Icon Sport

Pro D2 - Dans la boue et le vent, Aurillac croque Béziers

Dans la boue et le vent, Aurillac croque Béziers

Le 10/02/2019 à 15:46Mis à jour Le 10/02/2019 à 16:00

PRO D2 - Dans des conditions de jeu très difficiles entre vent et pluie, Aurillac s’offre un précieux succès bonifié (19-3) devant Béziers. Les joueurs de Thierry Peuchlestrade ont fait la différence vent dans le dos en première période (14-0 à la pause). Puis une défense de fer et une énorme lutte dans le jeu au sol a contrarié les offensives biterroises.

Et les Aurillacois se sont offerts une cerise sur le gâteau avec un troisième essai en fin de partie, synonyme de bonus offensif. Aurillac prend un bol d’air par rapport aux équipes luttant pour le maintien. Béziers manque une occasion de breaker avec ses poursuivants qui visent leur 6e place.

Aurillac, devant de bout en bout

D’entrée, les Aurillacois profitent d’un joli lancement de jeu après touche avec une remise intérieure de Segonds vers Valentin pour envoyer Mc Phee à l’essai (7-0, 3e). La suite est un festival d’en-avants et de mêlées à jouer. Difficile sous la pluie et dans le vent de parfaitement créer des mouvements d’envergure. La défense agressive des Cantaliens prend à la gorge les Biterrois et les obligent à rester dans leur propre camp. Sur une nouvelle fulgurance (entaché d’un en-avant de passe de Colliat vers Valentin), l’ailier d’Aurillac Valentin s’offre un déboulé côté gauche et remet vers Mc Phee pour un doublé de l’arrière néo-zélandais (14-0, 36e). Juste avant la pause, les locaux se précipitent un peu au moment d’enfoncer le clou en lâchant le ballon devant l’en-but sur une séquence de pilonnage des avants. Mais à la pause, le matelas est tout de même plutôt confortable pour les joueurs de Thierry Peuchlestrade.

Défense cantalienne de fer, attaque biterroise sans solution

Vent dans le dos, Béziers tente de faire entrer en jeu Suchier à la pause. L’objectif est de profiter d’Éole pour placer sous pression les Cantaliens et de renverser le cours de cette rencontre. Les visiteurs ont une longue période de domination mais ils buttent sur la défense adverse. Redoutables de solidarité et d’efficacité dans le jeu au sol, les joueurs du Stade Aurillacois ne cèdent pas sur les coups de boutoirs adverses. L’ASBH doit se contenter d’une pénalité de Jérôme Porical (14-3, 50e). Les Héraultais n’arrivent pas à faire preuve de continuité dans leur jeu et ne sont pas performants près de l’en-but adverse. A force de se casser les dents sur la défense adverse, les Biterrois s’épuisent au fil des minutes. Et finissent par céder sur l’une des premières offensives cantaliennes de la deuxième période. Les partenaires de Segonds inscrivent un troisième essai après un joli mouvement des trois-quarts conclu par Salles. Un bonus offensif récupéré au terme d’une partie pleine de pragmatisme et de maitrise par les hommes de Thierry Peuchlestrade. Au classement, ils remontent à la 11e place avec 43 points, avec désormais 8 points d’avance sur le premier relégable Colomiers. En face, Béziers a manqué l’occasion de sécuriser un peu plus sa 6e place et observe le retour de Provence rugby dans le rétroviseur.

Contenus sponsorisés
0
0