Icon Sport

Brive : la montée en Top 14, une question d’expérience ?

Brive : la montée en Top 14, une question d’expérience ?

Le 24/05/2019 à 10:33

PRO D2 - Bayonne et Brive s’affrontent ce dimanche pour un titre de champion de Pro D2, autant que pour une accession en Top 14. Pour ces deux clubs, c’est une occasion unique de retrouver l’élite mais comme pour leurs homologues basques, les brivistes bénéficient d’une expérience en la matière. Une finale d’accession disputée et gagnée lors de la saison 2012-13.

6 joueurs de l’effectif déjà présents en 2013

C’était aussi un dimanche de mai du côté de Bordeaux, dans le cadre d’une finale d’accession qui ne donnait pas encore un titre de champion de Pro D2 à l’époque. Rétrogradé l’année précédente, le CA-Brive avait connu une fin de saison en boulet de canon pour triompher de la Section-Paloise (30-10) et retrouver l’élite pour cinq saisons. Un souvenir unique, qui a marqué les esprits brivistes et dont six joueurs de l’effectif actuel peuvent encore rendre compte à leurs coéquipiers. François Da Ros, Saïd Hirèche, Dominiko Waqaniburotu, Thomas Laranjeira, Guillaume Namy et Arnaud Mignardi ont gardé un souvenir et une expérience qui seront essentielle pour préparer cette finale 2019.

Remplaçant au coup d’envoi, l’actuel capitaine Saïd Hirèche témoigne : "C’est vrai que j’ai eu le privilège de connaitre cette folle saison. On l’avait plus ou moins bien démarée, mais l’équipe avait su trouver son rythme et je me souviens que notre phase retour avait été excellente." Lui aussi remplaçant pour ce match, l’ouvreur Thomas Laranjeira renchérit : "On était parfaitement lancé pour disputer les phases-finales. Aurillac nous avait posé pas mal de difficulté en demi-finale dans notre stade, mais sur cette fin de saison on était en confiance et capable de renverser tout le monde sur notre passage pour retrouver l’élite."

Pro D2 - Arnaud Mignardi (Brive) contre Massy

Pro D2 - Arnaud Mignardi (Brive) contre MassyIcon Sport

" Bayonne est au moins aussi expérimenté que nous !"

Entraineur en chef du Stade-Aurillacois, battu en demi-finale lors de cette fameuse saison, Jérémy Davidson compte sur son "club des 6" pour maîtriser au mieux cette semaine de préparation : "Ces joueurs se rappellent tous très bien de l’époque, du contexte mais aussi de la manière dont ils avaient abordé ces phases-finales. Mais d’autres joueurs ont également connu des matchs d’une si grande importance et sont eux aussi armés pour aborder cette finale dans le bon sens."

Pour l’entraineur en chef du club corrézien, qui a lui aussi connu une finale d’accession, déjà face au Bayonne d’un certain Vincent Etcheto, l’expérience est commune aux deux clubs : "Il ne faut pas oublier que Bayonne a aussi récemment disputé une finale d’accession (2015-16). Alors l’expérience, elle est utile c’est vrai, mais Bayonne en possède probablement plus que nous !"

Pro D2 - Thomas Laranjeira (Brive)

Pro D2 - Thomas Laranjeira (Brive)Icon Sport

Un sentiment que partage Thomas Laranjeira, buteur aguerrit aux phases-finales : "J’ai connu cette expérience de 2013 et on sait que les matchs couperets ne sont pas forcément aussi ouvert que cette saison. L’expérience d’un buteur est donc essentielle, mais sur ce point notre adversaire peut aussi compter sur des Du Plessis, Tedder ou encore Bustos-Moyano, qui s’était montré décisif lors de la dernière montée des Basques."

De l’expérience, les brivistes en auront besoin pour compenser les absences sur blessures de Retief Marais et surtout Demba Bamba. Mais si l’expérience est un atout indéniable au moment de disputer la grande finale de Pro D2, la vérité d’un match reste unique. Le groupe briviste pourra alors compter sur cette nouvelle expérience pour continuer à grandir et pourquoi pas retrouver l’élite dès ce dimanche.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0