Icon Sport

Popelin, rugbyman à toute vitesse

Popelin, rugbyman à toute vitesse
Par Rugbyrama

Le 09/04/2019 à 17:24Mis à jour Le 10/04/2019 à 11:21

PÉPITE DE LA SEMAINE PRO D2 - Pierre Popelin s’épanouit dans cette nouvelle équipe vannetaise pleine d’ambitions. De son plus jeune âge au club de rugby à Tours, puis au centre de formation à La Rochelle, en équipe de France de rugby à 7 et maintenant à Vannes, l’arrière de 23 ans vit son rêve à toute vitesse.

Un contrat renouvelé pour trois ans en Pro D2, un superbe essai marqué contre Montauban, Pierre Popelin, 23 ans, au poste d’arrière au RCV a le vent en poupe depuis ces dernières semaines. Arrivé à Vannes en juin dernier, l’arrière de 23 ans s’est bien installé dans l’effectif. Avec 19 matchs cette saison dont 10 en tant que titulaire et quatre essais marqués, Pierre Popelin prend du plaisir sur le terrain. Forcément le chemin a été long mais tout tracé par le jeune Tourangeau. Une passion transmise dès son plus jeune âge par son père amoureux et joueur de rugby. Pierre Popelin a débuté, comme des tas d’autres garçons, dans le club de rugby de sa ville natale.

Une fois au collège en sport étude, tout s’est enchaîné très vite. Intégrant d’abord le centre régional fédéral à Tours, puis le pôle espoirs pour trois années en finissant par le centre de formation à La Rochelle de 2013 à 2017. Un chemin très vite tracé : "J’ai su que je voulais jouer au rugby toute ma vie, dès petit. Et puis, un tas d’opportunités m’ont mis sur la bonne voie." Une fois au centre de formation à La Rochelle avec les espoirs, tout s’est vite lancé. D’abord avec une mauvaise expérience lors d’un match en Top 14 qui l’a marqué ; "un match à oublier". Mais c’est surtout le moment où Pierre Popelin façonne sa façon de jouer et se prépare pour les années à venir.

L’équipe de France de rugby à 7, le départ d’une nouvelle aventure

D’abord appelé pour un stage de détection en 2017 en rugby à 7. Sa vitesse et son jeu au pied ont très vite séduit le staff de l’équipe de France à 7, jusqu’à le sélectionner pour le circuit mondial. Pierre Popelin participe donc aux tournois de Hong-Kong, Singapour, Londres et Paris. Avec à la clef, un contrat fédéral d’un an, pour une dizaine de tournois effectués au total. Radicalement différent du rugby à XV, le jeune arrière est conquis par le style de jeu demandé en rugby à 7. "Il y a une certaine liberté pour jouer. C’est un style de jeu avec de la vitesse. J’étais très épanoui en jouant."

Une expérience donc très enrichissante qui façonnera le joueur pour la suite de sa jeune carrière. "Cela demande une grosse préparation en amont, car il y a beaucoup de répétition d’efforts, mais aussi un gros travail technique. C’est une super expérience pour moi, car c’est malgré tout, des tournois à un très bon niveau. Pour moi, le rugby à 7, c’est extraordinaire, par le jeu et par l’ambiance." Malgré les mauvais résultats en général de l’équipe de France à 7, Pierre Popelin eu l’opportunité de se faire remarquer, et il l’a fait. La suite de l’histoire s’inscrit donc en Pro D2, en juin 2018 dans le club de Vannes.

Sevens - Pierre Popelin (France) contre les Samoa au tournoi de Paris en 2017

Sevens - Pierre Popelin (France) contre les Samoa au tournoi de Paris en 2017Icon Sport

Avec ses envies de renouveau et de bons résultats dans le championnat, tout était fait pour que le Tourangeau s’intègre parfaitement dans cette jeune équipe. "Dès le départ je me suis bien senti dans le groupe. Certains, comme moi, sont aussi du centre de formation de La Rochelle (comme Rémy Picquette, Jérémie Abiven, Jules Le Bail, NDLR.). Donc je n’ai pas trop été dépaysé. Il y a beaucoup d’ondes positives. Même les étrangers, se plaisent, il n’y a pas de barrière de la langue." Petit à petit, il a fallu faire ses preuves auprès des entraîneurs, ce qui a fonctionné.

Aujourd’hui Pierre Popelin, s’épanouit dans le club breton. "Ce n’est pas facile, par ce que ce championnat demande beaucoup de qualité physique, donc il a fallu, s’aguerrir et s’adapter. Mais d’un autre côté, ce championnat me laisse la possibilité de garder mes propres atouts, comme la vitesse dans le jeu. Je ne suis pas du tout bridé". Actuellement cinquième du championnat, cette première année tient donc toutes ses promesses pour le jeune joueur. En effet cette saison est plus que réussie pour le RCV qui n’a jamais terminé plus haut que la 10ème place en Pro D2. "Au début de la saison, nous nous sommes fixés comme objectif d’éviter la relégation".

Vidéo - Le Top 3 des essais du vendredi 5 avril (ont un essai de Pierre Popelin à partir de 0.23')

01:09

Avec ce nouveau contrat signé la semaine dernière pour une durée de trois ans, Pierre Popelin est plein d'ambitions dans ce club breton qu'il affectionne particulièrement. Un début de carrière donc à la hauteur de ses rêves : "C’est une grosse étape pour moi. C’est un très bon début pour ma carrière, si je peux dire que c’en est une. Donc je suis très content. Parce que c’est l’occasion de s’inscrire dans un projet avec un club qui est cohérent pour moi".

Par Anne-Lyse Raymond

Pariez sur le Rugby avec Winamax
1
N
2
Jouer comporte des risques : endettement, isolement, dépendance. Pour être aidé, appelez le 0974751313
Contenus sponsorisés
0
0