, Yohann Artru aura aussi sa carte à jouer. Capable d’évoluer aussi au centre et à l’arrière, Steeve Barry a planté 7 essais la saison passée. Sa vitesse et ses appuis serviront au BO. Dans un registre différent, plus physique mais tout aussi redoutable près de la ligne, Gavin Stark aura également son mot à dire. Un cran derrière dans la hiérarchie, le véloce Alexandre Nicoué devra faire ses preuves s’il veut s’imposer.

Centres

Si les premiers pas de Speight sont attendus par les supporters du BO, il en est de même avec Francis Saili. Le All Black (2 sélections) devrait faire trembler les défenses de Pro D2. Arrivé du Stade rochelais, Brieuc Plessis-Couillaud cherchera à retrouver du temps de jeu pour faire parler ses appuis et sa vivacité. Romain Lonca, s’il est débarrassé de ses pépins physiques, apportera son savoir et son expérience. Au niveau de la jeunesse, on retrouvera Lucas Lebraud et François Vergnaud qui ne seront surtout pas à ranger au rang de simples remplaçants.

Ouvreurs

Appelé à prendre la succession de Pierre Bernard, Gilles Bosch s’avance comme le titulaire. Sa fiabilité face aux perches et sa bonne animation en font un numéro 10 reconnu dans la division. Dans un rôle de cinq-huitième, Ilian Perraux, qui sort d’une saison convaincante, fera valoir ses qualités offensives ainsi que sa solide défense et, s’il fut plutôt utilisé comme centre l’an dernier, il devrait retrouver un poste d’ouvreur en 2020. Remis de ses commotions, Willie Du Plessis poursuit l’aventure avec les Rouge et Blanc. Gaëtan Robert, qui passe professionnel, essaiera de faire quelques feuilles de match.

Demi de mêlée

Bien malin celui qui peut avancer, aujourd’hui qui commencera le championnat. L’an dernier, James Hart, Gauthier Doubrère et Barnabé Couilloud, entre les blessures des uns et les choix effectués par le staff, ont eu un temps de jeu quasi similaire. La donne sera-t-elle la même en 2020-2021 ? L’avenir nous le dira mais un quatrième profil entrera très probablement dans la danse : le jeune Basque espagnol Kerman Aurrekoetxea, dont on dit le plus grand bien.

Numéros 8

Arrivé du Racing cet été, Johnny Dyer pourrait faire des ravages sur les terrains de Pro D2. à Aguilera, les attentes placées en lui sont grandes. Il partagera le poste avec l’infatigable gratteur Steffon Armitage, à moins que l’Anglais ne glisse sur un côté, une hypothèse plus que probable. Le Géorgien Tornike Jalagonia pourrait enfin faire ses premières minutes avec les pros et ainsi, montrer tout son talent.

Troisième ligne aile

Adroit dans les airs et bon ballon en main, Dave O’Callaghan apparaît comme indispensable dans le système de jeu biarrot. Mais qu’on se le dise, la concurrence sera élevée et, à n’en pas douter, le BO aura une troisième ligne ultra-compétitive. Adam Knight, toujours inspiré lorsqu’il s’agit d’exploiter les failles laissées par les défenses adverses, sera précieux. Steven David, arrivé de Massy l’été dernier, poursuivra son apprentissage et fera valoir sa vitesse et ses qualités athlétiques. Les jeunes et prometteurs Mathieu Hirigoyen et Sven Bernat Girlando tenteront de bousculer la hiérarchie. Isimeli Kuruibua, espoir fidjien ayant débuté à l’aile avant d’être replacé au poste de flanker, est à surveiller.

Deuxième ligne

Joker médical arrivé en cours de saison dernière, Evan Olmstead a rapidement convaincu. Guerrier de l’ombre, sauteur, le Canuck a logiquement prolongé son contrat avec les Basques et, s’il continue dans sa lignée, sera un des titulaires dans la cage. Johan Aliouat, dans un profil plus puissant et plus dense, sera précieux dans la guerre près des zones de ruck. Arrivé de Vannes cet été, Andy Cramond est très agile ballon en main et possède des qualités aériennes qui serviront. Très souvent blessé en 2019, Jean-Baptiste Singer tentera de retrouver du rythme pour faire parler de réelles qualités. Kévin Gimeno, également capable de jouer en troisième ligne aile et en provenance de Top 14, apportera son expérience et fera partie de la rotation.

Piliers

À gauche, le rugueux Thomas Synaeghel sera un des garants de l’esprit du club puisqu’il disputera sa septième saison au Pays basque. Avec Yvan Watremez, tous deux devront apporter des garanties dans le secteur de la mêlée fermée et du combat dans l’ombre. Prêté par le MHR, le Géorgien Ushangi Tcheishvili cherchera à gagner de l’expérience en Pro D2, tout comme son compère polyvalent de Montpellier, Luka Azariashvili. À droite, Guy Millar, au sortir d’une saison solide (vingt matchs, dix-sept titularisations) part avec une longueur d’avance. Mais l’Australien sera concurrencé par le polyvalent et très prometteur Giorgi Nutsubidze, qui devrait évoluer à droite cette année. Vakhtangi Akhobadze entrera également dans la rotation. Les jeunes Javier Prieto, Lucas Santamaria ou Baptiste Erdocio se tiendront prêts si nécessaire.

Talonneurs

Avec 8 essais inscrits l’an dernier et dix-neuf titularisations, Romain Ruffenach a parfaitement réussi son retour à Aguilera. Rapidement, on a senti que l’ancien talonneur moins de 20 ans était revenu avec un bagage étoffé de son expérience à Montpellier et le BO a pu en profiter. Au poste, il partagera le temps de jeu avec Lucas Peyresblanques, de quatre ans son aîné (lire son portrait ci-dessous) et avec l’expérimenté François Da Ros. L’ancien Briviste amènera, à 36 ans, tout son savoir. L’Irlandais Billy Scannell (20 ans) saisira la moindre occasion.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés