Icon Sport

Pro D2 - L'opération maintien de Colomiers est lancée

L'opération maintien de Colomiers est lancée
Par Rugbyrama

Le 23/12/2018 à 10:25

PRO D2 - Colomiers a conclu son long chemin de croix en cette année 2018 avec une victoire de prestige à Bendichou face à des Brivistes trop timorés (9-6). D'une solidarité à toute épreuve dans les dernières minutes, les joueurs de Julien Sarraute s'offrent ainsi un léger bol d'air avant une année 2019 de tous les dangers.

Il n'y avait qu'à voir les visages, les émotions des columérins après le coup de sifflet final. Sauts de joie, accolades, cette victoire face à un adversaire taillé pour la montée n'a certainement rien d'anodine. Tout d'abord, elle met fin à la mauvaise série des haut-garonnais qui restaient sur une seule petite victoire lors de ses sept derniers rendez-vous.

" On a réussi à faire tomber un gros"

Ensuite, celle-ci tombe contre l'une des bêtes noires de l'USC, puisque les Brivistes ne s'étaient plus inclinés à Colomiers depuis 1999, une éternité donc. Une joie à la hauteur de l'exploit comme le confirme Aurélien Béco, "C'est une belle joie, une joie décuplée par le dénouement de cette partie. On a réussi à faire tomber un gros, chose que nous n'arrivions pas à faire à la maison donc c'est bien, on va pouvoir savourer. C'est toujours mieux de partir en vacances après une victoire."

Un succès qui conclut donc une année 2018 chaotique pour le club qui, par le biais du vote de ses joueurs, s'est séparé de son manager Olivier Baragnon en plus d'occuper une position de premier relégable.

Un 8 de devant héroïque

Face à une équipe de Brive qui n'avait pas d'autre objectif d'enfoncer la tête des columérins sous l'eau, la solution était toute trouvée : livrer une véritable guerre face au pack briviste. Au sol, les impacts se font rudes, les déblayages agressifs, et les placages aussi secs que puissants. Un engagement à outrance qui va coûter cher au CABCL.

Pénalisés à 13 reprises, Waqaniburotu a notamment fait les frais d'un placage sans ballon sur l'arrière Thomas Girard, carton jaune. Dans une partie qui se joue sur des détails, Colomiers s'en est aussi remis à la chance, une chance qui les fuyait dans cette première partie de saison.

Ce fut le cas lorsque Sebastien Poet vit sa pénalité heurter le poteau avant que le ballon ne termine sa course quelques centimètres derrière les poteaux. Le vent a tourné.

Pro D2 - Damien Weber (Colomiers) contre Brive

Pro D2 - Damien Weber (Colomiers) contre BriveIcon Sport

Pour survivre dans cette rencontre, les haut-garonnais ont fait preuve d'une solidarité à toute épreuve. Si les problèmes offensifs observés face à Bayonne puis Massy sont de nouveau apparus, c'est en défense que Colomiers a peut-être glané plus que 4 points. Récit d'une dernière phase de jeu qui l'illustre.

Nous jouons les arrêts de jeu à Bendichou, Colomiers pense tenir cette victoire tant attendue, mais l'arbitre siffle une pénalité en faveur des Brivistes qui trouvent une splendide touche à cinq mètres de l'en-but adverse. Le lancer est assuré, mais les columérins se remettent à la faute, mais plutôt que de jouer le nul, le CAB opte pour la mêlée où ils se sentent fort. Moment choisi par le staff de la Colombe pour refaire rentrer Beka Sheiklashvili. Un choix payant ! Le pack de l'USC emporte tout son passage et l'arbitre libère les 7 000 spectateurs qui peuvent célébrer cette victoire tant attendue.

" C'est un travail collectif"

Une dernière phase dans laquelle Damien Weber a joué un rôle prépondérant : "C'est un travail collectif, on a bossé toute la semaine sur le secteur de la mêlée pour se remettre les idées en place après la défaite à Massy. On voit que le travail a fini par payer. Dans tous les cas une mêlée ne se gagne jamais seule, c'est surtout un effort collectif.".

Un effort collectif alors que les Brivistes voyaient dans cette dernière pénalité la parfaite occasion de se sortir d'une situation bien mal embarquée. Mais justement la mêlée, secteur pourtant équilibré durant toute la partie malgré la densité physique des Corréziens aura fait faux bond aux joueurs de Jeremy Davidson au plus mauvais des moments.

Les yeux tournés vers le maintien

Si cette dernière "poussée à 8" leur permet "d’engranger ces 4 points qui voudront très cher en fin de saison" dixit Damien Weber, les Columérins ne sont pas sortis d'affaire pour autant. Colomiers a certes bien terminé son année 2018, mais 2019 arrive plus vite qu'il ne faut de temps pour le dire, et cela, Aurélien Béco l'a bien compris "Maintenant l'objectif ça va être de capitaliser sur cette victoire, dès le début de l'année 2019 et de le faire le plus rapidement possible. […] Pour une fois ça a tourné en notre faveur. Mais maintenant mon challenge et celui de tout le groupe, c'est de se sortir de cette ornière."

Car c'est à s'y méprendre, mais le menu des Columérins au sortir des fêtes de fin d'année risque d'être copieux et l'indigestion guette les haut-garonnais. Sur le prochain bloc de 7 matchs, seront proposés aux joueurs de Marc Dantin quatre déplacements respectivement à Oyonnax, Aurillac, Béziers et Nevers. Ces voyages seront entrecoupés par trois réceptions, et non des moindres puisque Mont-de-Marsan, Vannes et Bourg-en-Bresse viendront avec l'intention de braquer Michel Bendichou.

C'est dire le caractère capital de cette victoire de l'USC hier soir face à Brive. Il est bien évident que tous les problèmes ne seront pas réglés, mais, Béco et consorts se contenteront bien volontiers de ce succès précieux. "Cela ne vaut certes que 4 points, mais j'espère que ces points compteront à la fin et qu'ils feront partie de ce que l'on aura engrangé pour se sauver de cette situation.".

Comptablement, rien n'est joué puisque le club du président Carré est certes toujours scotché à cette 15e place mais est revenu à hauteur de Bourg-en-Bresse, premier non-relégable avec 25 points. L'opération sauvetage de la Colombe est bel et bien lancée.

Enzo Contreras

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0