Icon Sport

Ces matchs qui ont construit la rivalité entre Perpignan et Grenoble

Ces matchs qui ont construit la rivalité entre Perpignan et Grenoble

Le 11/02/2020 à 19:00

PRO D2 - L’Usap et le FCG ne se quittent plus depuis trois saisons. Concurrents directs, pour les phases finales de Pro D2 mais aussi le maintien en Top 14, les deux clubs ont disputé des matches mémorables.

Grenoble-Perpignan, voilà un nouveau grand classique du rugby français. En Pro D2 comme en Top 14, depuis trois saisons désormais, Catalans et Isérois sont à la lutte pour les mêmes objectifs. Un destin lié à partir duquel est né une rivalité sportive certaine, elle-même entretenue par des transferts marquants (Enzo Selponi et Jonathan Bousquet au FCG) mais surtout des matches couperets. En 2003, déjà, pour la première confrontation entre les deux clubs dans l’ère professionnelle, Ludovic Mercier claquait un drop à la dernière minute pour donner la victoire à Grenoble (29-28). Quinze ans plus tard, les deux clubs se sont retrouvés dans l’antichambre de l’élite du rugby français, et ne se lâchent plus depuis. Petit retour en arrière.

12 novembre 2017 (Pro D2) - USAP 42-23 FCG : Nkinsi éteint Acebes

Après trois saisons sans s’être affrontés, Grenoble descend de Top 14 et retrouve l’Usap au niveau inférieur. Le club isérois réalise un très bon début d’exercice. Leaders, avec neuf victoires en onze matches, les coéquipiers de Steven Setephano vont subir une grosse décompression sur la pelouse d’Aimé-Giral. À la croisée des chemins, Perpignan monte en puissance. La réception du rival grenoblois s’apparente comme un match charnière dans la saison des Sang et Or, qui ne manqueront pas ce rendez-vous important. Euphoriques, dans leur jardin, les protégés de Patrick Arlettaz surclassent leurs adversaires et s’imposent largement, bonus offensif en poche. Au retour des vestiaires, Mathieu Acebes inscrit pour sa part un sublime essai. Mais après avoir aplati dans l’en-but, l’ailier est violemment percuté en retard par Hans Nkinsi. Acebes est complètement groggy et sort sur commotion. Le public catalan est fou de rage car le deuxième ligne grenoblois échappe de peu au carton rouge. Mais les premiers faits d’armes viennent d’être échangés. La rivalité entre Perpignan et Grenoble n’en demandait pas davantage pour être relancée.

25 janvier 2018 (Pro D2) - FCG 17-24 USAP : Pujol crucifie Grenoble

Match retour, toujours au cours de la phase régulière de cette saison 2017-2018. Au coeur de l’hiver, l’Usap a fait son trou en haut du classement. Et s’ils n’occupent pas encore la place de leader, les Catalans comptent sept points d’avance sur Grenoble, à l’aube du périlleux déplacement au stade des Alpes. En face, le FCG est sur courant alternatif depuis sa défaite chez les Sang et Or au match aller. La victoire est presque impérative. Mais à domicile, et alors qu’ils étaient invaincus chez eux depuis la semaine de la saison, les joueurs de Stéphane Glas et Dewald Senekal vont chuter face à l’ogre perpignanais. Conquérante à l’extérieur, l’Usap poursuit sa moisson. Cette fois face à des concurrents directs.

Portés par deux essais de Visinia (20e) et Taofa (48e), Grenoble mène 17-8 en début de seconde période. Mais comme très souvent, la formation roussillonnaise met en route son rouleau compresseur autour de l’heure de jeu. Trois pénalités de Jonathan Bousquet tout d’abord. 17 partout. Et à quelques minutes du terme de la rencontre, c’est l’ailier Jean-Bernard Pujol qui est la conclusion d’un contre de quatre-vingts mètres. Bousquet transforme, et Perpignan fait chuter la série d’invincibilité des Grenoblois au stade des Alpes. Les Isérois n’empochent même pas le bonus défensif.

6 mai 2018 (Pro D2, finale) - USAP 38-13 FCG : « Les Grenoblois, le bouclier… »

Jamais deux sans trois pour l’Usap. Leader de la phase régulière, indomptable en demi-finale face à Mont-de-Marsan, vainqueur des deux confrontations face à Grenoble quelques mois plus tôt… Perpignan retrouve le FCG à Toulouse, pour une finale très alléchante. Les Catalans sont favoris, inscrivent très vite un essai par Jonathan Bousquet (5e), mais sont finalement inquiétés au cours de la première période. Dans le sillage d’Ali Oz, marqueur (16e), les Isérois se montrent plutôt pragmatiques, avant de s’effondrer face la furia catalane. Portés par un stade Ernest-Wallon aux deux tiers sang et or, et une mêlée impressionnante, les coéquipiers de Lifeimi Mafi réalisent un festival en marquant pas moins de cinq essais dans cette finale.

