Icon Sport

Pro D2 - Oyonnax : le défi briviste pour passer un nouveau cap

Oyonnax : le défi briviste pour passer un nouveau cap

Le 16/11/2018 à 15:12Mis à jour Le 16/11/2018 à 15:21

PRO D2 - Sur les terres brivistes ce dimanche (14h15), Oyonnax retrouvera son malheureux compagnon de cordée lors de la descente. Mais les deux équipes ont retrouvé les hauteurs de la Pro D2, et les Oyomen peuvent se servir de ce duel pour s’affirmer encore plus.

Que ce soit sur la scène nationale ou européenne, Oyonnax et Brive ont pris l’habitaude de se rencontrer depuis 2014 avec pas moins de dix confrontations sur les trois derniers exercices disputés dans la même division (bilan à l’avantage des Coujoux qui comptent six succès, contre quatre pour les Oyomen). Et de lier leurs destins dans le bon comme le moins bon. "Nous sommes les deux équipes qui sommes descendues de Top 14. C’est une équipe qui a affiché sa volonté de remonter rapidement, nous aussi. C’est un des favoris", confie justement Adrien Buononato dont le qualificatif de "favori" est aussi associé à sa formation.

" Il y a plus d’entrain à aller jouer Brive que Massy"

L’affiche de cette 12ème journée de Pro D2 n’est pas déjà décisive mais peut marquer les esprits, surtout du côté des joueurs de l’Ain. "Il faut finir le boulot à Brive pour faire un bloc accompli", insiste l’entraineur. Car ses troupes se seront déplacées trois fois en quatre matches sur ce bloc. De Nevers, les Oyonnaxiens ont su ramener le bonus défensif avant de dominer Soyaux-Angoulême à Mathon et de gagner le week-end dernier à Massy.

Il y a de quoi être satisfait. "Les joueurs ont envie de se mesurer à Brive. C’est un match plaisant. Il y a une forme d’excitation. Il y a plus d’entrain à aller jouer Brive que Massy", reconnait d’ailleurs Adrien Buononato qui retrouvera dans cette confrontation un parfum d’élite. Oyonnax voit donc une opportunité de confirmer une montée en puissance progressive mais certaine, et bonifier le travail des dernières semaines face à un gros.

L’accent a été mis sur la défense, et l’envie est d’attaquer

Au sein de ce bloc, la défense avait été mise à l’honneur du fait de devoir batailler loin de Mathon à trois reprises. Et dans l’optique de ce déplacement en Corrèze, le Sud-Africain Omar Mouneimne est intervenu cette semaine comme consultant "dans le but de passer encore un cap", précise Adrien Buononato. Peut-être pour également consolider les bases et permettre de libérer l’attaque car "nous avons plus de certitudes", assure Benjamin Botica.

De l’aveu de l’ouvreur néo-zélandais, "il faudra attaquer comme on le fait à domicile." Il estime que la progression se situe dans la capacité à jouer de la même manière à domicile et à l’extérieur. "Nos deux derniers matches ont été très bons. Nous devons porter le ballon et attaquer", insiste le meilleur joueur du dernier Top 14. Plus que jamais focus, Oyonnax a même fait le choix de prendre ses marques en Corrèze deux jours avec la rencontre.

Contenus sponsorisés
0
0