Midi Olympique

PRO D2 - Les jeunes à suivre

Les jeunes à suivre en Pro D2
Par Rugbyrama

Le 17/08/2018 à 14:04Mis à jour Le 18/08/2018 à 16:33

Voici la liste des jeunes joueurs de Pro D2 à suivre

Clément Querru (23 ans, Provence Rugby) :

C’est peut-être l’histoire la plus atypique de ce Pro D2. Clément Querru, centre de 23 ans, inconnu du grand public mais qui pourrait être l’une des bonne surprises de cette saison. Alors qu’il n’avait pas encore signé de contrat professionnel il s’est envolé pour la Nouvelle-Zélande pour un stage de sept semaines… à l’académie des Hurricanes. Fort de cette expérience aux côtés de ce qui se fait de mieux sur la planète rugby, il pourrait être un atout de poids pour le promus provençaux.

Lucas Méret (23 ans, Soyaux - Angoulême) :

Sixième meilleur réalisateur la saison passée avec 206 points au compteur. Si le SAXV est encore en Pro D2 cette saison, c’est en grande partie grâce à son ouvreur. Très adroit devant les perches, il est aussi un très bon animateur et distribue avec beaucoup de justesse. Forcément, le club et les supporters auront beaucoup d’attentes pour cette nouvelle saison, mais si l’ouvreur confirme, il pourrait faire beaucoup de bruit et connaître le même destin que Maxime Lafage.

Lucas Meret

Lucas MeretIcon Sport

Joris Segonds (21 ans, Aurillac) :

En l’absence de Maxime Petitjean, il a été promu chef d’orchestre d’Aurillac la saison dernière et il s’est révélé bien plus qu’un choix de substitution. À seulement 20 ans, il a assuré l’animation offensive, mais également le tir au but. Point d’orgue de sa saison, les vingt-et-unes unités inscrites au pied contre Angoulême (21-7) en janvier dernier. Avec la retraite de son ainé, il devient numéro un au poste et va devoir assumer ce statut durant toute la saison.

Peyo Muscarditz (22 ans, Bayonne) :

Basque pure souche, Peyo Muscarditz a profité de la blessure de Savenaca Rawaca pour s’installer comme un titulaire indiscutable la saison dernière. Ses performances lui ont même permis d’être appelé avec les « baby Barbarians » en mai dernier pour jouer contre la Géorgie (défaite 15-16). C’est surtout en défense que Muscarditz se met en évidence, mais son profil de centre perforateur apportera une vraie plus-value à l’attaque bayonnaise.

Zakaria El Fakir (21 ans, Béziers) :

Il est probablement l’une des plus grosses certitudes de cette liste. Zakarian El Fakir, international avec les moins de 20 ans tricolores, recruté par Bordeaux puis prêté dans la foulée à Béziers, est sans doute l’un des plus grands espoirs à son poste. Pilier droit est, en effet, une denrée rare dans le rugby français, d’autant plus quand le potentiel est là. Avec une très bonne tenue en mêlée et un gros dynamisme en attaque, El Fakir va continuer de progresser et s’aguerrir en Pro D2 cette saison. Il retrouvera ensuite la région girondine avec un solide bagage.

Alexandre Nicoué (21 ans, Biarritz) :

Arrivé cet été de Clermont, si Nicoué n’a qu’une seule apparition en Top 14 la saison dernière, il a été par contre l’un des grands artisans de leur titre de champion de France espoir. Il a également pu mettre ses qualités de vitesse et vélocité a profit de l’Équipe de France à 7. Si les pépins physiques l’épargnent, il risque de faire partie des meilleurs marqueurs cette saison. Biarritz compte en tout cas sur son jeune ailier.

Demba Bamba (20 ans, Brive) :

Inutile de le présenter, révélation du mondial des moins de 20 ans avec les Bleuets, Demba Bamba va probablement une nouvelle fois faire des étincelles sur les pelouses de Pro D2. Lui aussi a été recruté par un club de Top 14, le LOU, pour être prêté dans la foulée à son club formateur. Ses percussions vont faire frémir les tribunes du Stade Amédée-Domenech comme elles ont fait frémir les spectateurs du mondial à chacune de ses prises de balle. Cette saison avec les Coujous, pourrait bien être celle de la confirmation, avant de retrouver l’élite.

Demba Bamba France moins de 20 ans

Demba Bamba France moins de 20 ansIcon Sport

Youri Delhommel (22 ans, Massy) :

Vingt-trois apparitions pour presque autant de titularisations la saison dernière, Youri Delhommel (1m80, 100 kg), c’est la force tranquille. Marqueur pour sa première rencontre de Pro D2, il a beaucoup progressé tout au long du dernier exercice au point d’être aujourd’hui un des leaders de son équipe. Sa sérénité à toute épreuve est assez déconcertante. Courtisé par beaucoup de clubs de Top 14, Delhommel veut continuer de s’aguerrir dans le second échelon, en tout cas

Dorian Laborde (21 ans, Mont-de-Marsan) :

Déjà impressionnant la saison dernière avec neuf essais en trente rencontres disputées Dorian Laborde n’a déjà plus le statut d’espoir. L’ailier a bien grandit depuis sa première apparition à 19 ans. Du haut de son mètre soixante-dix-huit, mais doté d’une puissance rare, il est très difficile à arrêter près des lignes. Sa présence dans les listes France développement témoignent de son potentiel. Un statut de titulaire régulier cette saison pourrait lui donner des ailes.

Kevin Bly (22 ans, Vannes) :

Il est la révélation de la fin de saison avec France 7, notamment durant la coupe du Monde à San Francisco, en juillet dernier. Une participation qui l’a sans doute bien fait grandir. Mais Kevin Bly a bien des atouts à faire valoir pour le jeu à quinze. La Rabine pourra cette saison observer la vitesse et la qualité de finisseur de ce beau bébé (1m86, 91 kg). S’il fait une saison complète avec le club vanneté, il sera l’un des joueurs clés dans la course au maintien.

Par Théophile ARLET

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0