Icon Sport

Pro D2 - Alain Carré (Colomiers) : "Cette décision doit nous permettre de garder toutes nos chances"

Carré : "Cette décision doit nous permettre de garder toutes nos chances"

Le 18/02/2019 à 16:01

PRO D2 - Le président de Colomiers réagit après la mise à l'écart de Marc Dantin, l'entraîneur des avants. Pour Alain Carré, un électrochoc est désormais souhaité alors que se profile la réception de Bourg-en-Bresse.

Rugbyrama : L'entraîneur des avants Marc Dantin a été démis de ses fonctions ce lundi matin. Comment cela s'est-il fait ?

Alain Carré : J'ai réuni le conseil d'administration rapidement ce week-end après la défaite à Béziers (25-13). Nous avons décidé d'un commun accord et d'une seule et même voix d'écarter Marc Dantin de ses prérogatives sur le travail des avants jusqu'à la fin de la saison. Je le lui ai annoncé dimanche soir.

Marc Dantin est écarté du staff de Colomiers.

Marc Dantin est écarté du staff de Colomiers.Icon Sport

Il a été remplacé à partir de ce lundi matin par Fabien Berneau, l'actuel responsable du centre de formation. Fabien est un ancien joueur du club, que je suis allé chercher il y a maintenant treize ans du côté d'Aurillac où il jouait après avoir été notamment le capitaine des espoirs du Stade toulousain. Il a été pendant neuf ans entre 2006 et 2015 avec l'équipe une et il a aussi été le capitaine de Colomiers durant sept saisons. Il est descendu deux fois en Fédérale 1 avec ce club, il est remonté deux fois en Pro D2 en étant champion de France de Fédérale 1. C'est un de mes plus fidèles.

Pourquoi l'avoir décidé maintenant ?

A.C. : Nous nous sommes dit avec le conseil d'administration que pas mal de choses s'étaient passées depuis le début de saison. Je tiens à préciser que cette décision est différente de celle qui a été prise par les joueurs à l'encontre d'Olivier Baragnon en décembre. Là c'est le conseil d'administration et moi-même qui avons décidé. Je ne veux pas trop m'étendre là-dessus, on a senti que le courant ne passait plus. Il fallait mettre en place quelque chose de différent. Nous sommes encore dans le dur puisqu'au départ d'Olivier nous étions quinzièmes et deux mois plus tard force est de constater que nous sommes toujours à la même place. Cette décision doit nous permettre de garder toutes les chances de notre côté et elle doit nous apporter quelque chose de nouveau. Son but est clairement de créer un électrochoc au sein des joueurs.

Cela arrive dans une semaine particulièrement importante pour vous avec la réception de Bourg-en-Bresse...

A.C. : C'est une semaine vitale pour le club avec la réception vendredi soir à Michel-Bendichou de notre principal concurrent direct pour le maintien (Bourg-en-Bresse a trois points d'avance au classement N.D.L.R). On se dit qu'il y a toujours quelque chose pour repousser une décision, que ce n'est jamais le bon moment...Nous avons constaté qu'il n'y a pas encore eu de changement à l'extérieur et le match à Béziers l'a montré. Comment avons-nous pu perdre alors que l'équipe a encore basculé en tête à la mi-temps(0-6) ? Comment avons-nous pu encaisser 25 pts en moins de vingt minutes ? Maintenant, il faut fermer le classeur et avancer.

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0