Après quatre années de purgatoire, l’Usap est sacrée championne de France de Pro D2 et retrouve le Top 14. Deux jours plus tard, joueurs et entraîneurs sont célébrés par tout un peuple au pied du Castillet. Dans l’euphorie, le pilier gauche Enzo Forletta chambre les Grenoblois avec cette chanson : « Les Grenoblois, le bouclier, ils le verront à la télé… ». Des images qui font parler et réagir, d’autant plus que le FCG remporte le match de barrage, une semaine plus tard, face à Oyonnax, et accompagne Perpignan dans l’élite.

22 septembre 2018 (Top 14) - FCG 31-22 USAP : Monsieur Gaëtan Germain

Dans la cour des grands, Grenoble et Perpignan se font tout petits. 5e journée de Top 14, et voilà déjà que s’annonce le remake de la précédente finale de Pro D2. Seulement voilà, Isérois et Catalans n’ont pas enregistré la moindre victoire sur les quatre premières journées. Sans parler d’urgence, leurs retrouvailles concentrent néanmoins un enjeu comptable non négligeable. À l’aube de cette rencontre, le FCG n’a plus gagné l’Usap depuis janvier 2014. Après trois échecs consécutifs, la bande à Loïc Godener ne va pas se manquer, cette fois.

Perpignan est incapable de rivaliser dans le premier acte. Fantomatiques, les coéquipiers de Tom Écochard sont d’abord cueillis par la vitesse de l’ailier sud-africain Raymond Rhule (10e), avant de faire preuve d’une indiscipline totale. Au cours d’une rencontre plutôt tendue, l’Usap tend le bâton pour se faire battre (10 en-avants, 19 turnovers et 11 pénalités). En face, Grenoble dispose d’un des plus fiables artilleurs du championnat : Gaëtan Germain. L’arrière enquille tentative sur tentative, et met définitivement à l’abri son équipe, avec un 9 sur 11 face aux perches, et pas moins de 26 points inscrits au pied. Malgré trois essais marqués, Perpignan est battu et repart de l’Isère sans le moindre point. Au match retour, le club sang et or enregistrera sa seule victoire de la saison à domicile.

24 novembre 2019 (Pro D2) : USAP 20-13 FCG : Intensité maximale

Main dans la main, même dans leur malheur. Une saison et puis s’en va pour l’Usap et le FCG en Top 14. Revoilà les deux écuries au deuxième échelon national cette saison. Favoris aux premières places, et à la remontée, Catalans et Isérois continuent de se livrer à une lutte à distance très disputée. Plus réguliers, les protégés de Stéphane Glas prennent les commandes du championnat au cours de la phase aller. À l’aube du déplacement à Aimé-Giral, Grenoble compte sept points d’avance sur son rival, plus large écart enregistré cette saison. La pression est totale pour les coéquipiers de Mathieu Acebes, qui vont néanmoins bien négocier ce match capital.

Si le spectacle n’est pas totalement au rendez-vous, en ce dimanche après-midi de novembre, l’Usap maîtrise son sujet, et alors que les deux équipes se livrent à un engagement total et font preuve d’une rare intensité. Perpignan inscrit les premiers points de la rencontre dès la 8e minute, et parvient à préserver son avance au tableau d’affichage jusqu’au coup de sifflet final. Malgré treize points d’Enzo Selponi, pour son retour en Catalogne, Grenoble manque de ramener le point de bonus défensif.

Les 10 dernières confrontations entre Grenoble et Perpignan :

24 novembre 2019 (Pro D2) : Perpignan 20-13 Grenoble

23 mars 2019 (Top 14) : Perpignan 22-16 Grenoble

22 septembre 2018 (Top 14) : Grenoble 31-22 Perpignan

6 mai 2018 (Pro D2, finale) : Perpignan 38-13 Grenoble

25 janvier 2018 (Pro D2) : Grenoble 17-24 Perpignan

12 novembre 2017 (Pro D2) : Perpignan 42-23 Grenoble

25 janvier 2014 (Top 14) : Grenoble 25-19 Perpignan

4 septembre 2013 (Top 14) : Perpignan 36-13 Grenoble

9 mars 2013 (Top 14) : Perpignan 20-18 Grenoble

6 octobre 2012 (Top 14) : Grenoble 28-23 Perpignan

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés