Midi Olympique

Match Amical - Soyaux sème le doute

Soyaux sème le doute
Par Rugbyrama

Le 29/07/2018 à 10:31Mis à jour Le 30/07/2018 à 11:43

MATCH AMICAL - Pour son premier test face à Agen, le club de Pro D2 est parvenu à dominer la première partie de la rencontre. Bien que défaits 19 à 5 à Armandie, les hommes de Julien Laïrle rendent une copie plutôt encourageante au vu des objectifs fixés cette saison.

Il y a un an, Agen avait infligé une double peine à cette courageuse équipe de Soyaux-Angoulême. Vaincue, par 31 à 0, elle se lançait dans la compétition avec le poids d’un lourd tribut sur les épaules. Cette année la rentrée des Charentais eut au moins l’avantage d’éclaircir quelque peu l’horizon. Le premier tiers-temps est dominé par les joueurs de Pro D2 qui conservent le ballon et parviennent à maintenir la pression dans le camp agenais. Pierre Lafitte parvient même à s’extraire de la zone de combat pour franchir la ligne et inscrire un essai, qui ne sera pas transformé, mais qui permettra de recoller au score.

Agen - Soyaux Angoulême (Match amical)

Agen - Soyaux Angoulême (Match amical)Midi Olympique

En deuxième période les Agenais prennent l’avantage, profitant des nombreuses pertes de balles et des imprécisions adverses. À la 41eils percent la défense et tapent au pied au-dessus du dernier défenseur, seul rempart à cette offensive collective rondement menée, le ballon est finalement perdu. Si Agen a également péché par le nombre de déchets et de fautes, pour Anthony Coletta, troisième ligne et leader du XV charentais, le score final est révélateur. "Ils ont été plus pragmatiques sur leur perte de balle, ils ont mieux joué les contres, et la différence de niveau qu’il y a entre nous et les équipes de Top 14 elle est là. Eux ils ont peut -être besoin de 1 ou 2 ballons en contre pour marquer un essai alors que nous il nous en faudra 3, 4 ou 5".

Profitant de la baisse de régime de Soyaux, les Agenais prennent le large grâce aux essais de Alban Conduché et Jessy Jegerlehner. Physiquement en difficulté, les joueurs finissent par fléchir sous l’impact offensif, le numéro 5 Andries Kruger est sorti sur une douleur au biceps, tandis que sur le terrain le numéro 12 de Soyaux reste au sol. La reprise est difficile, et rien ne semble valoir la réalité du terrain.

Agen - Soyaux Angoulême (Match amical)

Agen - Soyaux Angoulême (Match amical)Midi Olympique

Un premier test riche en enseignements pour ce club de Pro D2, qui cette année ambitionne de s’élever dans le Top 10 du classement. Pour Anthony Coletta ce premier match amical semble conforter le groupe dans la poursuite de ses objectifs "Aujourd’hui j’ai pas trouvé qu’il y avait une si grande différence que ça, mais les matchs amicaux sont toujours particuliers. Tu peux gagner de grandes équipes qui peut-être n’étaient pas prêtes à 100%. On ne peut pas vraiment juger la différence de niveau sur juste un match amical. Il faut retenir qu’on a réussi à rivaliser physiquement avec une équipe de top 14 et ça, c’est intéressant". Prochaine étape de cette évaluation de début de saison, l’Aviron Bayonnais.

Contenus sponsorisés
0
0