Icon Sport

Le Top 14 rappelle les Bayonnais !

Le Top 14 rappelle les Bayonnais !

Le 26/05/2019 à 15:38Mis à jour Le 26/05/2019 à 16:19

PRO D2 - Grâce à son succès 21 à 19 face au CA Brive, l’Aviron bayonnais remporte cette finale de Pro D2 et retrouve le Top 14 au terme d’un match à suspense, un véritable chassé-croisé.

Il aura donc fallu attendre les ultimes secondes et une dernière pénalité pour voir cette finale passionnante décider du vainqueur. Alors que le public bayonnais lançait des "Ar-Gen-Tina" dans les travées du Hameau, Martin Bustos Moyano se décide à tenter ce coup de pied décisif positionné à environ 25 mètres à droite des poteaux. L’Argentin fait mouche dans un duel où les buteurs ont tourné à 100% de réussite, et libère ainsi tout un club ! Bayonne s’impose à l’ultime seconde pour soulever son bouclier de champion synonyme de Top 14.

Pourtant, Brive pensait avoir fait le plus dur en prenant le score à son compte dans le courant de la seconde période. Lorsque Sevanaia Galala s’écroule derrière la ligne (50’), sous les poteaux pour marquer l’unique essai de cette finale après une longue séquence, on se dit alors que la bascule se fait. Après un premier acte intense mais fermé où les défenses prennent le pas sur les attaques, la brèche est faite au moment justement où le CAB impose de plus en plus son rythme. Mais l’Aviron trouve les ressources nécessaires pour réagir.

Ordas et Bustos Moyano ont fait la différence

C’est donc grâce à 7 pénalités de Martin Bustos Moyano (11’, 31’, 52’, 75’ et 80’+1) et Manuel Ordas (39’, 43’) que les Bayonnais réussissent à s’imposer, démontrant une certaine indiscipline des Brivistes, qui plus est en difficulté dans leur gestion du jeu au pied. Oui il y eu de la volonté des deux côtés mais aussi du déchet, résultante de la grosse intensité et de l’engagement mis par les deux formations. Et à ce jeu Bayonne s’est montré plus réaliste. Notamment quand il a fallu faire le choix des points plutôt que la pénaltouche (75’).

Les Coujoux se tournent désormais vers un Access Match sur la pelouse d’Amédée Domenech, face à Grenoble, en ayant donné l’impression d’une certaine inefficacité malgré une domination. Thomas Laranjeira a scoré quand l’occasion se présentait (9’, 14’, 54’ et 64’) mais cela n’a pas suffi. L’on retient cette action entre les 68e et 70e minutes, avec un assaut de l’en-but dans la continuité d’une pénaltouche et finalement Tomaakino Taufa qui arrache le ballon des bras adverses pour repousser le danger. Soit un véritable tournant.

L’Aviron bayonnais retrouve donc le Top 14 après deux saisons en Pro D2, et l’on sent que c’est une énergie collective qui constitue le ciment de cette énorme performance.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0