Icon Sport

Pro D2 - Oyonnax l'emporte en deux temps contre Provence rugby

Oyonnax retrouve ses vertus

Le 14/10/2018 à 16:06Mis à jour Le 14/10/2018 à 16:46

PRO D2 - Succès bonifié pour les joueurs de l'Ain (46-23) face à des Provençaux encore trahis par leur indiscipline. Grâce à ce succès, les hommes d'Adrien Buononato retrouvent le podium au contraire des Aixois qui restent calés en milieu de classement.

Copieusement dominés dans la première période, les Aixois n'étaient pas en mesure de contrer les animations offensives des joueurs de l'Ain. Trois essais venus concrétiser une domination sans partage, d'un premier acte quasiment à sens unique. James Hall le demi de mêlée Bugiste profitera d'un travail de sape des avants pour se faufiler dans la défense Aixoise et valider l'emprise des locaux (7-0, 11 ème).

Maigre consolation pour les visiteurs qui réduiront l'écart à deux reprises par l'intermédiaire de Florent Massip précis au pied (10-6, 17 ème). Insuffisant pour freiner les ardeurs de l'USO et l'appétit grandissant des locaux avides d'espaces. Quentin MacDonald et Joffrey Michel viendront corser l'addition, permettant ainsi aux hommes d'Adrien Buononato de s'envoler au tableau d'affichage (24-6, 30 ème). Cavalier seul ou presque, sur un dernier effort proche de la ligne médiane, Ed Fidow relève le ballon pour s'offrir une belle course en solitaire et réduire la marque pour Provence Rugby (24-13, 40 ème). De quoi donner la confiance nécessaire pour tenter de perturber l'édifice de l'USO pour la suite.

Quentin MacDonald, l'incontournable

Les effets se feront ressentir assez rapidement pour les visiteurs, revigorés à la reprise et pertinents à souhait dans leurs possessions. Florent Massip ajuste une passe décisive pour son ailier Ed Filow qui inscrit le doublé pour revenir à la marque (24-20, 42 ème). Dans la continuité, les Bugistes bousculés sont dans le dur. Après une nouvelle pénalité convertie par Florent Massip (24-23, 47 ème), la tendance est inversée et le doute s'installe dans les têtes de l'USO. Retour aux fondamentaux et à la conquête directe afin de rassurer les lignes et parvenir à tracer les avancées. Quentin MacDonald encore décisif (6 ème essai de la saison, à égalité avec Narumasa et Raisuqe parmi les meilleurs marqueurs du championnat) permet à son équipe de lâcher prise et d'envoyer définitivement ses atouts aux quatre coins du terrain (31-23, 52 ème).

Dans son sillage, c'est une histoire de doublé encore une fois qui s'écrit à Charles-Mathon avec l'intenable James Hall qui passe en revue la défense Aixoise pour doubler son compteur personnel (41-23, 66 ème). Tim Giresse sur un exploit personnel viendra parachever l'oeuvre de l'USO en sécurisant le bonus offensif dans les dernières minutes (46-23, 76 ème).

Au final un récital offensif (8 essais) offert par les acteurs présents à Charles-Mathon, un succès permettant aux Oyomen de s'inscrire dans le haut du panier en s'installant sur le podium en compagnie de Carcassonne et Nevers (prochain choc à venir face aux Nivernais d'ailleurs).

Une victoire qu'il conviendra d'analyser également pour analyser ce trou d'air, et ce 17-0 concédé au cœur des débats face à des visiteurs retrouvés le temps d'une réplique. Pour les Aixois, Jamie Cudmore et Fabien Cibray revenus le temps d'un duel dans l'Ain, ils ne seront pas parvenus à créer la sensation, trop indisciplinés et peu judicieux dans les sorties de camp. L'apprentissage se poursuit et la pause sera la bienvenue pour tenter d'aller chercher plus loin qu'une place en milieu de tableau lors des prochaines confrontations.

Contenus sponsorisés
0
0