Icon Sport

Pro D2 - Nevers, l’objectif confiance du Stade Montois

Nevers, l’objectif confiance du Stade Montois

Le 10/01/2019 à 16:29

PRO D2 - Après la trêve des fêtes de fin d’année, la reprise du championnat s’annonce musclée pour le club landais qui accueille le leader du Pro D2, Nevers, ce vendredi (20h30). Une affiche cruciale pour le moral du groupe montois et son avenir dans le top 6.

"La coupure a été positive pour les têtes et nous a permis de récupérer des joueurs". Si le retour cette saison de Danré Gerber et Romain Cabannes semble incertain selon David Auradou, Clément Otazo va entamer sa reprise et surtout Rémi Talès s’est entraîné normalement depuis le début de la semaine. Une infirmerie qui se vide petit à petit soit un joli cadeau de Noël pour l’entraîneur des avants landais après une première moitié de saison contrastée. "Le premier bloc nous avait vraiment bien lancé puis on a eu un passage à vide. On a même touché le fond sur plusieurs déplacements mais heureusement, le groupe a eu la force morale de redresser la barre avant de partir en vacances et ça c’est très positif".

Pro D2 - Remi Tales (Mont de Marsan)

Pro D2 - Remi Tales (Mont de Marsan)Icon Sport

Une dixième victoire de suite à domicile face à Carcassonne (30-14) et un bonus défensif arraché chez le voisin biarrot (27-22) plutôt bienvenus pour l’ancien deuxième ligne car "il était temps d’inverser la tendance".

" Il faut garder l’invincibilité à la maison "

Le Stade Montois a tout gagné à Guy-Boniface mais presque tout perdu à l’extérieur et aussi paradoxal que cela puisse paraître, cela ne l’a pas empêché de rester dans le top 6 sur les 16 premières journées. C’est même la meilleure première partie de saison du club depuis l’arrivée de Christophe Laussucq en 2013. Pas de quoi s’alarmer donc même si c’est difficile de digérer cette série de six revers consécutifs à l’extérieur pour le demi de mêlée Christophe Loustalot. "On n’a pris aucun point à Aix-en-Provence, Nevers, Aurillac et Bourg-en-Bresse, je pense qu’on peut le regretter par la suite confie-t-il. Même si on a fait un bon match à Biarritz, on a été sanctionné à 17 reprises. Il faut que l’on gomme l’indiscipline si on veut rester à cette place et même monter au classement".

Pro D2 - Christophe Laussucq (Mont-de-Marsan)

Pro D2 - Christophe Laussucq (Mont-de-Marsan)Icon Sport

Pour l’ancien bayonnais, ce visage plutôt fade loin de Guy-Boniface remet surtout en cause la préparation individuelle des joueurs landais qui n’ont plus vraiment le droit à l’erreur et doivent se rassurer. "On veut rester dans les six alors il faut garder l’invincibilité à la maison et aller faire un voir deux coups à l’extérieur. Pour cela, on doit au moins progresser offensivement et mettre beaucoup plus en danger nos adversaires".

" Nevers, c’est le très gros morceau "

Et 2019 démarre en trombe pour le Stade Montois. Si le club landais va recevoir à deux reprises dans ce bloc de trois matchs, le premier visiteur n’est autre que Nevers, le leader du Pro D2 et meilleure équipe de l’année 2018. Un "très gros morceau" pour Christophe Loustalot qui a été impressionné par l’USON sur le plan offensif. "J’aime beaucoup regarder leurs matches car ce qu’ils produisent, c’est énorme. Ils jouent comme une équipe de Top 14 et sont capables de garder le ballon pendant vingt temps de jeu puis d’aller marquer. Il faudra donc éviter de leur donner des munitions". Pas de calcul avant ce cinquième bloc de la saison, le demi de mêlée montois n’a que ses futurs adversaires en tête dont les cadres du groupe neversois. "Ils ont un très bon numéro huit, Fabrègue et puis Raisuqe… Il n’a rien à faire à ce niveau. On a regardé ses statistiques, il a quatre fois plus de mètres parcourus, de défenseurs battus et de franchissements que tout le monde et il a déjà marqué onze essais, c’est une machine".

Pro D2 - Josaia Raisuqe (Nevers) contre Carcassonne

Pro D2 - Josaia Raisuqe (Nevers) contre CarcassonneIcon Sport

Un bulldozer qu’il faudra tout de même faire tomber en serrant aux chevilles car à trop se tromper à l’extérieur, le SMR voit dangereusement revenir ses poursuivants avant ce duel : Béziers (6e) n’est qu’à deux points et Soyaux-Angoulême (7e) à quatre. "On est à la limite de notre objectif qui est d’être dans les six, concède David Auradou. À l’issue de la phase aller, on est cinquième à +11 au classement britannique, c’est pas mal mais ce n’est pas parfait et ce match pourrait avoir une importance capitale". Celle notamment de garder ou non le club landais en confiance et dans les places qualificatives.

Contenus sponsorisés
0
0