Icon Sport

Pro D2 - Le leader bayonnais a renversé Béziers

Le leader bayonnais a renversé Béziers

Le 21/02/2019 à 17:49Mis à jour Le 22/02/2019 à 00:37

PRO D2 - Ce jeudi, les Ciel et Blanc de l'Aviron ont battu l'ASBH 21-15. Alors que les Biterrois étaient mieux rentrés dans le match, les Basques ont su réagir en leaders de cette Pro D2 pour valider ce succès qui ouvre la 22e journée. Les Héraultais ne marquent pas de point de bonus défensif dans ce choc à quatre essais.

Le sommet attendu entre le premier et le cinquième du classement a tenu ses promesses. Intensité, engagement, jeu, essais et suspense. Les ingrédients ont été au rendez-vous au stade Jean-Dauger ce jeudi en ouverture de la 22e journée de Pro D2. Au final, les joueurs de l'Aviron ont réalisé la meilleure opération car non contents de l'emporter (21-15), ils ont empêché leurs concurrents de prendre un bonus défensif.

Et de 14 donc pour les joueurs de Yannick Bru. Voici 14 rencontres que les Bayonnais n’ont plus perdu dans leur antre. Pourtant, qui aurait rejoint la rencontre à la mi-temps (12-6 en faveur de l’ASBH) aurait pu douter d’une telle issue statistique. En effet, les hommes de David Gérard et David Aucagne sont mieux rentrés dans cette opposition tonique et virile. Sorties de camp propre, conquête sérieuse et réalisme offensif les ont vu ainsi marquer les deux premiers essais de ce match (Pic à la 14e et Fernandes dans les arrêts de jeu du premier acte), tendu en quelques points de rencontres.

Pendant ce temps, Battut et ses coéquipiers ont été beaucoup trop brouillon pour espérer marquer autrement qu’au pied. Mais un secteur leur a permis de rester en vie : la discipline. Moins pénalisés par l’arbitre Monsieur Hourquet (qui n’a pas hésisté à recadrer verbalement les capitaines lors des 40 premières minutes), les Ciel et Blanc ont surtout profité des nombreuses fautes adverses.

Les Biterrois n’ont pas pris la pénalité du bonus défensif

Revenus avec d’autres intentions après la pause, les joueurs de l’Adour ont mis la main sur le match. La majeure partie des quarante dernières minutes s'est dérouléé dans le camp de Rouge et Bleu acculés. Les essais coup sur coup de Rouet (53e en jouant à la main à 5m) et de Bustos Moyano (56e) ont semblé régler le sort de ce match. Surtout que deux autres essais n’ont pas pu être aplatis à cause d'une bonne défense héraultaise sur la ligne.

Mais dans les dernières minutes, Best et compagnie ont eu les ressources et les occasions de choisir entre tenter la pénalité du bonus défensif ou marquer après pénal’touche pour la gagne. Malheureusement pour eux, la deuxième solution s’est avérée cette fois improductive. Avec ce résultat, Bayonne pourrait conserver sa première place à l’issue de la journée quand Béziers va voir sa 5e place menacée des candidats à la qualification.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0