Icon Sport

Pro D2 - Aurélien Béco (Colomiers) : "Cette victoire fait du bien à l’ensemble du club"

Béco  : "Cette victoire fait du bien à l’ensemble du club"
Par Rugbyrama

Le 09/02/2019 à 12:01Mis à jour Le 09/02/2019 à 17:15

PRO D2 - À la pointe du combat et auteur d’une performance de haute volée en touche, le capitaine Columérin Aurélien Béco revient sur le succès bonifié de son équipe (25-3) hier soir face à Vannes. Une victoire capitale dans la course au maintien.

Rugbyrama : Vous avez bénéficié d’une solide conquête, six ballons récupérés (3 en mêlée et 3 en touche), c’est un gros point de satisfaction ce soir.

A.B. : Bien-entendu, mais la vérité de ce soir ne sera peut-être pas celle de la semaine prochaine. Aujourd’hui, nous sommes heureux d’avoir été consistants pendant 80 minutes, ce qui nous a fait défaut jusqu’à présent. Nous avons essayé d’être propres et d’enfoncer le clou lorsqu’ils étaient moins bien. Désormais, nous allons essayer de travailler dans la continuité. Nous sommes capables d’excellentes choses, maintenant, il faut être capables de le reproduire sur plusieurs week-ends et pas seulement ce soir face à Vannes.

Aviez-vous envisagé le gain du bonus offensif durant la semaine ?

A.B. : Pas du tout. Nous souhaitions rentrer de la meilleure des manières dans cette partie face à une équipe de Vannes boostée par ces récents résultats et qui visait le Top 6. Même si ce n’était pas l’objectif principal, le bonus est la cerise sur le gâteau ce soir. Tout le groupe travaille très dur la semaine pour parvenir à ce genre de prestations.

Vous réalisez une belle entame de deuxième mi-temps, ce qui était rarement le cas jusqu’à présent.

A.B. : Nous nous l’étions dit à l’entraînement et dans le vestiaire car nous avions pêché à ce moment-là sur les deux dernières rencontres face à Mont de Marsan et à Aurillac. Nous savions que l’opposition allait être coriace et qu’il fallait être pertinents dans nos choix tactiques. La récompense est d’avoir décroché ce bonus offensif sur la fin de match.

Le groupe ne lâche pas, les semaines d’entraînement doivent être intenses.

A.B. : Si nous avions lâché, l’équipe aurait pris 40 points à Aurillac. Malgré un résultat frustrant, le point ramené du Cantal va sans doute compter à la fin de la saison. Il révèle en tout cas l’état d’esprit dans lequel nous sommes. Pour autant, nous sommes conscients que jouer par intermittence comme à Aurillac ne suffirait pas. Ce soir, nous sommes restés conquérants sur l’ensemble du match. C’est ce qu’il nous manquait depuis le début de saison.

Peut-on parler de succès référence ?

A.B. Je ne sais pas si Vannes avait totalement la tête à ce match là et on ne va pas se croire plus beaux que ce que l’on est mais nous nous sommes préparés en conséquence. Cette victoire fait très plaisir. Nous récoltons les fruits de notre travail quotidien.

En tant que capitaine, j’imagine que vous avez apprécié.

A.B. Oui, c’est très bien. Cette victoire fait du bien à l’ensemble du club. Ce genre de prestation montre que nous avons des jeunes de qualité à l’image de Jean Thomas qui avait très peu joué depuis deux mois et qui a livré une belle bataille. C’est un enfant du club et ça m’a fait plaisir de le voir au four et au moulin ce soir. Au même titre que Clément Chartier ou Gaëtan Barlot. Il faut se persuader que nous avons beaucoup de qualité dans cet effectif et aller batailler sur tous les terrains.

Vous avez fait preuve de beaucoup de réalisme en première période, la clé de ce match ?

A.B. : Notre mal récurrent depuis le début de la saison reste le manque de précision dans les zones de marque. Aujourd’hui nous n’y avons pas été souvent, mais lorsque nous y sommes parvenus, nous avons été réalistes, notamment en première mi-temps. En deuxième mi-temps un peu moins suite à certains mauvais choix. Ce soir nous avons tout de même su proposer un jeu léché comme sur le premier essai de Kylian Jaminet et ça fait plaisir de gagner en marquant trois essais, qui plus est, en empochant le point de bonus offensif.

Nous sommes capables de finir les coups, et nous devons nous en persuader. Ce soir, nous sommes satisfaits.

Thomas Saint Antonin

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0