Icon Sport

Pro D2 - Béziers : janvier, le mois de tous les défis

Béziers : janvier, le mois de tous les défis

Le 11/01/2019 à 16:47Mis à jour Le 11/01/2019 à 16:48

PRO D2 - Sixièmes de Pro D2, les Biterrois restent sur une série de cinq succès, dont deux à l’extérieur. Ils accueilleront donc Carcassonne dimanche à la Méditerranée (14h15), avec le statut des favoris du derby. Partagé entre confiance et prudence, Thibauld Suchier fait le point sur la situation de son équipe.

Béziers, c’est l’un des tubes de 2018 ! Seconds au classement des équipes de ProD2 les plus prolifiques de l’année civile passée, en termes de points décrochés, les Héraultais affichent de folles statistiques : vingt victoires, six défaites et un nul. Invaincus à la Méditerranée depuis le 24 novembre 2017 (16 victoires et 1 nul), ils viseront dimanche face à Carcassonne un dix-septième succès “consécutif”. Synonyme de sixième victoire d’affilée cette saison, série en cours… Bref, tous les voyants sont au vert.

Les joueurs de Béziers célèbrent leur victoire contre l'Aviron Bayonnais (30-13)

Les joueurs de Béziers célèbrent leur victoire contre l'Aviron Bayonnais (30-13)Icon Sport

Même l’infirmerie continue de se vider (Tyrone Viiga et Jamie Hagan sont aptes). "C’est vrai que nous sommes sur une très bonne dynamique et que l’équipe a engrangé de la confiance. Mais on va vivre un mois de janvier très relevé (réceptions de l’USC et de Brive, entrecoupées d’un déplacement à Oyonnax). Les “blocs” de matchs sont un peu plus courts qu’en début de saison, cela nous permettra peut-être d’être un peu plus frais et de bien enchaîner… J’espère, car ce sera une période très importante pour nous qui va surement donner le ton de la suite de notre saison. Et ça commence par un gros match face à Carcassonne. On était en pleine “bourre” avant la coupure et j’espère qu’elle ne nous aura pas fait mal", explique Thibauld Suchier.

Trois points retirés par la LNR

Une interrogation, qui en amène une autre. L’équipe ne sera-t-elle pas à un moment donné, impactée par les turbulences extra-sportifs qui secouent le club ? En effet, La Ligue nationale de rugby a sanctionné le 20 décembre Béziers pour incohérence budgétaire. L'ASBH a perdu trois points au classement de Pro D2 et écopé d'une amende de 15.000 euros, dont 10.000 avec sursis. L’ASBH a fait appel de cette sanction et pensait récupérer ses unités perdues avant le derby de dimanche… Il n’en est rien et ils devront certainement attendre au minimum la fin février pour être fixés.

Autre conséquence des “limites” financières actuelles du club : les prolongations des nombreux joueurs en fin de contrat, tardent à se concrétiser, car les offres émises sont forcément moins attrayantes. Mais les dirigeants héraultais parviennent toute de même à avancer. Timothée Lafon a signé un contrat de deux ans cette semaine et le pilier Francisco Fernandes, plus ancien membre des Rouge et Bleu (8e saison), devrait bientôt prolonger.

Des cadres, dont le capitaine Jonathan Best et le deuxième ligne Mathias Marie, sont eux toujours en cours de négociation. Le numéro dix, qui s’est lui engagé pour trois ans avec Perpignan, réfute l’idée d’un groupe touché par la situation : "Bien sûr qu’on en parle dans le vestiaire. Certains mecs disent des fois en rigolant : “je suis bientôt au chômage”. Mais franchement ce n’est pas déstabilisant. Les éléments en fin de contrat veulent tout donner pour être en position de force par la suite, donc aucun souci. Ça aurait pu être plus dangereux pour des mecs comme moi, Jordan (Puletua, Agen), Zacaria (El Fakir, Bordeaux) ou Reda (Wardi, La Rochelle) qui allons partir. On pourrait se relâcher… Mais quand tu connais la mentalité des mecs de notre groupe, tu n’as pas à avoir peur. On se donnera tous à 200% jusqu’au bout."

Vestiaire soudé et défense de fer

Hermétiques aux faits extérieurs et soudés comme jamais, les Biterrois n’ont qu’une obsession en tête. "Vous savez, quand on a goûté une fois aux phases finales avec Béziers, ça donne vraiment envie d’y retourner. Car nos supporters sont vraiment géniaux", note Suchier. Battus à Mont-de-Marsan l’an passé en barrage, stade de la compétition que l’ASBH n’avait plus connu depuis onze ans en pros, les Rouge et Bleu veulent se qualifier à nouveau. Mais, si leur forme du moment est impressionnante, à l’image du turnover constant et gagnant instauré par David Aucagne et David Gérard depuis leur arrivée, leur marge de manœuvre au classement reste encore faible.

Sixièmes, les Héraultais n’ont que deux points d’avance sur Soyaux-Angoulême et quatre sur Biarritz et Carcassonne. L’ouvreur développe : "Il faut vraiment gagner dimanche, peu importe la manière. Ensuite, à Oyonnax et contre Brive, on pourra peut-être commencer à s’amuser un peu plus en envoyant plus de jeu… Une défaite dimanche enverrait un mauvais signal à nos poursuivants. Et surtout, c’est un derby ! Si on ne veut pas que nos supporters nous fassent la gueule pendant deux semaines… (Sourire, NDLR)"

" On avait pris une branlée à l’aller sans être ridicules. Ils nous avaient donnés une leçon de réalisme"

Tous les chemins mènent donc au succès face aux Audois des anciens biterrois, Josh Valentine et Bakary Meité. Un adversaire face auquel Béziers reste sur cinq triomphes consécutifs à la Méditerranée et aussi, une correction cette saison dans l’Aude (47-13). Le numéro dix se montre prudent : "On avait pris une branlée à l’aller sans être ridicules. Ils nous avaient donnés une leçon de réalisme. Les Audois ont un pourcentage très élevé d’essais marqués derrière turnovers, on devra donc se redistribuer rapidement pour les contrer. Et surveiller aussi Josh (Valentine) de très près. Il a été un des grands artisans de leur superbe début de saison et nous connaissons sa valeur. La clé de notre victoire ? Notre défense fait la différence depuis un moment et nous sommes seulement à 7% de plaquages ratés en moyenne par match sur le dernier “bloc”. Elle devra donc encore être décisive dimanche."

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0