Icon Sport

Grenoble autoritaire à Angoulême, l'Usap facile à Aurillac... Les résultats de la soirée

Grenoble autoritaire à Angoulême, l'Usap facile à Aurillac... Les résultats de la soirée
Par Rugbyrama

Le 11/10/2019 à 22:06Mis à jour Le 12/10/2019 à 00:01

PRO D2 - Le succès marquant, c'est celui de Grenoble à Soyaux-Angoulême qui aurait pu prendre la place de leader du championnat. L'autre relégué Perpignan l'emporte aisément à Aurillac, Béziers bat tant bien que mal le promu rouennais, Nevers corrige Vannes et Provence frôle la correctionnelle et Oyonnax costaud contre Carcassonne... Découvrez tous les résultats de cette soirée de Pro D2.

Soyaux-Angoulême - Grenoble : 3-28

Dans ce match de gala, le leader grenoblois a dompté son dauphin angoumoisin. Appliqués, rigoureux, les Grenoblois ont su se montrer précieux dans leurs temps forts au contraire d'Angoumoisins bien trop timorés dans la conquête et trop imprécis sur les phases offensives.

D'entrée, les Grenoblois sont patients, au contraire d'Angoumoisins qui tentent de marquer leur territoire. Pourtant ce sont les joueurs de Grenoble qui prennent le score à leur avantage grâce à Enzo Selponi d'une pénalité à 42 mètres qui vient convertir une bonne séquence (0-3, 13). Grenoble est dans un temps fort et en profite pour faire le plein. Sur une situation offensive Angoumoisine, les Grenoblois récupèrent le ballon et repartent vers l'avant à toute vitesse. D'un coup de pied inspiré Clément Ancely trouve Raymond Rhule dans le dos de la défense Angoumoisine, lequel prolonge au pied avant d'aplatir, Enzo Selponi transforme (0-10, 16). Touché, le SA XV se rebelle dans la foulée et prend la possession. Dorian Jones d'une pénalité inscrit les premiers points Angoumoisisn (3-10, 29). Soyaux-Angoulême domine sans partage, fait le forcing mais manque cruellement de justesse dans les moments clés au contraire de Grenoblois pragmatiques qui se nourrissent des erreurs Angoumoisines. Juste avant la pause, Enzo Selponi ajoute trois points (3-13, 39). À la pause, le dauphin angoumoisin subit l'efficacité de Grenoble.

Le récital grenoblois

Dans le second acte, Soyaux-Angoulême tente de hausser son niveau de jeu, de se montrer plus précis. Mais après cinq minutes prometteuses, la machine s'enraye à nouveau. Grenoble monte alors en puissance, oblige les Angoumoisins à reculer et se montre plus entreprenant. Enzo Selponi engrange au pied (3-16, 59) avant que Raymond Rhule qui bénéficie de l'excellent travail de Pablo Uberti ne s'offre un doublé (3-21, 64). Les Charentais sont de surcroit indisciplinés et écopent de deux cartons jaunes, Grenoble en profite pour aller chercher l'essai du bonus offensif grâce à Nikolasi Taufa, Enzo Selponi transforme (3-28, 70). En fin de rencontre Grenoble se contente de rester dans le camp de Charentais apathiques et conservent le gain d'une victoire bonifiée. Le leader grenoblois est lancé et marque les esprits lors de cette 7ème journée.

Vidéo - Grenoble repousse Angoulême du fauteuil de leader

01:14

Aurillac - Perpignan : 28-41

Après trois défaites consécutives, Aurillac voulait remettre la marche avant face à Perpignan, qui ne s’était jamais imposé à l’extérieur cette saison. Après avoir tenu une mi-temps, les Aurillacois ont cédé dans le deuxième acte et se sont inclinés 41-28.

Au stade Jean Alric, Perpignan réalisait une grosse entame et ouvrait logiquement le score avec un essai de Faleafa (0-7). Les deux équipes n’hésitaient pas à envoyer du jeu et proposaient une rencontre plaisante. Les Cantaliens profitaient de l’indiscipline de l’USAP pour rattraper leur retard, grâce à un essai de Van Der Walt et viraient devant à la pause après une pénalité de Thomas Salles (11-10).

Malgré sa supériorité numérique en début de seconde période, Aurillac manquait totalement son retour des vestiaires. Les Aurillacois encaissaient un cinglant 10-0 dont ils ne se relèveront pas (11-20, 49e). Très maladroits dans les airs avec de nombreux ballons perdus en touche, les locaux tendaient le bâton pour se faire battre et l’USAP en profitait pour prendre le large, avec deux essais de Dubois et Acebes en quatre minutes (14-34, 67e). Aurillac sauvera l’honneur en fin de match et privera finalement Perpignan du bonus offensif, avec un essai d’Hugo Bouyssou après la sirène. Mais l’essentiel était ailleurs pour l’USAP, qui remporte logiquement son premier match loin de ses bases.

Vidéo - L'Usap descend Aurillac à Jean-Alric

02:45

Béziers - Rouen : 18-12

Béziers assure l'essentiel en enchaînant une 5ème victoire consécutive acquise dans la douleur 18-12 face à une valeureuse équipe de Rouen. Malgré leur domination, les Biterrois échouent à un essai du bonus offensif après une 2ne mi-temps un peu terne.

Bien en place dès le coup d'envoi, Rouen tient le ballon et profite des fautes biterroises pour marquer au pied et mener 9-3 après 20 minutes. Un peu amorphe, Béziers se réveille enfin en conservant le ballon et en envoyant le 3ème ligne Massot à l'essai en position d'ailier (25'). Revenue à 1 point des Normands (8-9), l'ASBH occupe alors les 22 mètres adverses et provoque les fautes rouennaises. Après une 1ère pénaltouche infructueuse, le 2ème ballon porté des Héraultais envoie le talonneur Estériola derrière la ligne. Ce deuxième essai permet à Béziers de prendre l'avantage pour 1ère fois du match et de filer aux vestiaires sur le score de 15-12.

La seconde mi-temps manque de rythme et il faut attendre la 68ème pour voir Porical faire évoluer le score sur pénalité (18-12). Béziers tentera bien plusieurs pénaltouches pour aller chercher le bonus offensif mais fera preuve de trop d'imprécision.

Le match se termine sur la victoire, et quelques regrets, de l'ASBH. Rouen, malgré une belle prestation repart sans le moindre point.

Vidéo - Béziers assure l'essentiel contre Rouen

01:11

Nevers - Vannes : 26-10

L'USON l'a emporté au Pré-Fleuri contre le RC Vannes (26-10) et prend un peu de large avec la profondeur du classement. Les deux essais ont été inscrits symboliquement par les avants Frank Bradshaw-Ryan (16e) et Jason Fraser (30e). En première période, les Nivernais ont outrageusement dominé en mêlée fermée et en touche, ce qui leur a permis de prendre le large en puissance.

Indisciplinés, les Bretons ont été sanctionnés par le toujours aussi fiable ouvreur anglais Zack Henry (16 points, 6/7). Le RCV s'est réveillé en deuxième période grâce à son banc et a marqué un essai par Wandrille Picault (56e). S'il a été trop tardif pour aller chercher même un bonus défensif, ce réveil a empêché Nevers de prendre un bonus offensif.

Vidéo - Nevers souffle grâce à l'indiscipline de Vannes

02:56

Aix-en-Provence - Colomiers : 24-23

Après une semaine de repos forcé en raison du report de son déplacement à Montauban, Provence Rugby retrouvait son stade Maurice-David et le Pro D2 avec la ferme intention de retrouver la victoire face à Colomiers lors de cette 7ème journée. Ce sont pourtant les joueurs de Julien Sarraute qui vont le mieux débuter la rencontre avec un essai dès l'entame de la rencontre par Paul Pimienta (3e). Quelques minutes plus tard, l'ailier Thibaut Zambelli (6e) va permettre à Provence Rugby de revenir à hauteur avant que Loïck Jammes (21e) ne permettent aux Aixois de passer devant grâce à un nouvel essai.

Au retour des vestiaires, Colomiers va une nouvelle fois prendre les devants avec un nouvel essai de l'intenable Josua Vici (63e). Mais comme en première période, Thibaut Zambelli (68e) va remettre son équipe dans la course. Au final, Provence Rugby s'impose à l'arrachée (24-23) face à une équipe columérine trop indisciplinée et qui devra se consoler avec un bien maigre point de bonus défensif...

Vidéo - Provence se fait peur contre Colomiers

01:47

Oyonnax - Carcassonne : 28-12

L’écart au score ne témoigne pas forcément de la difficulté qu’a eu Oyonnax pour se défaire d’une accrocheuse équipe de Carcassonne. Si les Audois avaient laissé quelques cadres au repos pour ce match, ils avaient bien amené dans le Haut-Bugey une grosse envie de batailler. En témoignent dans les 25 premières minutes trois énormes contests dans leurs 22 mètres, synonymes de pénalités. La rencontre manque de rythme et Oyo passe devant juste avant la pause grâce à un essai de pénalité (10-6).

Cette partie est véritablement marquée par l’indiscipline (6 jaunes dont 1 synonyme de rouge) et les Audois s’accrochent jusqu’à l’heure de jeu même si Oyonnax ajoute un deuxième essai par Geledan (15-12). Par la suite, les Haut-Bugistes font le trou, par le pied de Gondrand puis un essai en force d’Edwards (28-12). Les Oyonnaxiens valident ainsi un troisième succès bonifié en quatre rencontres jouées à domicile.

Vidéo - Oyonnax a dû sortir les muscles contre Carcassonne

03:23
Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0