Icon Sport

Béziers vers un rachat ?

Béziers vers un rachat ?
Par Rugbyrama

Le 12/05/2020 à 09:15Mis à jour Le 12/05/2020 à 10:05

PRO D2 - Selon le Midi Libre, un groupe des Émirats arabes unis aurait rencontré les dirigeants du club biterrois ainsi que le maire de la ville, en vue d'un possible rachat. Un scénario hypothétique qui n'est pas nouveau dans l'Hérault.

C'était d'abord perçu comme une rumeur farfelue, comme il en court depuis quelques années du côté du Stade de la Méditerranée. Les dirigeants de l'ASBH, Olivier Valaize et Cédric Bistué, n'ont jamais caché leur ouverture à une revente du club. De nombreux groupe, français ou étrangers, ont donc déjà été présentés comme de potentiels futurs propriétaires.

Mais le Midi Libre nous apprenais hier qu'un groupe d'investisseurs venant des Émirats arabes unis avait déjà rencontrés les co-présidents biterrois ainsi que le maire de la ville, Robert Ménard. Mais ces hommes forts semblent vouloir rester prudents, en attente de véritables garanties financières d'un potentiel racheteur.

Une attitude mesurée qui semble énerver certains supporters. Une pétition a commencé à circuler en fin de semaine dernière, récoltant à ce jour près de 700 signatures. "Depuis 9 ans maintenant, et après nous avoir sauvé en 2011 d'une relégation certaine, les dirigeants biterrois sont incapables de proposer un projet sportif ambitieux, cohérent et surtout sans avoir de problèmes financiers. (...) Aujourd'hui, le club a une offre de reprise avec un projet ambitieux apporté par plusieurs personnes notamment Christophe Dominici , mais les dirigeants bloquent pour diverses raisons."

Un coup de boost pour un club en stagnation ?

L'ancien international français, originaire de Toulon, possède une affaire viticole non loin de Béziers, qu'il gère en parallèle de ses activités de consultant. Selon certaines sources, il serait en pôle position pour prendre les rênes du club biterrois en cas de rachat par le groupe émirati. Une information à prendre avec des pincettes, sachant que ni l'ASBH, ni la municipalité n'ont pour l'instant communiqué là-dessus.

Il faut dire que ramener le club héraultais sur le devant de la scène serait un challenge intéressant. L'ASBH n'a plus vu l'élite depuis 2005, connaissant même un passage en Fédérale 1 entre 2009 et 2011, le plus bas niveau jamais atteint par le club. Et depuis son retour en deuxième division, il n'a connu qu'une seule fois les phases finales. Avec un budget de 8 millions d'euros sur la saison 2019-2020, les réelles ambitions de montée semblent utopiques.

Mais qu'en serait-il si un investisseurs rajoutait plusieurs millions sur la table chaque année ? Si certains supporters ne veulent pas céder à l'appât d'une fortune étrangère, d'autres attendent avec impatience le retour d'un projet ambitieux sur les bors de l'Orb. La perspective de voir les travées du Stade de la Méditerranée (18 555 places, 5500 spectateurs de moyenne la saison dernière) à nouveau remplies par l'ASBH a de quoi faire saliver chez les fans du club aux 11 Brennus.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés