Rugbyrama

Pro D2 - L’Aviron en stage à Madrid

L’Aviron en stage à Madrid
Par Rugbyrama

Le 23/07/2018 à 15:38

Les Bayonnais partent en stage demain à Madrid. Ils y resteront jusqu’à dimanche, avant un premier match amical la semaine prochaine.

C’est devenu habituel. Chaque année, pendant les fêtes de Bayonne, l’Aviron quitte la ville pour préparer la reprise du championnat loin de l’agitation. C’était à Hagetmau il y a 3 ans, Saint-Lary ensuite puis La Teste l’été dernier. Cette fois, le trajet sera un peu plus long. Demain mardi, après quelques jours de repos, 38 joueurs - pour préparer les premiers matchs amicaux - rejoindront en bus la capitale d’Espagne pour un stage qui se terminera dimanche. Alors que la préparation physique dominait les entraînements jusque-là, à Madrid, le jeu va reprendre ses droits. Les proportions de travail vont s’inverser. "On y va aussi pour travailler mentalement, sur la cohésion de l’équipe annonce Yannick Bru. On va parler de nos objectifs, de l’attitude qu’on veut avoir cette saison. Il y aura beaucoup d’entraînements rugby où on essaiera de gagner en précision par rapport à ce qu’on a fait jusqu’à maintenant."

Pro D2 - Yannick Bru (Entraineur de Bayonne) (Crédit : Aviron Bayonnais Rugby Pro)

Pro D2 - Yannick Bru (Entraineur de Bayonne) (Crédit : Aviron Bayonnais Rugby Pro)Midi Olympique

Sept semaines après la reprise, le nouveau responsable du secteur sportif est satisfait du comportement de ses garçons : "Je crois que les joueurs, au travers des différentes évaluations, prennent conscience qu’ils évoluent tous très bien. On a des progressions spectaculaires. Sans travail, il n’y a aucune progression donc ils mesurent aussi ce qu’il faut mettre en face en termes de boulot pour évoluer individuellement. L’état d’esprit est très bon, tourné vers le travail. L’atmosphère est très positive. Maintenant, on n’a toujours pas joué. C’est surtout à partir de début août, avec l’arrivée des matchs amicaux et la reprise du championnat, qu’on saura si cette bonne ambiance de travail est réellement profitable." Mais avant ça, le stage se profile.

Visite du stade de l'Atlético

À Madrid, où les températures devraient osciller entre 35 et 40 degrés, les Basques séjourneront dans le quartier étudiant, sur une version espagnole de l’INSEP. Ils auront, à leur disposition, plusieurs salles de musculation et terrains d’entraînement ainsi qu’une balnéothérapie. En termes de rugby, "il y aura plus d’entraînements par ligne, de séances séparées. On va essayer de régler pas mal de petits détails. Le but est qu’on parle le même langage rugby, du numéro 1 au 15" détaille l’ancien talonneur. Les ciel et blanc ont également prévu de passer un peu de temps au centre d’entraînement de l’Atlético Madrid pour "s’immerger dans ce haut lieu du foot Madrilène" (Bru).

Pro D2 - Entrainement des Bayonnais (Crédit : Aviron Bayonnais Rugby Pro)

Pro D2 - Entrainement des Bayonnais (Crédit : Aviron Bayonnais Rugby Pro)Midi Olympique

Des activités, pour forger la cohésion du groupe, auront aussi lieu. "Il y a des choses qu’on va partager entre nous, qui restent privés et internes au groupe explique l’ancien entraîneur du XV de France. Comme tous les stages, après le travail, il y aura des moments de détente et de cohésion. L’état d’esprit de l’équipe, le partage, les moments d’échange en dehors du terrain sont aussi très importants pour affronter ce Pro D2 qui est long et usant."

Angoulême et Pau en amical

La ligne de mire de ce stage sera forcément les deux matchs de préparation au programme de l’Aviron. Le premier se déroulera à Saint-Lary face au SA XV jeudi 2 août. Le village situé dans les Pyrénées, qui réalise une opération de communication, reçoit plusieurs rencontres amicales, dont celle des ciel et blanc. La Section viendra ensuite à Jean Dauger, et nul ne doute que l’intensité s’élèvera d’un cran. Comme tout au long de ce stage de préparation en Espagne. À ce sujet, les joueurs rentreront dimanche, à l’heure où les festayres attaqueront un cinquième et dernier jour de fête. Auront-ils l’autorisation d’y aller ? "Ils feront ce qu’ils ont envie de faire, en fonction de ce qu’ils souhaitent faire de leur saison répond Bru. Chacun étant très responsable par rapport à ça, il n’y a pas de sujet tabou."

Par Pablo Ordas

Contenus sponsorisés
0
0