Icon Sport

Rachat de Béziers : un contre-projet mené par Bouscatel ?

Rachat de Béziers : un contre-projet mené par Bouscatel ?
Par Rugbyrama

Le 22/06/2020 à 14:22Mis à jour Le 23/06/2020 à 13:58

PRO D2 - Malgré l'ambitieuse politique de recrutement lancée par les Emirati représentés par Christophe Dominici, la vente du club n'est toujours pas actée. Dans les rues de la ville, il se dit même qu'un contre-projet pourrait voir le jour. Info ou intox ?

À Béziers, des négociations sont toujours en cours au sujet du rachat de l'ASBH entre les propriétaires actuels du club de Pro D2 (Pierre-Olivier Valaize, Cédric Bistué et Pierre-Louis Angelotti) et les investisseurs émiratis (Samir Ben Romdhane et le directeur exécutif de la société Sotaco, Philippe Ballard) représentés par Christophe Dominici. Pour les argentiers du Golfe, les discussions semblent à ce point bien avancées qu'ils ont d'ores et déjà décidé de se lancer dans une politique très ambitieuse de recrutement, un projet sportif dont Michaël Cheika et Vincent Etcheto seraient les responsables.

Malgré tout, une rumeur persistante a animé les rues de Béziers ces jours derniers : l'ancien président du Stade toulousain René Bouscatel, avocat de son état, aurait été mandaté par un dirigeant historique de l'ASBH (supposément Angelotti) afin de trouver un nouvel investisseur censé concurrencer le projet des Emirati. "Ils ont démarché plusieurs fonds d'investissement", assure-t-on du côté du camp des Emirati. "C'est absolument faux", dit-on chez les actuels propriétaires du club héraultais. Info ou intox ? Toujours est-il que deux mois après les premiers échanges entre Emirati et "historiques", Béziers n'a toujours pas changé de main. René Bouscatel, lui, est resté sourd à nos appels.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés