Icon Sport

Colomiers a fait son introspection

Colomiers a fait son introspection

Le 16/08/2019 à 17:10

PRO D2 – Maintenus in-extremis la saison dernière, les Columérins ont souhaité analyser leurs faiblesses pour redevenir cette équipe qui jouait le haut du tableau dans l’antichambre de l’Elite. Etat des lieux de l’USC.

Ce n’est peut-être que visuel mais les murs des vestiaires ou de quelques espaces de vie ont, entre autres, été repeints au stade Michel-Bendichou. A l’instar de la salle de musculation qui a aussi été rénovée du sol aux machines, le club columérin a souhaité rendre visible sa nouvelle page qui se présente en cette nouvelle saison. "C’est un très grand virage pour nous, affirme tout de go le président Alain Carré à la tête du club à la Colombe depuis 2004. On s’est aperçus que nous nous étions un peu endormis sur nos lauriers. Nous avons donc décidé de régler les choses qui semblaient ne pas aller afin d’éviter d’aller droit contre le mur."Évidemment, le projet sportif avec son staff en tête ont été au cœur de cette introspection.

Après réflexion, la confiance a été maintenue au duo de coaches Julien Sarraute - Fabien Berneau, eux qui avait participé à maintenir le club la saison dernière (13ème avec 61 points, soit un de plus que le relégué Bourg).

" Julien Sarraute : Il fallait réoxygéner ce groupe"

Pour sa première vraie saison à la tête du staff de l’USC, Julien Sarraute explique que "le souhait était d’apporter de l’expertise sur différents domaines avec l’ex international sud-africain Gurthrö Steenkamp et Thierry Barbière pour la mêlée, David Skrela s’occupant du jeu au pied ou Fabrice Culinat spécialiste des N°9 tout en intervenant au Centre de formation. L’autre idée force est de continuer de véhiculer la culture du club à travers ces quelques grands anciens." Autre nouveauté, la préparation physique. Exit David Gouze et bienvenue à Guillaume Hör avec Jérémy Deville qui ont notamment fait travailler les joueurs lors des stages estivaux de St-Lary et St-Affrique.

Pro D2 - Julien Sarraute (Colomiers)

Pro D2 - Julien Sarraute (Colomiers)Icon Sport

Justement, l’autre chantier de cette intersaison concernait l’effectif. La tendance aura été un recrutement ciblé (neuf éléments), accompagné d’une quinzaine de départs pour tout autant de renouvellements ou premiers contrats. Sur une base de 30 contrats pros et 5 contrats espoir (contre 35/0 l’an passé), "il était important de réoxygéner ce groupe qui est maintenant bien structuré, explique Julien Sarraute.

Le recrutement a été ciblé en trois axes. Apporter de la plus-value en terme d’expérience avec des joueurs de qualité (Gori, Earle ou Vici), faire confiance à des jeunes joueurs (la génération Crabos championne de France frappe à la porte) et enfin aussi à des éléments issus de la Fédérale avec des parcours atypiques. La Fédérale 1 est souvent jugée de façon péjorative mais il y a de très bons joueurs à ce niveau. On compte sur eux pour nous apporter leurs talents et fraîcheur."

8e budget du Pro D2

Alors que l’historique troisième-ligne Aurélien Beco sera un capitaine accompagné d’autres éléments, quid du jeu. Julien Sarraute de détailler. "Nous avons travaillé dans la continuité de la saison dernière sans rien révolutionner. Je ne suis pas un adepte de la rupture brutale. Ce qui fonctionnait bien, nous l’avons conservé. Si la trame est la même, il y a eu quelques modifications. Nous avons essayé de tirer les leçons de la saison dernière pour ne pas renouveler les mêmes erreurs et ainsi être plus performants et efficaces.

President Alain Carre - Colomiers

President Alain Carre - ColomiersIcon Sport

L’ambition est de s’entraîneur durement afin de se donner les moyens d’être compétitifs". Pour le président Carré, "il faut retrouver une forme de stabilité et redevenir une place forte du Pro D2. Je souhaite qu’on ne joue plus avec la peur au ventre mais de façon libérée. Il faut aussi que venir gagner à Colomiers soit difficile. Enfin, il est davantage question d’essayer d’accrocher la qualification ou en tout cas lutter pour, plutôt que de lutter pour le maintien."

Alors que les trois premiers adversaires de l’USC se nomment Grenoble, Mont-de-Marsan et Perpignan, le Colombe qui a gagné contre Nevers et perdu contre Toulouse lors de ses matches amicaux saura rapidement ce que le cru 2019-2020 peut lui réserver. En attendant, les Marine et Blanc pourront se féliciter d’être le 8e budget de Pro D2 avec quelques 7,5 millions de prévisionnels et de voir leurs abonnements déjà avoir progressé de 15%. De quoi appréhender cette nouvelle saison et cette nouvelle page avec cette sérénité qui a toujours accompagné le club haut-garonnais.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0